L'actualité du livre
Histoire & Sciences socialeset Histoire Générale  

L'Homme face au climat - L'imaginaire de la pluie et du beau temps
de Lucian Boia
Les Belles Lettres 2004 /  16 €- 104.8  ffr. / 210 pages
ISBN : 2-251-44263-4
FORMAT : 15x23 cm

Lauteur du compte rendu : Rmi Luglia, professeur agrg dHistoire et interrogateur en deuxime anne dans une classe prparatoire commerciale, est doctorant Sciences-Po Paris o il mne une recherche sur lhistoire de la protection de la nature en France de 1854 nos jours travers le mouvement associatif.

Le climat pensé

La quatrime de couverture annonce un ouvrage diffrent sur le climat, ceci malgr labondance de la bibliographie scientifique, historique ou polmique sur le sujet Cest donc sceptique que lon peut se lancer dans lintroduction mais le ravissement intellectuel est au rendez-vous ! On ne sera pas pris ici pour un sot, ni ballott entre des prophtes chevelus criant au malheur tous les deux ans et des adeptes nafs de la technologie, qui prtendent quelle est omnipotente.

Lucian Boia est un grand historien, qui cherche indubitablement expliquer les volutions de fonds des socits humaines. Pour ce faire, quel meilleur vecteur que nos penses, nos rves, notre imaginaire ? Le climat et la mto sont des sujets privilgis dtude pour lhistoire des mentalits. Lucian Boia ne cherche pas retrouver les volutions climatiques (cela a dj t fait notamment laide de la dendrochronologie) ni dfinir des phases et des ruptures historiques en relation avec les variations climatiques. Il se concentre sur la faon dont les hommes ont pens et pensent encore le climat, lun des cadres majeurs de leur existence. Rappelons simplement pour mmoire que jusquau XIXe sicle, plus de 90 % de la population europenne est rurale et agricole et donc particulirement sensible et attentive aux fluctuations mtorologiques.

Lauteur nous dmontre que, en ce qui concerne le climat, lhomme ne cesse de construire et de reconstruire ses visions du pass et de lavenir. Deux permanences des mentalits humaines prennent ici tout leur sens : la tendance mettre laccent plutt sur les diffrences que sur les ressemblances ; la volont de tout faire entrer dans un cadre dinterprtation cohrent et variable avec les connaissances humaines.

Lucian Boia scinde les imaginaires sur le climat en trois ensembles : les thories de nature anthropologiques et psychologiques expliquant par le climat la diversit humaine ; les visions historiques qui lient climat et volutions historiques ; le climat-catastrophe qui met en avant des ruptures majeures, des fins du monde.

Une criture claire et efficace, lcueil du vocabulaire techniciste ultra-disciplinaire vit, un style agrable viennent conforter notre premier sentiment : Lucian Boia nous livre ici un bel et remarquable ouvrage dhistoire, stimulant et bien document.

Pour explorer la part du climat dans les imaginaires humains, lauteur va adopter une perspective globalement chronologique. Pendant trs longtemps, le climat demeure un lment explicatif majeur, voire dterminant, de la diversit humaine. Ainsi, lEmpire romain pense laltrit comme climatiquement extrme : trop chaud ou trop froid. Seul lespace sous linfluence de sa civilisation bnficie dun climat normal.
Cette position sera sujette ultrieurement des critiques, notamment de la part de philosophes qui vont rduire les influences du climat sur lhomme la portion congrue voire au nant, allant alors trop loin dans la ngation. David Hume, au XVIIIe sicle, ne reconnat que deux domaines o le climat influence lhomme : le vin et les eaux-de-vie rchauffent le sang glac par les climats froids et fortifient les hommes contre les rigueurs du temps ; de mme, la chaleur rconfortante du soleil, dans les pays exposs ses rayons, enflamme le sang et exalte la passion entre les sexes.

Toutefois, cest au XIXe sicle que lon assiste la naissance de lanthropogographie par Friedrich Ratzel : il lie intimement le milieu gographique et les communauts humaines. Son idal nest plus le monde mditerranen mais les climats dEurope du Nord qui ont, selon lui, faonn des races dhommes suprieures aux autres. On peroit demble les drives de telles thories exclusivistes et dterministes quand elles sont saisies par des fanatiques. Lucian Boia voque ensuite longuement les Dluges et autres fins du monde. Cet imaginaire semble constitutif de toutes les civilisations et lauteur dresse cet gard des parallles saisissants.

Il termine par linvitable dossier du rchauffement climatique. Prcisons tout de suite que son objet nest toujours pas de dcrire chacune des thories en prsence et danalyser leur pertinence scientifique mais de dcrypter les rapports quelles entretiennent avec notre manire de penser le monde et notre action sur celui-ci. Pour lui, une nouvelle forme de Dluge est en germe avec cette inquitude, le Dluge technologique.

Lucian Boia parvient ici dmler trs heureusement nos mentalits et nous donne matire penser le climat. Contrairement ce que lon pourrait supposer, le progrs dans notre connaissance du climat ne tue pas notre imaginaire.

Rémi Luglia
( Mis en ligne le 09/06/2004 )
Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2019



www.parutions.com

(fermer cette fenêtre)