L'actualité du livre
Histoire & Sciences socialeset Histoire Générale  

Dictionnaire Perrin des guerres et des batailles de l'histoire de France
de Jacques Garnier et Collectif
Perrin 2004 /  38 €- 248.9  ffr. / 906 pages
ISBN : 2-262-00829-9
FORMAT : 17x25 cm

Lauteur du compte rendu : Agrg dhistoire et titulaire dun DESS dtudes stratgiques, Antoine Picardat a t charg de cours lInstitut catholique de Paris et analyste de politique internationale au Ministre de la Dfense. Il est actuellement ATER lIEP de Lille.

Le grand retour de l’histoire bataille ?

Avec 906 pages, traitant 500 batailles et 100 guerres, illustres par 75 cartes, voil un dictionnaire qui confirme une ide reue : on sest beaucoup battu dans lhistoire de France. Une quipe de 26 spcialistes, dirigs par Jacques Garnier, membre de la Commission franaise dhistoire militaire, a rdig cette somme, fort intressante, tant par son contenu que par sa signification historiographique.

Antiquit, Moyen Age, guerres civiles, guerres de la monarchie, Rvolution et Empire, guerres coloniales, guerres mondiales : dAbbeville (1940) Zurich (1799), des invasions celtes en Italie (390 av. J.C., Brennus et les oies du Capitole) au Kosovo (1999), les articles dressent un inventaire extrmement complet et dtaill des guerres et des batailles de notre histoire. La guerre navale nest pas oublie, grce tienne Taillemite, historien de la marine, qui retrace une histoire o le courage des hommes ne fut souvent pas suffisant pour viter la dfaite.

Chaque article est prcd dun petit rappel des lments importants du contexte politico-stratgique. Les principales batailles sont traites en profondeur : par exemple cinq pages pour Austerlitz, Azincourt ou la conqute de lAlgrie. Les amateurs dhistoire militaire, parmi lesquels on compte bon nombre drudits soucieux du moindre dtail, ont donc de quoi se rgaler. Les plus exigeants peuvent mme se livrer la traditionnelle chasse aux erreurs ou aux diffrences dapprciations sur la valeur de tel chef ou la qualit de telle manuvre. titre dexemple, dans larticle sur la bataille du Grand-Couronn de Nancy en septembre 1914 (page 379), le 20e corps darme est par erreur indiqu comme command par Foch. Or, celui-ci lavait quitt depuis quelques jours et tait alors la tte de la 9e arme, qui prenait part, dans les marais de Saint-Gond, la bataille de la Marne. Cest dailleurs confirm par larticle bataille de la Marne (pages 548-553).

Mais ce dictionnaire est aussi une bote double fond. Sous son contenu savant, on trouve une dmarche historiographique qui entend proclamer le grand retour de lhistoire bataille. Cest ce thme que Jean Tulard consacre sa rapide prface. Lhistoire bataille navait dailleurs jamais disparu, mais elle tait marginalise, relgue pendant des dcennies dans lombre de ltude des courbes de prix du bl, des clochers de mortalit et des forces profondes ; rserve de vieux rudits ou, au contraire, une vulgarisation sans rel intrt. Elle a donc de nouveau droit de cit.

En fait, ce retour sest effectu avec la remise lhonneur de lhistoire politique, amorce dans le deuxime partie des annes 80. Cest en partie la consquence de lclatement de la recherche et de la production historiques en France. Le dclin de lcole des Annales, que personne na remplace, malgr la tentative de la Nouvelle histoire, a laiss une discipline morcele en de nombreux champs de rflexion, de recherche et de production. Lhistoire militaire rapparat donc la faveur dun reflux gnralis, qui la redcouvre, peu prs intacte, l o elle avait t engloutie il y a si longtemps.

Une introduction, expliquant la raison de certains choix tout en prcisant la dmarche densemble, aurait dailleurs t la bienvenue. Car sil faut bien faire des choix, il y en a de curieux. Ainsi, pourquoi inclure les invasions celtes en Italie au dbut du IVe sicle av. J.C. dans lhistoire de France ? Parce que Brennus tait Gaulois ? Cest franchement lger, sauf pour qui croit encore Nos anctres les Gaulois etc.. Mme chose pour Hastings. Voil bien une bataille qui appartient lhistoire de lAngleterre. Que des Franais sy soient battus nest pas un lment suffisant pour lannexer. Certains termes ont galement un cho curieux. Parler par exemple des Grandes invasions fait franchement dmod.

Bref, il y a un parfum de vieille France, dhistoire la mode de la IIIe Rpublique, qui plane sur ce dictionnaire. Le contenu est moderne, la langue est sobre et linformation prcise, mais on nest pas trs loin dune sorte de France ternelle, ayant ses racines dans lAntiquit et qui a toujours exist, avanant masque sous Vercingtorix, Clovis, Charlemagne et les autres.

Antoine Picardat
( Mis en ligne le 21/12/2004 )
Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2020



www.parutions.com

(fermer cette fenêtre)