L'actualité du livre
Histoire & Sciences socialeset Histoire Générale  

Les Evêques dans l'histoire de la France - Des origines à nos jours
de Jean Julg
Pierre Téqui 2004 /  38 €- 248.9  ffr. / 582 pages
ISBN : 2-7403-1135-4
FORMAT : 15x22 cm

Lauteur du compte rendu : Vincent Blin est agrg dhistoire et enseigne dans le secondaire. Il est galement interrogateur en classes prparatoires au lyce Louis-le-Grand Paris et poursuit des recherches sur lhistoire du communisme.

Les Evêques dans l'histoire de la France

Dans la ligne de lHistoire des curs, parue chez Fayard en 2002 sous la direction de Nicole Lemaitre, les ditions Pierre Tqui proposent de nous lever dans la hirarchie ecclsiastique en publiant lambitieux ouvrage de Jean Julg, Les vques dans lhistoire de la France des origines nos jours. Gageure, en effet, que dtudier, depuis la cration des premiers vchs jusqu nos jours, le parcours, le rle et la postrit de ces hommes dglise. Deux difficults majeures se posent demble : dabord celle du temps long mais galement celle de lespace concern face aux vicissitudes de lhistoire.

Ltendue des limites chronologiques conduit naturellement lauteur adopter un plan gnral en sept priodes, depuis les premiers vchs gallo-romains jusqu la refonte, en dcembre 2002, des provinces ecclsiastiques franaises. Mais ce choix de dcoupage (bien men et justifi) ne rsout pas pour autant la question de lhtrognit des sources (difficult certes inhrente ces amples tudes). Travail de fourmi en effet que de dmler et de retracer le rle de quelque dix mille prlats : des pontifes obscurs aux saints vques quelque peu mythifis dans les martyrologues locaux, des vques mondains et lettrs aux dignitaires passs la postrit. Or, cette trs grande diversit de figures ne transparat que peu dans cette approche chronologique et ce nest que dans les trop rares sous-parties thmatiques que lon peroit pleinement la diversit des personnalits des vques, leurs influence et place dans la socit, limage de certains chapitres tels Les vques et la Rforme (pp.150-157) et Vie profane (pp.305-325). Trop souvent, laccent port, une priode donne, sur de fortes individualits clipse le reste de lpiscopat, dont on a alors une vision anecdotique et non globale. Aussi, une tude davantage prosopographique, limage des travaux de Jacques Olivier Boudon pour le XIXe sicle, aurait-elle sans doute permis de mieux faire merger la fonction et le rle de lvque au fil des ges, en vitant de tomber dans le travers de lnumration (parfois fastidieuse, notamment pour les temps les plus reculs).

En ce qui concerne les limites spatiales, Jean Julg, l encore, choisit la difficult en traitant de lensemble des diocses qui constituent aujourdhui le territoire national. Ce choix implique alors dvoquer les terres dEmpire lpoque mdivale, de dmler les rivalits franco-anglaises lpoque o nat le sentiment de la nation franaise, mais galement, plus prs de nous, daborder la question de la permanence des institutions ecclsiales aprs les modifications des frontires (particulirement en Alsace-Moselle pp.442-450 puis p.465).
Mais ce dsir dexhaustivit permet galement lauteur des dveloppements intressants, tels ces riches passages propos des prlats italiens titulaires dvchs franais lpoque moderne ou sur la cration de siges piscopaux en Nouvelle France (pp.326-332). Curieusement, les vques franais dans lEmpire colonial ne sont que succinctement voqus (pp.474 et suivantes).

Enfin, on ne peut que regretter les nombreuses coquilles qui se sont glisses dans le texte. Sans multiplier les exemples, les vques de Lescar prs de Pau se retrouvent ainsi vques titulaires du sige de Lascar (sic) qui nest mme pas in partibus selon Rome. Pie VII aurait demand Louis XVI de refuser la Constitution civile alors quil ne monte sur la chaire de saint-Pierre quen 1800 (p.342). Le prsident Deschanel est cit comme successeur de Clemenceau (p.450), ou encore, plus prs de nous, Mgr Michel Santier du diocse de Luon en Vende devient titulaire de celui de Luchon.

Ce travail considrable de recherche, de cumulation des sources reprsente toutefois une premire synthse sans parti pris de la place et des fonctions de lvque en France travers les ges. Des premiers rles, voire proximit immdiate des arcanes du pouvoir, les vques semblent aujourdhui davantage centrs sur leurs missions constitutives, plus pasteurs que politiques, mme sils ne ngligent pas pour autant les interventions et les prises de positions lors des dbats de socit.

Ainsi, lune des qualits premires de cet ouvrage est de permettre et dinciter prolonger ce travail, grce notamment une bibliographie solide, mme si la quasi-absence de notes de bas de page est dommageable.

Vincent Blin
( Mis en ligne le 06/04/2005 )
Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2019



www.parutions.com

(fermer cette fenêtre)