L'actualité du livre
Histoire & Sciences socialeset Histoire Générale  

La Lorraine des ducs - Sept siècles d'histoire
de Henry Bogdan
Perrin - Collection Pour l’Histoire 2005 /  21 €- 137.55  ffr. / 291 pages
ISBN : 2-262-02113-9
FORMAT : 14,0cm x 22,5cm

L'auteur du compte rendu : Hugues Marsat, agrg d'histoire, est enseignant dans le secondaire. Il mne paralllement des recherches sur le protestantisme aux XVIe-XVIIe sicles.

Les très riches (et difficiles) heures des ducs de Lorraine

Henry Bogdan na sans doute pas tort lorsque, dans son avant-propos, il rsume lhistoire de la Lorraine dans la conscience populaire lpisode des provinces perdues en 1871 et chrement reconquises en 1918. A ceci, il aurait ajout lpope johannique, et la Lorraine, qui nest que partiellement la patrie de Jeanne dArc, aurait sembl faire partie de toute ternit dune France non moins ternelle. Or, la Lorraine nest devenue entirement franaise que tardivement rappelle-t-il, manire dvoquer luvre de longue haleine que fut labsorption de lespace lorrain par le royaume de France du XIIIe au XVIIIe sicle.

Cest lhistoire dune partie de cet espace avant cette absorption, quHenry Bogdan, agrg dhistoire et enseignant lEcole militaire, nous invite envisager non pas dans la perspective dun territoire devant inluctablement tre intgr la France, mais sous langle dun petit Etat appartenant ces pays de lEntre-Deux, reliquats de la Lotharingie carolingienne, et qui aurait essay de se tailler une place entre ses deux imposants voisins. Telle est en tout cas la volont qui sinstalle progressivement chez les ducs de Lorraine. Lauteur soulve ainsi une problmatique intressante car elle pose, avec la volont dchapper tout dterminisme, la question de la constitution des entits politiques de lEurope daujourdhui non pas par le cas classique dune russite mais par celui dun chec.

Sans doute cette problmatique est-elle largement implicite : la forme du livre cherche dabord mettre en valeur une histoire rgionale politique, chose qui nest pas possible pour toutes les rgions de France. Elle souligne surtout, dans une approche que naurait pas ddaign Gibbon tout en tant adapte au cas lorrain, les phases de construction, dapoge et de dclin de la principaut lorraine.

La construction du duch, cest paradoxalement la destruction de la Lotharingie issue du trait de Verdun de 843, qui divise en trois lempire de Charlemagne, et enjeu des affrontements entre rois des Francs et rois de Germanie. Un premier duch de Lorraine merge la fin du IXe sicle des besoins de ladministration germanique. De fragmentation en fragmentation merge ensuite un duch de Lorraine, plus petit, qui partage principalement avec le duch de Bar et les Trois-Evchs (Metz, Toul et Verdun) lespace de lactuelle rgion franaise, alors intgr lorganisation de lEmpire.

Ce petit Etat connat sa priode la plus fastueuse partir du XVe sicle. En effet, les ducs, aurols de prtentions sur les royaume de Jrusalem et de Naples, la Provence et la Gueldre, unissent les duchs de Bar et de Lorraine (1431), mettent un terme aux rves et la vie du duc de Bourgogne Charles le Tmraire la bataille de Nancy (1477), se posent en dfenseurs de la foi catholique en crasant les paysans rvolts (1525) et saffranchissent de lautorit impriale (1542).

Aprs lapoge du rgne de Charles III (1559-1608) et le dcs du duc Henri II en 1624, la gloire ducale jette ses derniers feux dans les talents militaires de souverains dpossds et donc absents Charles V sauve Vienne des Turcs en 1683 et participe la reconqute de la Hongrie et brille dans les Lumires de princes placs sous la haute surveillance franaise au XVIIIe sicle. En 1766, la mort du roi Stanislas achve de runir la Lorraine au royaume, terme dune uvre entame avec le trait de Bruges qui place en 1301 une partie du duch de Bar le Barrois dsign alors comme mouvant sous la suzerainet franaise.

Pour appuyer le propos, un insert iconographique clbre les riches heures des ducs. En fin de volume, les ncessaires tableaux gnalogiques et surtout quelques cartes permettent aux lecteurs non initis lhistoire rgionale de prendre conscience de la mosaque politique quest la Lorraine de lAncien Rgime. Il manque ce dossier cartographique un index gographique, or celui du livre nest quonomastique. Le lecteur peu au fait de la gographie locale prendra soin de se munir dune carte routire utile lorsquil sera confront certains toponymes, tels que Vzelise, Dieuze ou Gondrecourt. Les notes, exclusivement bibliographiques et rejetes en fin de volume, ne lclaireront pas sur ce point.

De nombreuses notes renvoient lHistoire abrge des ducs de Lorraine crite par le pre Jean-Baptiste Wilhelm au dbut du XVIIIe sicle. Celle-ci constitue, avec LHistoire de Lorraine de Dom Calmet et lHistoire de la Lorraine (1939) de la Socit des Etudes locales de lenseignement public, les principaux ouvrages sur lesquels Henry Bogdan sest appuy. De fait, il y a trs peu de rfrences des ouvrages plus rcents et certains, pourtant essentiels, comme lHistoire de la Lorraine parue dans lEncyclopdie illustre de la Lorraine, sont absents.

La Lorraine des ducs se veut donc rsolument un ouvrage de synthse pour le grand public et nintgre pas la recherche locale ou universitaire rcente, lexception du livre de Jean-Charles Fulaine, Le Duc Charles IV de Lorraine et son arme (1997). Il reste cependant tonnant que lauteur de La Guerre de Trente Ans (Perrin, 1997) nglige des ouvrages rcents, quils soient de diffusion rgionale, comme Une guerre de Trente ans en Lorraine de Philippe Martin (Serpenoise, 2002), ou nationale, comme Richelieu et la Lorraine de Marie-Catherine Vignal-Souleyreau (lHarmattan, 2004).

Les lacunes des livres utiliss se font cruellement sentir dans la premire partie qui sattache la priode Xe-XVe sicle. Les historiens mdivistes pourraient tre dus par le premier chapitre qui tend se rsumer une sommaire numration gnalogique et factuelle. De mme, des dtails aussi importants que la diffrence entre royaume et domaine royal ou llvation du comte de Bar au rang ducal (1356) semblent oublis, alors que, dans le dernier exemple, aucun document ne permet dattribuer cette promotion une quelconque autorit, impriale ou royale, comme une thse en cours sur la principaut barroise (XIVe-XVe sicles) sattachera le rappeler.

Formules par un Lorrain, ncessairement plus sourcilleux, ces critiques ne doivent cependant pas faire perdre de vue la finalit du livre ouvrir lhistoire rgionale un public national et encore moins ses qualits. Il faut dailleurs reconnatre quil se lit avec plaisir, notamment les pages qui concernent les XVIe et XVIIe sicles o Henry Bogdan est plus son aise pour mettre en scne les riches et difficiles heures des ducs de Lorraine.

Hugues Marsat
( Mis en ligne le 09/11/2005 )
Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2024



www.parutions.com

(fermer cette fenêtre)