L'actualité du livre
Histoire & Sciences socialeset Histoire Générale  

Histoire et Droit des Etats - La souveraineté dans le temps et l'espace européens
de Jean Picq
Presses de Sciences Po 2005 /  29 €- 189.95  ffr. / 409 pages
ISBN : 2-7246-0953-0
FORMAT : 17x24,5 cm

L'auteur du compte rendu : Sbastien Laurent, agrg et docteur en histoire, est matre de confrences lUniversit Bordeaux 3 et Sciences-Po Paris. Il consacre ses recherches depuis plusieurs annes aux services de renseignements militaires et policiers aux XIXe et XXe sicles dans le cadre dune histoire de ltat. Il est le fondateur de la section "Histoire & sciences sociales" de Parutions.com.

L’Etat, c’est le droit ?

Il faut saluer cet ouvrage marqu par une double ambition. Celle de se pencher sur un sujet ltat considr comme banal et fort travaill, alors quil lest trs peu sinon par les juristes. Il faut aussi relever quil sagit dun manuel universitaire. Sur les deux plans, la russite est complte. Il sagit en effet dun premier essai de synthse, large, stendant du Moyen-Age la fin du XXe sicle, dont lobjet est de cerner ce que lauteur appelle les figures de ltat.

Lensemble se prsente sous une forme trs didactique comprenant schmas, frises chronologiques, encarts divers et surtout de nombreux textes fondateurs, connus mais peu lus, du droit des tats occidentaux. On relve l dailleurs avec cette primaut du droit, lune des qualits de louvrage et lune de ses limites. Il sagit nanmoins dun trs bon manuel, doublement original donc, par un auteur qui il faut le souligner nest pas un universitaire, ni un enseignant de mtier non plus quun chercheur, mais un haut fonctionnaire (de la Cour des Comptes) qui a depuis 2000 dispens un enseignement ponyme Sciences-Po Paris. Il fut lauteur en 1995 dun important rapport, L'Etat en France: servir une nation ouverte sur le monde (La Documentation franaise), aprs avoir entrepris la rforme dune structure tatique importante, celle du secrtariat gnral de la dfense nationale.

La dimension compare de louvrage est relle et la perspective densemble comprendre ltat est rendue tout fait claire par la mise en valeur des phnomnes tatiques trangers. On pourra regretter que la bibliographie fasse la part belle et exclusive aux ouvrages dhistoire du droit et dhistoire des ides de ltat aux dpens des trs nombreux travaux issus du programme gense de ltat moderne des annes 1980. La raison principale de cet oubli rside dans le fait que, pour lauteur, ltat cest avant tout le droit (public) et les textes qui en sont le support. Il aurait peut-tre fallu cet gard intituler louvrage Histoire du droit des tats. Il serait absurde de nier la part essentielle du droit positif dans la constitution au double sens du terme des tats en Occident. Mais dabondants travaux historiques ont montr que ltat est tout la fois, bien plus et bien moins que cela.

La dimension culturelle et sociale de laction de ltat pourtant clairement mise en avant par les travaux classiques de Pierre Rosanvallon nest pas aborde. Mais surtout lauteur sen tient une curieuse approche, trs romaniste, de ltat : les pratiques, cest--dire ltat en actes, sont ignores. Or cette histoire est en plein essor et montre, sans surprises, que du marbre des principes la ralit des pratiques de ltat, la distance est grande. Lintrt dune histoire de ltat au quotidien, dans son emprise politique et sociale nest pourtant plus montrer.

Il reste que ce livre suggre, en contrepoint, au-del de ses partis pris mthodologiques non clairement avous, tant le terme de figures est flou, lintrt dune histoire du non-tat : les histoires millnaires de la Chine, du Japon et de lAfrique montrent que les modernits politiques ne sont pas toutes occidentales et tatiques.

Sébastien Laurent
( Mis en ligne le 25/09/2005 )
Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2023



www.parutions.com

(fermer cette fenêtre)