L'actualité du livre
Histoire & Sciences socialeset Histoire Générale  

Mélancolie - Les métamorphoses de la dépression
de Hélène Prigent
Gallimard - Découvertes 2005 /  13.90 €- 91.05  ffr. / 159 pages
ISBN : 2-07-030599-6
FORMAT : 12,5cm x 18,0cm

L'auteur du compte rendu : Professeur de Lettres Classiques dans les Alpes-Maritimes, Sylvain Roux est l'auteur, chez LHarmattan, de La Qute de laltrit dans luvre cinmatographique dIngmar Bergman Le cinma entre immanence et transcendance (2001).

Bile noire en encre et huile

Notre poque postmoderne, dgrise de toutes les illusions passes et lasse des grands rcits, est volontiers mlancolique. En tmoigne notamment lexposition actuelle Mlancolie, Gnie et folie en Occident, au Grand Palais. Mais que dsigne au juste la mlancolie, cette notion protiforme qui hante toute lhistoire culturelle de lOccident ? Le bel ouvrage dHlne Prigent, Mlancolie, Les mtamorphoses de la dpression, sefforce, dans une perspective la fois historique et thmatique, dclairer lambivalence dun mot qui recouvre une ralit complexe.

Dans un premier chapitre essentiel, lauteur montre comment la mlancolie fait son entre dans lhistoire, en Grce, au IVe sicle avant J.-C., laune dune interprtation anatomique (p.13). Melankholia est form de lunion des termes khol (bile) et mlas (noir), et signifie littralement bile noire, cest--dire lune des quatre humeurs ou substances naturelles qui irriguent le corps humain. La mlancolie, phnomne corporel, dsigne ainsi la maladie due lexcs de bile noire qui engendre, chez lhomme, crainte et tristesse (Aristophane). Cependant, ds son origine, ltat mlancolique est caractris par sa profonde ambigut : associe par Aristote limagination et la mmoire, la mlancolie peut tre la source soit de la folie pathologique soit du gnie crateur. Avec le christianisme oriental antique (en particulier Evagre le Pontique), cette tension constitutive clate et le mlancolique sapparente alors lacedia ou dmon de midi qui rvle le caractre exclusivement dmoniaque de limagination, source de tous les vices.

Dans le chapitre suivant, trs dense, Hlne Prigent met en vidence comment le Moyen Age sest appropri cette double tradition grecque et orientale de la mlancolie en en donnant une vision morale (p.31). Ce processus la fois thologique et astrologique de moralisation relie ltat mlancolique aux figures inquitantes de Satan et de Saturne et approfondit son affinit avec le pch. Ainsi, avec lapparition dtres saturniens corrompus dans leur me et dans leur chair, le moment mdival de la mlancolie se pense sous le signe de la culpabilit et de la fatalit.

Avec la Renaissance, sopre un renversement de perspective qui fait clore lge dor de la mlancolie (p.45) : le troisime chapitre de ltude rvle avec brio comment le XVIe sicle, en renouant avec lhritage aristotlicien par del la vision thologico-morale du Moyen Age, conoit le mlancolique comme lhomme de gnie par excellence. Prpare par lhumanisme qui place lhomme au centre de la Cration, cette rhabilitation de la mlancolie spanouit magistralement dans luvre de Drer intitule Melencolia I, qui fait lobjet dune analyse toute particulire.

Le chapitre suivant le plus long , qui mne du classicisme aux Lumires, se rvle fort intressant parce quil traite dun moment peu connu de la mlancolie. Lauteur souligne comment le succs de la divine maladie finit par la banaliser et la rduire une complaisance chez celui qui sen rclame (p.68). La mlancolie est peu peu dmythifie et dissocie de limagination jusqu ne plus dsigner quune simple pathologie. Les approches mdicales, et donc dprciatives du phnomne, sont lgion au dbut du XVIIe sicle : la fameuse Anatomie de la mlancolie est publie par Robert Burton en 1621. La raison cartsienne tend refouler le thme en supprimant le lieu cleste de la mlancolie, tandis que les Encyclopdistes en font lexpression de la vanit du dsir de perfection. Rsultant dune approche matrialiste, ces mtamorphoses du mlancolique en font clater lunit, comme latteste liconographie des Mlancolies.

Hlne Prigent aborde la vision romantique de la figure mlancolique en indiquant sa double polarit : la ractivation des attributs de la mlancolie antique et son inscription moderne dans limmanence du monde. En sinsurgeant contre le rationalisme du XVIIIe sicle, limaginaire fantastique des artistes romantiques rtablit le lien entre mlancolie et gnie, en mme temps que la rapparition de la figure de Satan et lexaltation de la folie renouent avec le thme de lacedia. Mais, le sentiment de solitude de lhomme au cur dun univers silencieux ne permet plus, dsormais, la mlancolie de sinscrire dans un rapport de transcendance. Face au retrait du divin, la mlancolie nincarne plus quune absence tapageuse (p.106), une rvolte vaine contre lenfermement dans un monde totalement immanent.

Lultime tape du parcours est consacre lpoque contemporaine de la mlancolie, caractrise par sa chute dans le temps, et sinterroge sur le statut du mlancolique en labsence de tout rapport avec lau-del. Malgr des passages trs suggestifs, on peut regretter que la question de la mlancolie dans la photographie et au cinma ne soit queffleure. La partie finale, Tmoignages et Documents offre une anthologie de textes remarquablement choisis.

Fidle lesprit pdagogique de la collection, ce volume constitue donc une excellente introduction lhistoire culturelle de la mlancolie, en mme temps quun formidable panorama de liconographie qui lui est attache. Un passionnant voyage qui fait merger la figure mlancolique comme une composante essentielle de lOccident.

Sylvain Roux
( Mis en ligne le 21/12/2005 )
Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2023



www.parutions.com

(fermer cette fenêtre)