L'actualité du livre
Histoire & Sciences socialeset Histoire Générale  

Relations savantes - Voyages et discours scientifiques
de Sophie Linon-Chipon , Daniela Vaj et Collectif
PUPS 2006 /  26 €- 170.3  ffr. / 352 pages
ISBN : 2-84050-469-3
FORMAT : 16 x 24 cm

L'auteur du compte rendu : Rachel Lauthelier-Mourier a soutenu en 2002 une thse de doctorat intitule "Gographie et rhtorique dans les rcits de voyage en Orient l'poque classique" (Paris IV-Universit de Montral). Elle est aujourd'hui Matre de Confrences l'Ecole Pratique des Hautes Etudes (EPHE). Ses recherches portent sur le genre viatique et les transferts culturels (pistmologie en particulier).

Que tirer du voyage ?

Il y a plein de place en bas, lanait en 1959, lors dune confrence, le physicien Richard Feynman. Ctait une manire de dire la communaut scientifique, alors obnubile par la conqute spatiale, quil y avait dautres mondes conqurir comme celui de linfiniment petit.

Les relations savantes nous parlent justement dun temps o tout, ou presque, tait dcouvrir. A une poque o la terre tait peine ronde et la mappemonde encore couverte de blancs. Ce ntait pas quen bas quil y avait de la place pour de nouvelles dcouvertes, mais de tous les cts. On comprend donc que le voyage soit inextricablement li lhistoire des sciences : pour confronter dabord la gographie de limaginaire celle, bien relle, de lexprience, puis pour lister, nommer, dcrire, rapporter et tiqueter toutes les merveilles et trangets que les autres mondes recelaient, il fallait partir, et revenir.

Tout voyage est une aventure, pourtant ces voyageurs-l ne sont pas des aventuriers (dailleurs, laventure, au sens o nous lentendons aujourd'hui, nexistait pas encore), ils ont des objectifs prcis : calculer des longitudes, effectuer des relevs topographiques, constituer des herbiers Des marins portugais du 15me sicle aux premiers alpinistes du 18me sicle, de la terre australe la valle de Chamonix, le monde rvle une poigne de savants-voyageurs des secrets qui modifient dfinitivement la reprsentation quils sen font : la terre devient vraiment ronde, les pays se fixent sur la carte et les monstres peu peu disparaissent, laissant la place des hommes, gure diffrents aprs tout de ce que nous sommes. Car bien avant lapparition de lethnographie comme science, des voyageurs dcrivent les murs et les rites de ceux quils rencontrent. La premire partie de louvrage propose dix tudes fascinantes sur le voyage savant : on y aborde la pr-thnographie, la qute dantiquits et les recherches naturalistes, la circulation des savoirs, les voyages en mer et dans les profondeurs de la terre.

La deuxime partie montre comment, pour le cas plus prcis des voyages scientifiques en altitude, les hommes usent des sciences pour apprhender le monde. Comparativement certains lieux bien plus lointains de nous, la montagne nest tudie scientifiquement que tardivement. Tout simplement sans doute parce quil ne pouvait y avoir de conqute des sommets sans liens troits entre les diverses sciences que sont la gographie, la climatologie et la mdecine. A tel point dailleurs quil faut reconstituer en laboratoire les conditions extrmes quimpose laltitude lhomme. Pntrer dans la chambre pneumatique qui soumet le savant des variations baromtriques est certes un voyage de petite envergure, mais qui a le mrite de prparer les grandes courses alpines.

Ce nest plus seulement le voyage qui permet de dcouvrir mais la dcouverte scientifique qui permet de voyager : on tudie, on sessaye, on se prpare avant le grand dpart. Cette compilation est captivante parce quelle nous montre, sans parti pris doctrinal, comment lhomme a pris possession du monde. Le voyage nest quun vecteur. La relation quon en fait, elle, est essentielle.

Rachel Lauthelier-Mourier
( Mis en ligne le 30/11/2006 )
Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2020
www.parutions.com

(fermer cette fenêtre)