L'actualité du livre
Histoire & Sciences socialeset Histoire Générale  

Mémoires allemandes
de Etienne François , Hagen Schulze et Collectif
Gallimard - Bibliothèque des histoires 2007 /  65 €- 425.75  ffr. / 791 pages
ISBN : 978-2-07-070427-9
FORMAT : 17,0cm x 22,5cm

Traduction de Bernard Lortholary et Jeanne Etor.

L'auteur du compte rendu: Gilles Ferragu est matre de confrences en histoire contemporaine luniversit Paris X Nanterre et lIEP de Paris.


Export / Import

Concept novateur dvelopp par Pierre Nora au sein dun sminaire, devenu par la suite le thme dune srie douvrages de rfrences, Les Lieux de mmoire ont essaim. A lorigine, une rflexion sur lidentit nationale, rpublicaine, sur les lments constitutifs dune mmoire collective de la France, bien au-del de la seule mmoire patriotique. Le rsultat, cest une manire originale de penser la nation, lEtat ou la Rpublique, perus comme un agrgat de faits, de moments, de lieux, dides. Autant de marqueurs symboliques pour une Histoire dont Benedetto Croce disait quelle tait toujours contemporaine.

Et ces lieux de mmoire se sont exports (ou furent imports), un peu malgr leur initiateur mais de fait, le concept tait exportable : les Pays-Bas, lItalie, le Danemark, lAutriche, lAllemagne se sont engags dans cette voie, avec profit. Les rsultats ne furent pas toujours traduits en franais, mais aprs lItalie (LItalie par elle-mme), la mmoire allemande, sous la direction conjointe des professeurs Etienne Franois et Hagen Schulze, est son tour importe en France, dans une dition (La Bibliothque des Histoires chez Gallimard qui ouvrit le bal des Lieux de mmoires franais) qui montre, symboliquement, la fortune europenne du concept. Une rimportation en quelque sorte.

Et la pice matresse est sans doute lintroduction : de mme que pour les volumes franais, ces Mmoires allemandes bnficient dune introduction la fois large, ambitieuse et stimulante. Professeur luniversit libre de Berlin ainsi qu luniversit Paris 1, Etienne Franois est un passeur ou mme, un pontife c'est--dire un lien entre deux institutions, deux traditions, deux cultures. Car de fait, ces mmoires allemandes entrouvrent au lecteur franais une culture originale : la germanit. Vue de France, elle savance charge de souvenirs, de strotypes.

Avec ces 33 lieux, abrg de la version originale (les Deutsche Erinnerungsorte), Mmoires allemandes offre un panorama la fois riche et parfois inattendu. Demble, Etienne Franois sinterroge sur ce qui fait loriginalit dun rapport allemand lHistoire. Lidentit comme la nation se dfinit cette fois par la culture et la langue, mais une identit complexe, parfois fluctuante et en tous les cas dbattue. Lhistoire allemande est, de fait, plus contraste que celle de nimporte quel autre pays, marque par des rupture violentes, des divisions extrmes, des rcritures invitables et des enjeux lourds... une histoire ancienne formalise par Tacite et sa Germanie, et qui contraste dj avec une rification rcente au XIXe sicle, une histoire qui se situe dans un carrefour, la fois culturel et gographique et lon remarquera, avec E. Franois, que ces mmoires rassemblent des Franais, des Polonais et des Allemands, marque dune mmoire partage finalement.

Comme le signale Etienne Franois dans son introduction, cette version franaise est parcellaire : un gros quart seulement de la version originale et donc, il y avait dj un dfi dans la traduction - afin de lui donner une cohrence nouvelle du fait des coupes invitables et dans la prsentation. Cest donc presque un nouveau volume qui est prsent au lectorat franais, plutt quune traduction : un volume qui sorganise en 5 parties formes autour de cette identit spcifiquement allemande (lancrage historique, lide de puissance, les petites patries, le crime, la division et la runion). On traverse alors des lieux attendus : depuis la Germanie de Tacite jusquau Reichstag, en passant par la Rformation, le casque pointe, Dresde, Auschwitz, le mur de Berlin et la porte de Brandebourg. Mais ces Mmoires ne sont pas seulement constitues de passages obligs, qui sont autant de topo allemands. Ainsi, dans une nation pour laquelle on a pu voquer un national-protestantisme fondateur au XIXe sicle (vocation rappele par un bel article sur le presbytre protestant), larticle consacr Oberammergau et ses jeux de la passion (dinspiration catholique) rappelle heureusement la tradition catholique allemande. De mme, larticle sur le chancelier genoux propose, sur le thme de la mmoire et de la repentance, un point de vue important et inattendu pour le public francophone. Egalement, certains articles jouent sur un lieu de mmoire pluriel, comme Dresde, la fois sanctuaire artistique au temps de Winckelmann et ville emblmatique dune certaine forme de guerre arienne et psychologique. Voire, la notion mme de lieu de mmoire est interroge dans un cas extrme comme celui dAuschwitz au risque de la dconstruction, en partant du principe quinscrire Auschwitz dans la seule dimension historique, cest dj le relativiser. Position philosophique certes, mais qui pose la question de la prennit des lieux de mmoire et de leur vocation.

La figure du grand homme, ou plutt celle de la figure historique est galement curieusement traite : si Bach semble un choix lgitime, un Napolon peut paratre, au premier abord, moins attendu mais surtout, et si lon croise quelques figures majeures, cest, de manire subtile, par le biais dun jeu de miroir. Louis II de Bavire ne fait pas lobjet dun article, mais il hante celui qui est consacr au chteau de Neuschwanstein. De mme, Hitler se rflchit subtilement, entre autres, dans un article consacr au chevalier de Bamberg et Uta von Naumburg, comme dans larticle consacr au 20 juillet (1944 : lattentat contre Hitler) la figure de Hitler est en fait cerne par ces Mmoires, plutt que prise de front, rflexe heureux et stimulant mais qui fait regretter labsence dindex. Dans le mme esprit, le duel franco-allemand est footballistique (avec larticle sur la Bundesliga) autant que militaire (avec larticle sur le casque dacier) manire dviter le strotype de lennemi hrditaire tout en conservant le lieu de mmoire de la confrontation franco-allemande. A lvidence, ces lieux de mmoires sont autant communautaires que nationaux, et tirent vers une mmoire plus large, plus englobante, qui pourrait tre la mmoire europenne ou du moins, la mmoire des europens sur lAllemagne.

Forcment, on en attendait dautres, et donc, forcment, il y aura des dceptions devant une traduction qui, quoique incontestablement russie, demeure tronque. Avis aux germanophones. Mais il faut nanmoins applaudir cette traduction importante, qui offre au public francophone non seulement une somme de rflexions, souvent originales, sur un pays et une nation voisine, mais surtout la dclinaison germanique dun concept essentiel pour penser le national et le politique. Ouvrage scientifique, dot dun appareil de notes et dorientations bibliographiques apprciables pour le chercheur, Mmoires allemandes est aussi loccasion dune promenade rudite, une manire intelligente dapprhender lAllemagne comme de musarder au gr des curiosits dans un pays parfois trop rduit quelques strotypes haineux. Et cest en cela aussi que ces mmoires sont exemplaires.

Gilles Ferragu
( Mis en ligne le 11/06/2007 )
Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2022
www.parutions.com

(fermer cette fenêtre)