L'actualité du livre
Histoire & Sciences socialeset Histoire Générale  

1515 et les grandes dates de l'histoire de France
de Alain Corbin et Collectif
Seuil - Points histoire 2008 /  10 €- 65.5  ffr. / 541 pages
ISBN : 978-2-7578-0690-6
FORMAT : 11,0cm x 18,0cm

L'auteur du compte rendu : Historienne et journaliste, Jacqueline Martin-Bagnaudez est particulirement sensibilise aux questions dhistoire des religions et dhistoire des mentalits. Elle a publi (chez Descle de Brouwer) des ouvrages dinitiation portant notamment sur le Moyen Age et sur lhistoire de lart.

Chronologie et mémoire nationale

On a suffisamment daub, depuis un demi-sicle, sur la manie dinculquer aux enfants, dans lcole de la Rpublique (la IIIe, bien sr), un par cur qui chargeait la mmoire sans dvelopper lintelligence. Passe encore pour les tables de multiplication et la conjugaison, mais lHistoire? Le retour du balancier nous a amens ce que peu nombreux sont nos enfants aujourdhui capables de situer Jeanne dArc par rapport Louis XIV. Lcole des Annales ‑ dont il nest videmment pas question de minimiser les apports est passe par l. Do les perspectives de rflexions ouvertes aux ducateurs, aux historiens et aux simples citoyens, par le recueil publi en dition poche qua dirig Alain Corbin.

Un propos que lon qualifierait volontiers dastucieuse ide. Les coliers de la IIIe Rpublique finissante apprenaient lHistoire (de France, lEurope et le reste du monde ne proccupaient personne en dehors de leur ventuelle hostilit la Nation) dans un manuel construit partir de 74 dates, constitues en autant de chapitres. Un parti qui requerrait parfois une vritable gymnastique intellectuelle pour des coliers pris de balayer presque dix sicles dhistoire sous une seule date, celle par exemple de la fondation de Marseille qui conduit jusquaux Tables de Peutinger. linverse, deux chapitres ntaient pas de trop pour traiter de lhistoire de Jeanne dArc. Chacune des dates, intentionnellement slectionne par les auteurs du manuel, est dfinie en une phrase choc, suivie dun ou plusieurs courts textes dexplication (dont il convenait que llve restitue la teneur, souvent par cur) et prcde dune illustration sous forme dune vignette lgende, pure reconstitution du dessinateur auquel les diteurs avaient tenu la main.

Le recueil prsent par A. Corbin reproduit tel quel cet ensemble, un vritable document dhistoire lui seul. Et des historiens contemporains, pour la plupart des universitaires que leurs travaux ont amens tudier la priode et les vnements concerns par la date retenue en 1938, commentent la leon propose aux coliers dalors. Raisons du choix de la date, illustration et contexte sont relus laune dabord de leur valeur dil y a 70 ans, puis des perspectives nouvelles fournies par la recherche de ces dernires dcennies. La slection propose des textes de grande qualit et savoir. Un regret purement pratique: le lecteur aimerait savoir ds le dbut qui est le rdacteur dune notice, sans passer par la fin dabord.

Lexercice tait contraignant. La rpartition et le nombre des chapitres simposaient sans accommodement possible. Les historiens daujourdhui sy sont plis. Formellement, ny avait-il pas quelque malice confronter des chercheurs livrant le rsultat de recherches de premire main, des rdacteurs de manuels qui se rvlent largement tributaires de lhistoriographie du XIXe sicle? Remarquons aussi ctait la chance et le risque dun projet collaborateurs multiples que les rdactions des contemporains oscillent, selon leurs auteurs, entre la grande vulgarisation qui convient un manuel lmentaire et lrudition purement universitaire. Selon les plumes, lintrt se porte sur un fait prcis dhistoire vnementielle la civilisation, les ides ne trouvant videmment pas place ici, tout comme le fait religieux ‑, quand certains historiens se sont appliqus combler les trous laisss par la pure chronologie. Intressante est la rflexion de synthse offerte in fine, quelle que soit la position de leurs auteurs actuels sur les principes pdagogiques actuels. Une remarque: la table des matires que proposait le parti pris chronologique de 1938, au-del du bourrage de crne, ne concourait-elle pas la formation dans les esprits dune profonde cohrence idologique?

Une constatation: la reprsentation que se font de lhistoire la plupart de nos concitoyens ne continue-t-elle pas sinscrire dans la prsentation faite en 1938? Et pourtant, qui oserait aujourdhui noncer sans risquer la mise lindex les ides matresses qui dictaient aux pdagogues dautrefois leurs choix ? Les principes qui les ont guids renvoient des valeurs rputes dpasses: la construction, bataille aprs bataille, des fondements de la nation franaise; les progrs continus sans discussion possible ‑ de la civilisation, acquis grce aux efforts et la volont de nos anciens; le poids, plus souvent malfique que positif, des grandes personnalits (seuls trois rois chappent une prsentation ngative: Philippe Auguste, Saint Louis et Henri IV).

Chaque lecteur jugera, en fonction de sa lecture personnelle et politique de lhistoire, de ce qui est l-dedans heureusement prim ou valeur perdue Finalement, lexercice mental auquel convie ce petit livre na rien dinnocent.

Jacqueline Martin-Bagnaudez
( Mis en ligne le 18/06/2008 )
Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2021
www.parutions.com

(fermer cette fenêtre)