L'actualité du livre
Histoire & Sciences socialeset Histoire Générale  

Leçons sur l’histoire de la philosophie morale
de John Rawls
La Découverte - Poche 2008 /  13 €- 85.15  ffr. / 376 pages
ISBN : 978-2-7071-5461-3
FORMAT : 12,5cm x 19cm

Voir aussi :
- John Rawls, La Justice comme quit, La Dcouverte (Poche), 2008, 288p., 11.50 ; ISBN : 978-2-7071-5460-6.

L'auteur du compte rendu : agrg dhistoire, Nicolas Plagne est un ancien lve de lEcole Normale Suprieure. Il a fait des tudes dhistoire et de philosophie. Aprs avoir t assistant lInstitut national des langues et civilisations orientales, il enseigne dans un lyce de la rgion rouennaise et finit de rdiger une thse consacre lhistoire des polmiques autour des origines de lEtat russe.


En cours avec Rawls

La gloire de John Rawls commence en France en 1987, date de la traduction (un peu tardive, mais on a connu pire propos de grands textes) de sa Theory of justice (1971), ouvrage quil retravailla en Justice as fairness et qui vient dtre traduit sous le titre La Justice comme quit. Cette uvre de philosophie morale et politique est incontestablement une des plus importantes de la fin du 20me sicle: elle fait lobjet de cours dans le monde entier, dune littrature critique sans cesse croissante, stimule la rflexion des gnrations au travail sur ces sujets, et bien sr est dfendue par les disciples de Rawls. John Rawls (1921-2002) est dj entr au panthon des grands philosophes de son temps et a de bonnes chances de rester un auteur respect et tudi pour longtemps.

Dautant quil fut aussi un grand professeur de philosophie. Un aspect de son travail qui se devine dans son uvre, anime dune grande clart pdagogique, dun sens des objections (potentielles) du public et appuye sur une vaste culture de sa discipline. Cest un aspect cependant qui reste moins connu en France, dans la mesure o Rawls exera essentiellement ses talents denseignant dans le cadre de son long enseignement luniversit de Harvard de 1962 1991. La traduction de ses Leons sur lhistoire de la philosophie morale en 2002 fut donc un vnement et l'on ne peut que se rjouir de cette rdition en format de poche, qui deviendra certainement un classique pour les tudiants et aussi un outil de travail trs prcieux pour les enseignants de philosophie.

Rawls a en effet cet avantage pour la culture philosophique franaise dtre un de ces philosophes analytiques qui a dvelopp sa formation anglo-saxonne empiriste et logiciste des annes quarante et cinquante dans le sens de retrouvailles dialogiques et fructueuses avec la tradition continentale europenne, changeant ainsi quelque peu limage ngative de notre universit sur la philosophie outre-atlantique (quon pense certain colloque en forme de dialogue de sourds Royaumont, il y a quarante ans et plus ). Grand lecteur de Hume, il en revient au point de sparation des traditions et retisse les liens, rappelle les gnalogies, redessine les rseaux par o cheminent les concepts. Rawls est donc un pont et dans ce dialogue inter-culturel ncessaire, il incarne en plus une tendance no-kantienne assez prise en France. Un kantien plus kantien que Kant parfois, dans lapplication des principes, en raison de sa distance avec lhritage mtaphysique et religieux du matre de Knigsberg ; un kantien de notre temps donc.

Un autre avantage de ces leons, qui fait leur utilit pdagogique, est que Rawls nest pas tant historien de la philosophie que philosophe de notre temps: il se demande moins pour quelles raisons historiques ou personnelles tel auteur dit telle chose quil nessaie de comprendre ce quil veut dire dans sa langue et pour quelles raisons de fond. Prenant au srieux les auteurs quil tudie, il fait crdit a priori leur cohrence, mais la vrifie en testant les objections dans le cadre de leur systme. Cela nempche nullement de discuter de la valeur du-dit systme, mais en kantien, Rawls en juge prudemment par la capacit quils ont rpondre aux sollicitations des phnomnes vcus, ici de la vie morale, et non par quelque appel un deus ex machina dlivrant une vrit de transcendance. On est dans le travail de la rflexion entre sujets ou personnes appeles trancher en conscience et en raison, en responsabilit pour leurs principes et leurs actes, car Rawls est un moderne et sait que cest du cur de la situation de sujet responsable, dlibrant, n dans une communaut culturelle situe dans le temps et lespace, quil doit sans cesse reprendre la question des fins et des valeurs, questionner, objecter, argumenter et construire. Un constructivisme au travail. En ce sens, les cours sont rvlateurs de lactivit qui se trouve en amont de tout livre. Mme si aucun cours ne sort bien sr dune inspiration sans travail pralable et rumination permanente dhritages, de dialogues et de ses propres ides.

Louvrage comporte une introduction sur La philosophie morale de 1600 1800 et quatre parties: chacune est consacre un penseur et son systme (Hume, Leibniz, Kant, Hegel), divise en leons (des chapitres de quinze pages) elles-mmes subdivises en cinq, six ou sept sous-chapitres de quelques pages. Les parties les plus dveloppes portent sur Hume (75 pages) et surtout Kant (dix chapitres et 170 pages): un besoin dapprofondissement et de finesse danalyse qui correspond aux dispositions favorables de lauteur envers cet auteur...

Une lecture dautant plus importante pour nous que Rawls est de toute vidence une des autorits en matire de libralisme politique et de justification de principes de solidarit socio-conomiques dans les dmocraties. Une lecture capitale sur les principes par gros temps de mondialisation et dEtats-Providence en crise Rawls ou ?...

Nicolas Plagne
( Mis en ligne le 23/09/2008 )
Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2023
www.parutions.com

(fermer cette fenêtre)