L'actualité du livre
Histoire & Sciences socialeset Biographie  

Léon Gambetta - La Patrie et la République
de Jean-Marie Mayeur
Fayard 2008 /  27 €- 176.85  ffr. / 552 pages
ISBN : 978-2-213-60759-7
FORMAT : 14,5cm x 22cm

L'auteur du compte rendu: Gilles Ferragu est matre de confrences en histoire contemporaine luniversit Paris X Nanterre et lIEP de Paris.

La République en personne

Gambetta, cest un nom connu, un nom de places, de rues, de lyces et collges Aux grands hommes, la patrie reconnaissante Mais la mmoire des Franais est plus inconstante que la mmoire de lEtat, et la silhouette du tribun sefface, doucement (cest dailleurs lesprit de la conclusion, crpusculaire, de J.-M. Mayeur). Comme les de Gaulle, Ferry ou Blum, Lon Gambetta aurait pu, de manire prmonitoire revendiquer ce beau titre de la Rpublique en personne, chu bizarrement un Herriot. Lhomme nest pas seulement un personnage pour images dEpinal (le dpart de Paris, assig, en ballon, le tribun du haut du perchoir de lAssemble), il est galement lhomme lun des hommes qui comprend que lide librale, en France, ne saurait se passer de la population, et quelle devra, pour survivre, se faire conqurante, rallier les couches nouvelles et faire le pari de la dmocratie, en un temps o celle-ci sent encore le souffre. Pour sattaquer ce chantier biographique, depuis longtemps attendu, il fallait lautorit et lrudition du professeur Jean-Marie Mayeur, de luniversit Paris IV, grand connaisseur de la IIIe Rpublique et de la France fin de sicle, familier des Rpublicains opportunistes et dune rpublique qui nest pas encore absolue.

Et comme pour nombre de personnalits, il ny eut pas un, mais des Gambetta : le chef du parti rpublicain voisine avec le chef du gouvernement, le patron de presse et tribun parlementaire cultive une loquence devenue clbre, le duelliste sait se faire sducteur, le dput, procureur Un personnage qui suppose de sinterroger sur le sens dune ide politique au temps de la politisation des Franais, ainsi que sur les mdias (La Rpublique franaise, organe des rpublicains opportunistes), les rseaux (Gambetta sut sentourer de tirailleurs, comme il les dsignait, jeunes talents appels peupler la haute administration), les enjeux dun projet politique alors considr comme quasi utopique, ou bien lit de la dictature. Quest-ce qutre rpublicain au temps o, de 1870 1879, la Rpublique est tenue par des monarchistes qui nont quune hte, proclamer un monarque (cf. la pitoyable affaire du drapeau blanc et son pilogue de 1877) ? Comment saisir le pouvoir au nom du peuple ? En particulier, comment conqurir un bastion conservateur comme la chambre haute, le Snat ? Devenu commis voyageur de la Rpublique, Gambetta se mue en un homme politique moderne et part en campagne comme au combat. Entre le jeune dput qui se livre un rquisitoire contre lEmpire, celui qui en proclame la dchance, le ministre de lIntrieur du gouvernement de Dfense nationale, parti organiser la guerre, et le leader rpublicain, le fil rouge est celui dun rpublicanisme de combat.

Mais la Rpublique seule na que lpaisseur dune ide politique. Le sous-titre rvle larticulation de la pense de Gambetta, et la structure de louvrage : La Patrie et la Rpublique Le nationalisme est alors rpublicain, fils de la rvolution franaise, et Gambetta entend bien illustrer le lien entre le rgime politique rpublicain et le principe national. La dfaite de 1870, lhumiliante crmonie de la Galerie des glaces Versailles, qui voit Guillaume Ier proclamer le Reich allemand, et surtout la question dAlsace-Lorraine, seront, pour nombre de Franais, contemporains ou pas, un traumatisme : pour un Gambetta, il sagit galement dun dfi relever. On connat la formule clbre sur lAlsace-Lorraine (pensez-y toujours, nen parlez jamais) : il y a chez les rpublicains dalors la volont de dmontrer que la Rpublique ne sera pas le rgime instable voulu par Bismarck, mais bien loutil dune restauration, diplomatique et militaire. Ce lien fondateur articule louvrage, au risque de laisser dans la marge un Gambetta plus intime.

Avec cette biographie russie, J.-M. Mayeur ne vise pas lrudition, mais plutt lillustration dune pense politique en actes. On y compte les troupes, on y fait de la stratgie politique, on y livre des batailles : cest une rpublique combattante qui se dvoile, avec, en ligne de mire, le ministre et le pouvoir officiel, enfin, en 1881. Un pouvoir fugace, une grande esprance due Car il y a, dans laventure du ministre Gambetta, une sorte dtat de grce, les 100 jours (74 jours de fait) la mode Kennedy : lhistoire dun ministre constitu de tirailleurs de la Rpublique, au service de quelques grandes ides et de grands projets, tant intrieurs quextrieurs (la question gyptienne notamment, dmontre que le gambettisme eut aussi une application diplomatique, incarne par quelques personnalits comme Delcass ou Barrre, futures capacits de la rpublique radicale, ns dans le giron gambettiste). Un ministre trop court, handicap par les dissensions des rpublicains de gouvernement (sic), en dpit de lattraction trs forte que Gambetta exerait sur ses contemporains (les Spuller, Hanotaux). On pourrait, dans le cas dun Gambetta comme dans dautres, nombreux, voquer ce pouvoir charismatique thoris par Max Weber et que le tribun savait manier. Cette biographie, entre histoire des ides politiques et histoire des institutions rpublicaines, sinscrit dans la forte ligne de lHistoire de la France contemporaine de Gabriel Hanotaux, une histoire dense, prcise, qui va lessentiel, taye par une littrature scientifique notable (de Daniel Halvy Jrme Grvy).

Tout de sobrit et de retenue, louvrage de Jean-Marie Mayeur a le charme mesur dun futur classique : pas denvole lyrique la mode rpublicaine ni de plaidoirie inopportune pour une VIe Rpublique, mais bien lanalyse, prcise, lucide, solide, dun parcours et dun personnage dans un temps o la Rpublique est encore un combat. Sans trancher entre science politique et histoire politique, J.-M. Mayeur propose de Gambetta une vision non pas rvolutionnaire, mais synthtique, un essai sur lhomme et ses ides autant que sur le rgime quil a pu incarner. Une prudence de forme conjugue avec une grande pertinence de fond qui fait de cette biographie une rfrence indiscutable. Avis aux rpublicains blass

Gilles Ferragu
( Mis en ligne le 07/04/2009 )
Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2020
www.parutions.com

(fermer cette fenêtre)