L'actualité du livre
Histoire & Sciences socialeset Biographie  

Cioran. Ejaculations mystiques
de Stéphane Barsacq
Seuil - Points essais 2015 /  7.50 €- 49.13  ffr. / 150 pages
ISBN : 978-2-7578-5133-3
FORMAT : 11,0 cm × 17,8 cm

Premire publication en fvrier 2011 (Seuil)

L'auteur du compte rendu : Alexis Fourmont a tudi les sciences politiques des deux cts du Rhin.


Devenir l'Autre

Dsunis, nous courrons la catastrophe. Unis, nous y parviendrons. Tel est laphorisme que Stphane Barsacq a plac en exergue de son essai intitul Cioran. jaculations mystiques. Dsabus, voire pessimiste, le propos lest assurment et correspond coup sr la tournure desprit de Cioran. A vrai dire, comme le lecteur lapprendra au fil des pages, la trajectoire personnelle de lcrivain durant le sicle dernier a contribu dicter cette posture.

N en 1911 en Roumanie, Cioran tait le fils dun pope. Il provenait de Rasinari, un petit village de Transylvanie. Marque par lamour des montagnes et des paysans, son enfance fut heureuse, voire idyllique, jusqu ce quil les quitte pour la ville de Sibiu. Stphane Barsacq note que Cioran a fait lexprience de la mort en disant adieu lenfance. A Sibiu, observe lauteur, Cioran sest frott deux coles: les bibliothques et les bordels. Ce sont probablement ses propres errements aux cts de lhitlrisme et du fascisme roumain qui lui ont inspir, par la suite, ce pessimisme si profond dont il sest fait le chantre tout au long de son uvre. A cet gard, Cioran crivit en substance en 1987 dans Aveux et Anathmes quil ne constituait en rien un cas isol. En effet, lorsquil tait adolescent, Tourgueniev avait accroch dans sa chambre le portrait de Fouquier-Tinville. La jeunesse partout et toujours a idalis les bourreaux.

Par ailleurs, sa courbe personnelle, prcise Stphane Barsacq, lapparente celle de bien des mystiques: ni bassesse matrialiste, ni niaiserie idaliste. Il a t dans le monde; il a agi, il a t tent, et il a faut. Il na pas faut moiti: il a faut lexcs. S. Barsacq obtint une bourse pour tudier Berlin de novembre 1933 jusqu 1935. Alors qu la mme poque Simone Weil ou Raymond Aron sinquitrent de ce qui se tramait outre-Rhin, Cioran en revanche applaudit. Son enthousiasme se traduisit par toute une srie darticles ouvertement pronazis. Lessayiste raconte que Cioran croisa un jour Hitler, ce qui lmut singulirement. Dans Transfiguration de la Roumanie (1937), Cioran alla jusqu rdiger rien de moins que des passages insoutenables contre les Juifs, les Hongrois, les Tziganes. A son retour en Roumanie, il sengagea en faveur de la Garde de fer, constitue autour du capitaine Corneliu Codreanu et forme de lgionnaires anims de lesprit des fascistes. Il sagissait in fine dtablir lEtat national-lgionnaire.

Dsillusion et dsespoir rgnent sans partage chez Cioran en raison de ses sombres expriences lextrme droite durant les annes 1930 et 1940. Entendant expier sa grande faute sans laquelle il net pas t Cioran, et sans laquelle son uvre franaise net pas exist, lcrivain dorigine roumaine indiquait nagure avoir crit pour injurier la vie et pour sinjurier. Dans cette perspective, lessayiste Stphane Barsacq considre que Cioran tait bel et bien la mort, rien de moins. Il tait une sorte de prophte des Apocalypses. Daucuns lont tenu pour laristocrate des Vandales, un anti-prophte, un penseur crpusculaire, un ange ractionnaire, un destructeur qui ajoute lexistence, qui lenrichit en la sapant.

Lors de son arrive dans lHexagone, le Hamlet de Transylvanie dcouvrit lesprit franais, dont S. Barsacq crit que Cioran le possde hautement. Toutefois, il ne sy limitait point, puisque ses rfrences aux auteurs slaves comme Dostoevski, Tolsto et Gogol taient nombreuses. Dans son uvre, la mditation religieuse est prsente. Il entretenait en effet une sorte dardente polmique avec dieu dcoulant dune dception rciproque. crivant dans la langue de Molire, Cioran essayait de devenir lAutre: non plus celui qui sait, mais celui qui balbutie. Il esprait atteindre le salut ni par ldification ni par le sermon, mais par la contrition. Le Roumain, explique lauteur, sest battu avec le franais et avec lui-mme, pour se donner le baptme dune identit diffrente.

Dans un style enlev et fort agrable lire, Stphane Barsacq rend compte de la profonde complexit dun cheminement intellectuel et dune uvre qui ne se laissent pas apprhender aisment.

Alexis Fourmont
( Mis en ligne le 14/07/2015 )
Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2021
www.parutions.com

(fermer cette fenêtre)