L'actualité du livre
Histoire & Sciences socialeset Biographie  

Le Pen. Une histoire française
de Pierre Péan et Philippe Cohen
Robert Laffont 2012 /  23 €- 150.65  ffr. / 548 pages
ISBN : 978-2-221-12383-6
FORMAT : 15,4 cm × 24,1 cm

L'auteur du compte rendu : Charg d'enseignement en FLE l'Universit de Lige, Frdric Saenen a publi plusieurs recueils de posie et collabore de nombreuses revues littraires, tant en Belgique qu'en France (Le Fram,Tsimtsoum, La Presse littraire, Sitartmag.com, etc.). Depuis mai 2003, il anime avec son ami Frdric Dufoing la revue de critique littraire et politique Jibrile.

Le Pen : Sympathy for the Devil ?

Passionnante, la somme biographique que Philippe Cohen et Pierre Pan consacrent Jean-Marie Le Pen lest plus dun titre. Dabord parce quelle vient combler une criante lacune dans lhistoriographie des droites contemporaines. Parce quelle parvient aussi percer, sans voyeurisme, une part importante de lintimit dun homme la carcasse pour le moins paisse.

Mais son attrait principal est de revisiter un un les moments et les aspects cls dune existence qui ne fut pas toujours place sur la courbe ascensionnelle. Lenfance, pas forcment heureuse, marque par la disparition du pre seize ans et une ducation catholique avec laquelle ladolescent rebelle rompt. Une jeunesse volontiers ftarde, parfois bagarreuse, mal canalise en tout cas, et o un irrfutable temprament de chef de bande se fait jour. Une certaine errance idologique, de laprs guerre dAlgrie au dbut des annes 70, aux cts dune droite extrme aussi floue quindcise. Puis le vent tourne Ce sera le bingo de lhritage Lambert, qui assure lhomme une assise stable, le fait natre la vie publique et le transforme en durable picentre de la vie politique.

picentre, le terme est bien choisi lorsque lon passe en revue les sismes smantiques, les colres ruptives, les secousses lectorales et les glissements tectoniques qui maillent jusqu aujourdhui la carrire de Le Pen. Cohen et Pan, en impeccables professionnels de la chronique, ont su cartographier cet empire la godsie prilleuse, en se gardant de sombrer dans ses failles convenues et en sengouffrant aussi en ses cavernes insouponnes, o l encore plane une dsagrable odeur de soufre (les questions du rapport malsain largent et au pouvoir ont ainsi la part belle). Les accusations de torture en Algrie sont soigneusement examines, tout comme lantismitisme rel de Le Pen (et pas bien sr celui qui entache ses propos, de point de dtail en calembours vaseux). Rvision du cas? Plutt rvaluation de fond en comble des ides reues et mise en lumire daspects mconnus.

Lintrt de cet ouvrage rside pourtant moins dans le minutieux rappel des faits que dans le bilan des effets que le personnage Le Pen a eu sur la politique franaise. ce titre, les quelques pages de fin consacres au processus de diabolisation cristallis par ce que les auteurs nomment la gauche de la vertu sont essentielles la comprhension large du phnomne. Sans jamais ddouaner Le Pen, elles le situent clairement dans la position dont, selon une logique en anneau de Mbius, il serait bien difficile dtablir qui la instaure: la classe politique ou Le Pen lui-mme? Cohen et Pan enfoncent le clou: [] la caractrisation de Le Pen comme fasciste, voire comme nazi, qui sest impose au sein de la gauche et dune partie de la droite, contredit les crits et les thses de la quasi-totalit des historiens et des politologues de droite ou de gauche. [] La plupart ont caractris le Front National comme un parti populiste ou national populiste. Concept assez flou le mot populiste sest impos dans le dbat public sans que personne prenne la peine de lui donner une intelligibilit historique , il semble indiquer implicitement quil convient dutiliser contre lui les armes de la critique.

Ici, un rle dexultation simpose Il aura fallu attendre des dcennies avant quun duo de journalistes formule enfin ce constat tout simple, que nul intellectuel dguis en chevalier blanc naurait os avancer. En effet, traiter de Le Pen en usant de la raison est certainement le moyen le plus honnte de combattre ses ides (lhomme en soi a des aspects sympathiques que les auteurs, dune sincrit toute preuve, soulignent pour les avoir prouvs). Cest surtout en finir avec les rflexes presque purement motionnels que suscitent les deux syllabes de ce nom ds quelles claquent. Le Pen cesse du coup dincarner une passion, pour se muer part entire en acteur de lhistoire franaise. Une histoire qui mrite dtre narre avec discernement et rigueur, comme lont compris les signataires de la prsente rfrence.

Frédéric Saenen
( Mis en ligne le 29/01/2013 )
Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2021
www.parutions.com

(fermer cette fenêtre)