L'actualité du livre
Histoire & Sciences socialeset Biographie  

Murat - La solitude du cavalier
de Vincent Haegelé
Perrin 2015 /  29 €- 189.95  ffr. / 795 pages
ISBN : 978-2-262-03927-1
FORMAT : 15,6 cm × 24,1 cm

L'auteur du compte rendu : Archiviste-palographe, docteur de l'universit de Paris I-Sorbonne, conservateur en chef du patrimoine, Thierry Sarmant est responsable des collections de monnaies et mdailles du muse Carnavalet aprs avoir t adjoint au directeur du dpartement des monnaies, mdailles et antiques de la Bibliothque nationale de France. Il a publi, entre autres titres, Les Demeures du Soleil, Louis XIV, Louvois et la surintendance des Btiments du roi (2003), Louis XIV.
Homme et roi
(Tallandier, 2012), Fontainebleau. Mille ans d'histoire de France (Tallandier, 2013).


''On n’est pas roi pour obéir''

Qui dit Murat, dit pope, charges de cavalerie, sabres damasquins, aigrettes, plumes dautruche et peaux de lopard. Joachim Murat est le hros dcoratif de la geste napolonienne, empruntant la fois aux preux des romans de chevalerie et aux soldats fanfarons de la Comedia dellarte.

Il est vrai que sa carrire militaire et politique a quelque chose dtourdissant, limage de celle de Napolon lui-mme. Fils dun aubergiste du Quercy, Joachim quitte le sminaire pour sengager dans un rgiment de chasseurs cheval la veille de la Rvolution. Renvoy pour indiscipline, il se fait lire la garde nationale du Lot et la reprsente la fte de la Fdration du 14 juillet 1790. Rengag lanne suivante, il passe brivement par la garde constitutionnelle de Louis XVI, regagne bientt les chasseurs cheval et passe du grade de sous-officier ceux de sous-lieutenant puis de capitaine dans larme rpublicaine.

Le 13 Vendmiaire est la journe dcisive: pour rprimer linsurrection qui se dresse contre la Convention, Murat est mis la disposition du gnral Bonaparte et contribue au succs des troupes demeures fidles lassemble. Leurs destines resteront lies pendant deux dcennies. Promu premier aide de camp de Bonaparte puis gnral de brigade pendant la campagne dItalie, il est remarqu pour sa bravoure et sa matrise des combats davant-garde. Pendant la campagne dEgypte, il commande la cavalerie et joue un rle majeur dans la victoire dAboukir, qui lui vaut les paulettes de gnral de division.

Murat est encore le sabre du coup dtat du 18 Brumaire: cest lui qui fait vacuer les dputs de lOrangerie de Saint-Cloud, assurant la russite de lopration. Au lendemain du coup dtat, il commande la garde des consuls et pouse Caroline, la sur cadette de Bonaparte. Le Premier Consul le renvoie rapidement en Italie avec un grand commandement militaire. Aprs Marengo, Murat reste au-del des Alpes, sorte de proconsul de la Rpublique cisalpine puis de la Rpublique italienne. Le cavalier nourrit ds lors des ambitions politiques, limage de son patron.

Mais Bonaparte donne raison aux civils italiens contre le militaire franais et rappelle son lieutenant au dbut de 1804 pour lui faire occuper le poste de gouverneur militaire de Paris. En mai, aprs la proclamation de Napolon comme empereur des Franais, sa qualit de beau-frre du nouveau souverain vaut Murat de figurer parmi les seize nouveaux marchaux dEmpire et doccuper la dignit de grand amiral. En 1806, il est grand-duc de Berg et reoit le prdicat dAltesse impriale. Aprs stre imagin roi de Pologne, aprs avoir servi en Espagne, il est nomm roi de Naples en 1808, succdant Joseph, mut Madrid.

Murat est-il satisfait de cette escalade ininterrompue vers des honneurs toujours plus prestigieux et des titres toujours plus ronflants? Pas vraiment. Comme beaucoup de comparses de lpope, il se dit, en considrant lascension du matre: Pourquoi pas moi? Si Napolon venait manquer, au hasard dune bataille ou dun assassinat politique, Murat serait un des comptiteurs pour la succession. En attendant, comme Joseph, comme Louis, comme beaucoup de marchaux ou de gnraux ambitieux, il souffre de ntre quun pion sur lchiquier de son beau-frre, un roi-prfet que lon rudoie ou que lon dplace suivant les besoins du Grand Empire. Naples, le roi Joachim Napolon rumine sa rancur lgard de lEmpereur: Il doit tre notre mentor et non notre matre, crit-il Caroline. On nest pas roi pour obir.

Cest un Murat dsenchant qui commande la grande rserve de cavalerie pendant la campagne de 1812. Impuissant rallier la Grande Arme aprs la Brzina, il quitte son poste pour son royaume napolitain, rejoint Napolon en Allemagne en 1813 avant de repartir pour Naples aprs le dsastre de Leipzig. Avec la chute du Grand Empire, le roi Joachim se rve souverain dune Italie unifie et indpendante. Il abandonne Napolon au dbut de 1814, ce qui lui vaut une anne de sursis. Mais les Cent-Jours lamnent changer de camp une seconde fois: son arme marche vers le Nord au moment o lAigle vole vers les tours de Notre-Dame. Dfait par les Autrichiens Tolentino en mai 1815, Murat doit fuir Naples. Cach en Provence puis en Corse, il tente, en septembre, un retour offensif dans son ancien royaume, mauvaise copie du dbarquement de Napolon Golfe-Juan six mois plus tt. Arrt, lex-roi de Naples est traduit devant une commission militaire et excut aprs un simulacre de procs.

Vincent Haegel nous rvle un Murat plus complexe que le sabreur des grands tableaux dhistoire: un homme fragile, sujet la mlancolie et la dpression, derrire la faade du gnral cavalcadant; un militaire qui se voudrait politique et administrateur, lexemple de son imprial modle; un hros cras, comme tant dautres contemporains, par la stature de lEmpereur, ce Napolon tantt ador et adul, tantt jalous, voire ha. Dans le rcit, la carrire italienne de Murat, proconsul dItalie du Nord ou roi de Naples, lemporte sur les exploits du commandant de la cavalerie napolonienne.

Cinq ans aprs son Napolon et Joseph Bonaparte: le pouvoir et lambition, recens dans ces colonnes, Vincent Haegel claire nouveau dun jour sans complaisance les ambiguts du systme familial de Napolon. Lauteur annonce un prochain livre, o ce systme fdratif sera envisag dans son ensemble.

Thierry Sarmant
( Mis en ligne le 13/10/2015 )
Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2022
www.parutions.com

(fermer cette fenêtre)