L'actualité du livre
Histoire & Sciences socialeset Biographie  

Nicolas II - Le saint tsar
de Victor Loupan
Presses de la Renaissance 2001 /  18,14 €- 118.82  ffr. / 280 pages
ISBN : 2856168043

« Saint » Nicolas II....

Ce n’est pas une biographie de plus sur le dernier tsar de Russie , avertit l’diteur. Il est vrai que l’angle d’approche est tout fait original. Sous la plume d’un auteur qui ne dissimule pas sa foi orthodoxe, merveilleux et ralit historique voisinent dans cette vie de saint Nicolas II, canonis par l’Eglise russe en aot 2000 avec sa famille et 1500 autres victimes de la rvolution. La prface du patriarche de Moscou, qui se dfend de toute nostalgie monarchiste, a alors valeur d’imprimatur.

Le souverain est vnr en tant que strastoterptsy, comme ayant accept la mort dans un esprit d’abngation chrtienne. Il a pris sur lui les pchs du peuple russe et s’est offert en victime expiatoire. L’auteur ne pousse cependant pas assez loin la rflexion sur le caractre mtaphysique de l’immolation du tsar sur l’ordre de Lnine. Il aurait pu se rfrer au fameux discours de Robespierre sur la culpabilit de Louis XVI. L’assassinat de Nicolas II est vritablement l’acte fondateur du rgime, sa dclaration de guerre au christianisme lui-mme. C’est un acte de dfiance absolue envers Dieu.

Les controverses au sujet de l’ancien tsar ont occup les chercheurs et les mdias russes tout au long des annes 1990. Si, dans le grand public, beaucoup en sont rests la caricature sovitique de Nicolas le Sanglant , d’autres lui vouent une admiration sans bornes, se souvenant que sous son rgne l’Empire connut une croissance conomique sans prcdent, et qu’une classe moyenne - pralable indispensable la dmocratisation des institutions - tait en train de natre grce aux rformes de Stolypine.

L’auteur a choisi son camp. Ici, chaque morceau de la vie du souverain est prcd de l’vocation d’un miracle attribu son intercession, de songes, de visions, de prophties le concernant. Sraphin de Sarov, canonis en 1903, n’avait-il pas annonc, par exemple, que viendrait un temps o les anges eux-mmes seraient dbords, tant le nombre des mes qu’ils auraient accueillir serait grand ?

Nicolas II grandit la cour de son pre Alexandre III, qui l'auteur adresse un loge appuy. Ce monarque n’a pourtant pas brill par ses qualits de clairvoyance en politique intrieure, mme si sa politique extrieure et sa politique conomique sont d’indniables succs. L’auteur s’attache ensuite expliquer (et excuser) les quelques pisodes controverss de la jeunesse du prince, comme sa liaison avec une danseuse. Il explique le caractre timor et rveur de Nicolas par son intelligence exceptionnelle. Ce surdou s’ennuyait trs vite, ce qui explique son air absent. Voil une hypothse pour le moins personnelle. En relisant les Evangiles, l’auteur aurait compris qu’il n’est point besoin d’tre par de toutes les qualits intellectuelles pour devenir un saint. La dfense tout prix du personnage peut nuire au but recherch, ainsi lorsque V. Loupan trouve des circonstances attnuantes aux souverains qui se rendent un bal au soir de la mort de prs de 1 500 personnes dans la gigantesque bousculade qui a endeuill le jour de leur couronnement. L’explication des fautes politiques de Nicolas II est un peu courte elle aussi.

En revanche, d’autres sources nous confirment la vie familiale intense et les manires simples de Nicolas et d’Alexandra, soulignes ici. De mme Victor Loupan n’hsite pas aborder des aspects controverss de la vie du souverain comme le drame de l’hmophilie du tsarvitch Alexis, et la trouble fascination qu’exercent Monsieur Philippe , puis Raspoutine sur le couple imprial. Cependant, en toutes circonstances, il adopte le point de vue des migrs russes : le tsar tait un homme bon, entour d’ennemis issus de la haute socit pervertie et de l’intelligentsia, mais qui avait l’appui du peuple. L’auteur dit avoir eu accs aux pices du dossier de canonisation de l’empereur et aux archives du KGB. Les sources ne sont pourtant pas formellement dcrites. De mme, les notes au bas des pages sont peu nombreuses et constituent rarement des rfrences.

L’un des plus grands mrites de cet ouvrage profondment russe est de rappeler la mmoire des Occidentaux, qui ont des indignations phmres et slectives, le massacre des croyants en URSS de 1917 jusqu’ la fin (pensons l’assassinat coups de hache du Pre Alexandre Men en 1990).

Jean-Noël Grandhomme
( Mis en ligne le 28/03/2002 )
Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2019



www.parutions.com

(fermer cette fenêtre)