L'actualité du livre
Histoire & Sciences socialeset Biographie  

Garibaldi
de Jérôme Grévy
Presses de Sciences Po - Références/Facettes 2001 /  15 €- 98.25  ffr. / 380 pages
ISBN : 2724608046

Le Père de l'unité italienne entre le mythe et l'histoire

Il ne faut pas se mprendre, en dpit du titre, ce livre n’est pas une biographie de Garibaldi ; et, disons-le tout de suite, c’est bien regrettable. En premier lieu parce que, comme nous l’apprend la trs complte liste de sources finales, la dernire biographie de Garibaldi en Franais - except le livre de Max Gallo, jug une “ hagiographie parfois approximative “ (p. 257) - a t publie il y a prs de soixante-dix ans (F. Ewald, Garibaldi, Paris, ditions du Sicle, 1933). En second lieu, parce que Grvy aurait pu certainement nous donner une trs bonne biographie du hros des deux mondes. Sa connaissance des sources manuscrites et de la littrature critique est trs entendue et sa connaissance de l’histoire italienne est remarquable. D’ailleurs de sa matrise de l’argument il nous donne un essai important dans la deuxime, et plus courte, partie du livre (Enjeux garibaldiens) o il analyse la pense de Garibaldi. Trs justement, Grvy souligne combien on a constamment sous-estim "la porte politique de son action et de sa pense, en affirmant que ses conceptions en ce domaine avaient t confuses et sans cohrence" (p. 271). De fait, si Garibaldi n’tait pas un doctrinaire, mais surtout un homme d’action, la cohrence de ses ides politiques est incontestable. Garibaldi a toujours prn "l’idal dmocratique" qui "devait s’affirmer dans le local comme dans le national, l’europen ou l’universel" (pp. 336-337). Bien sr, pour atteindre le but final de la Rpublique universelle il tait ncessaire d’essayer tout le moyens d’action disponibles, pacifiques mais aussi militaires et insurrectionnels, toutefois "les modalits selon lesquelles elle se construirait […] ne doivent donc pas tre confondues avec les finalits sans cesse affirmes: la paix, la fraternit, la concorde" (p. 337).

Il ne s’agit donc pas d’une biographie, alors, mais d’une tude du mythe de Garibaldi. Une tache que Grvy ralise avec beaucoup d’adresse ordonnant dans une priodisation trs charpente un grand nombre d’informations. Le mythe garibaldien - et c’est un des acquis importants du livre - a t forg de son vivant pour les exigences de la lutte pour l’unification italienne. Aprs le Risorgimento, le mythe n’a pas cess de se modifier suivant les muables exigences de chaque saison politique. On a eu par exemple – et il s’agit de deux paragraphes exemplaires – pendant la dictature de Mussolini une fascisation du mythe garibaldien et, aprs sa chute, une revendication de l’antifascisme de Garibaldi.

En marge de ce travail bien fait on peut formuler deux petites remarques. Dans son analyse Grvy donne peut-tre trop d’importance des ouvrages antigaribaldiens qui plus que du dbat politique relvent du domaine du folklore ou du colportage hebdomadaire, comme celles de Pazzaglia o de Gleijeses (cf. pp. 261-264). Enfin, Grvy affirme qu’aujourd’hui "les biographies du hros ne semblent plus constituer un produit commercial pris" (p. 259). Ce n’est pas du tout vrai, peu aprs la parution du livre de Grvy, l’une des principales maisons d’dition italiennes a publi une nouvelle et bien crite biographie de Garibaldi (A. Scirocco, Garibaldi. Battaglie, amori, ideali di un cittadino del mondo, Laterza). Tout compte fait, Grvy nous propose un livre trs document, utile pas seulement pour le public franais, mais aussi pour les historiens italiens.

Maurizio Griffo
( Mis en ligne le 02/07/2002 )
Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2024



www.parutions.com

(fermer cette fenêtre)