L'actualité du livre
Histoire & Sciences socialeset Biographie  

Henri Frenay - De la Résistance à l'Europe
de Robert Belot
Seuil - L'univers historique 2003 /  26 €- 170.3  ffr. / 750 pages
ISBN : 2-02-025870-6
FORMAT : 14x21 cm

L'auteur du compte-rendu: Sbastien Laurent, agrg et docteur en histoire, est matre de confrences lUniversit Bordeaux III et lIEP de Paris. Charg dtudes au Service historique de larme de terre, il consacre ses recherches depuis plusieurs annes aux services de renseignements militaires et policiers aux XIXe et XXe sicles. Il est le fondateur de la section "Histoire & sciences sociales" de Parutions.com.

Un parcours atypique

Le personnage auquel Robert Belot a consacr une trs solide biographie tait jusqualors un grand mconnu. Henri Frenay (1905-1988) fut le fondateur de lun des principaux mouvements de rsistance, Combat. En dehors de cette priode, laction du personnage demeurait totalement ignore. Lon savait peu de choses de sa brillante carrire militaire prcdant la guerre et moins encore de ce quil devint aprs la Seconde Guerre mondiale.

Le grand mrite de lauteur, biographe remarqu de Lucien Rebatet (Lucien Rebatet, un itinraire fasciste, Seuil, 1994) et auteur dun trs bon ouvrage consacr aux rseaux dvasion par lEspagne pendant la guerre (Aux frontires de la libert, Fayard, 1998), est de sortir le personnage de la lgende et du mythe, de le restituer lhistoire en replaant lpisode - qui fut aussi une pope - de lOccupation dans une analyse historique embrassant toute sa vie.

Frenay fut pour le moins un personnage atypique. Officier brillant ceint de divers lauriers (Saint-Cyr, cole de guerre), de tendance nationaliste et conservatrice, sa vie connat un inflchissement assez net lorsquil rencontre puis sprend dune militante antifasciste, Bertie Albrecht, au milieu des annes 1930. Il effectue par la suite une anne dtudes au Centre dtudes germaniques de Strasbourg o il est sensibilis la menace nazie en Europe.

Lauteur insiste fortement sur les annes davant-guerre, estimant que Frenay dcouvre la dimension totalitaire et non pas seulement militaire et expansionniste du nazisme. Peut-tre Robert Belot a-t-il tendance ce stade survaloriser une dimension laquelle de nombreux autres militaires furent galement sensibles. Quoi quil en soit, il montre l une volution de la culture politique de cet officier au profil initial fort classique.

La trs consciencieuse enqute mene par R. Belot dans les fonds darchives lui permet de consacrer des chapitres complets la priode de lOccupation. Il revient sur les pisodes controverss, celui du manifeste dHenri Frenay rdig en novembre 1940, larrestation de Jean Moulin Caluire mais aussi lpisode du financement amricain de Combat. A chaque fois, il apporte des rponses mesures, reposant sur des dcouvertes darchives nouvelles, confrontes aux plus anciennes. Incontestablement, la rigueur universitaire donne l toute sa qualit cette biographie, loin de toute approximation ou dun quelconque dterminisme psychologique.

Non-conformiste sa manire, Henri Frenay quitte larme au dbut de lanne 1941 et se consacre pleinement au mouvement de rsistance Combat. Les qualits dorganisateur de Frenay font du mouvement lun des mieux structurs et lun de ceux dont lapport la rsistance va tre considrable. Au dbut de lanne 1942, Frenay se rallie au gnral de Gaulle. A limage de nombreux autres responsables de la rsistance, son hostilit aux partis lamne alimenter lespoir dun renouveau de la vie politique la Libration en dehors des formations politiques davant-guerre.

Lchec politique de la rsistance est immdiat, Frenay abandonne lUDSR pour se tourner alors vers un nouveau combat, celui de lEurope. Robert Belot tudie ensuite trs longuement un troisime volet de la vie de Frenay, totalement mconnu. Aprs sa courte exprience ministrielle la Libration, Frenay sloigne de lexercice du pouvoir et se mue alors en homme dinfluence, diffusant ses ides nouvelles : leuropanisme puis le fdralisme.

Cette mue indique chez lancien officier nationaliste un abandon complet de ses convictions anciennes, commencer par la ngation de lide nationale. Invitablement ce nouveau chemin lloigne profondment de celui du gnral de Gaulle. La voie prise par lEurope partir du trait de Rome en 1957 nest pas celle laquelle aspirent les fdralistes europens et en 1959, Frenay met un terme sa campagne daprs-guerre. Lauteur excelle dans ce portrait au cordeau et montre, malgr quelques longueurs, quil na de porte que dans une perspective de longue dure.

Sébastien Laurent
( Mis en ligne le 11/09/2003 )
Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2020



www.parutions.com

(fermer cette fenêtre)