L'actualité du livre
Histoire & Sciences socialeset Biographie  

Martha Freud
de Katja Behling
Albin Michel 2006 /  20.50 €- 134.28  ffr. / 297 pages
ISBN : 2-226-17258-0
FORMAT : 14,5x22 cm

L'auteur du compte rendu : Antoine Bioy est maître de conférences des Universités et psychologue clinicien.

Préface édition française : Judith Dupont


Frau Professor

Les livres à l’occasion du 150e anniversaire de la naissance de Freud abondent, dans un contexte où la psychanalyse est une nouvelle fois remise en question. Hors de toute polémique, l’auteur (psychothérapeute et journaliste) s’attache à présenter la femme du père de la psychanalyse, son parcours, et bien évidemment s’interroge sur la place que Martha Freud a occupée non seulement auprès de son mari, mais également sur l’influence qu’elle a pu avoir sur le développement de la «science des profondeurs». À l’aide de nombreux documents – ouvrages de références, correspondances, journaux intimes –, Katja Behling décrit une femme de son temps, dévouée à son mari et qui s’est attachée à faire grandir une famille qui occupait la majeure partie de son temps. Autrement dit, si Mme Freud n’a pas eu d’incidence directe sur la psychanalyse – à laquelle elle avouait ne pas comprendre grand-chose –, elle a su créer un cocon familial stable qui permit à son mari de se dévouer à son autre objet de passion corps et biens – les Freud furent longtemps en difficulté financière.

L’intérêt de l’ouvrage est bien sûr d’offrir une vision juste du personnage de Martha Freud, comme l’atteste Anton Freud dans son avant-propos. Femme de caractère, profondément aimante, gérant le quotidien de onze personnes, mais aussi femme morale que les théories de son mari effrayaient parfois. Egalement, l’ouvrage de Katja Behling nous fait découvrir le quotidien des Freud et c’est une véritable plongée dans la vie d’une famille dont le nom est connu de tous qui nous est offerte. À l’image de «Frau Professor», sans qui Freud n’aurait sans doute pas eu l’opportunité de passer tant de temps à ses recherches, le livre est un exposé fort intéressant sur la dynamique familiale dont Martha s’est largement préoccupée. Notamment de ses liens avec sa sœur – dont la proche présence au sein du couple Sigmund/Martha a longtemps interrogé – ou encore de sa fille Anna qui deviendra elle-même psychanalyste après avoir été analysée par son père – avec tous les fantasmes incestueux que cela ne manque pas de soulever. Au prix de quelques sacrifices, dont celui de la pratique et de la transmission de la religion juive – S. Freud était attaché à son athéisme –, Martha s’impose tout au long de l’ouvrage comme une femme qui a pu permettre à un homme de devenir celui que l’on connaît.

Enfin, précisons que cette visite dans l’histoire de la famille Freud est ponctuée de nombreuses anecdotes – dont la rencontre avec Dali ; l’origine du divan exposé au musée Freud… – dont certaines raisonnent en écho avec ce que l’on sait des conceptualisations de son Sigmund, comme le développement de la théorie de la libido chez un homme qui imposa à sa femme une abstinence sexuelle à l’âge de 34 ans, pour ne plus avoir d’autres enfants (il refusait de porter des préservatifs). En résumé, un ouvrage vrai, qui dénote avec les quelques hagiographies que l’on connaît, et qui parfois permet de mieux saisir ce qui fut réellement à l’origine du développement de la psychanalyse. Derrière chaque grand homme, chercher la femme…

Antoine Bioy
( Mis en ligne le 10/07/2006 )
Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2020



www.parutions.com

(fermer cette fenêtre)