L'actualité du livre
Histoire & Sciences socialeset Biographie  

Gilles Deleuze et Félix Guattari - Biographie croisée
de François Dosse
La Découverte - Poche 2009 /  14.50 €- 94.98  ffr. / 643 pages
ISBN : 978-2-7071-5872-7
FORMAT : 12,7cm x 19,2cm

Premire publication en septembre 2007 (La Dcouverte)

L'auteur du compte rendu : Agrg d'histoire dtach Sciences Po depuis 1996, Pierre Grosser y enseigne principalement l'histoire des relations internationales et les enjeux mondiaux contemporains. Il est directeur des tudes de l'institut diplomatique du ministre des affaires trangres depuis sa cration en 2001.


Les années 70, parents pauvres de la pensée moderne ?

La pense qualifie de post-68 a mauvaise presse de nos jours. Quand elle nest pas considre comme une escroquerie intellectuelle, ayant eu le dfaut de triompher sur les campus amricains, elle est accuse davoir mis mal les fondements de la politique moderne, quil sagisse de lEtat-nation ou des projets rformistes et rvolutionnaires, voire mme les valeurs fondatrices de la civilisation occidentale, et donc de luniversalisme. Dans sa (pourtant) belle somme sur lEurope daprs 1945, Tony Judt nhsite pas crire que dans la vie de lesprit, les annes 1970 furent la dcennie la plus dcevante du XXe sicle (Aprs-guerre. Une histoire de lEurope depuis 1945. Armand Colin, 2007, p.564). La biographie prcise et documente de deux grands penseurs de ces annes l, Gilles Deleuze et Flix Guattari, crite par Franois Dosse, un des meilleurs connaisseurs de lhistoire des sciences sociales et du paysage intellectuel de ces annes, permet de nourrir ce jugement, tout en ne permettant pas suffisamment, notre avis, de montrer limpact de la pense de ces annes, et son intrt.

On peut tre en effet agac par le langage tantt obscur tantt illumin et souvent prtentieux des deux penseurs, par le mlange des genres disciplinaires qui fait circuler des concepts sans gouvernail, par les querelles dcole et de personnes, par les controverses qui tournent en invectives ou en idlatries, par la gabegie financire de centres de recherche ou encore par les moeurs universitaires bien loignes des bonnes pratiques de management officiellement la mode aujourdhui, par des engagements politiques parfois hasardeux qui semblent loppos dune pense hypercritique. Dosse, tellement immerg dans ce monde, exagre presque ces travers agaants en suivant les penseurs la trace, sans vraiment donner des cls pour entrer dans leur uvre sauf appartenir galement ce milieu dont sont tals le langage et les pratiques. Il y a finalement assez peu sur les critiques qui leur ont t adresses hors de ce microcosme, et sans doute trop peu sur leurs propres analyses sur le changement du paysage intellectuel partir de la fin des annes 1970.

Il est donc paradoxal quau travers dun travail aussi dtaill, ce soit un certain sentiment dagacement qui domine. Cela nempche pas une nostalgie pour un temps deffervescence, avec de vrais efforts dexprimentation (en particulier dans le domaine psychiatrique, mais aussi avec les radios libres) et une transdisciplinarit reposant sur une culture exceptionnelle. Lhritage de cette effervescence aurait d toutefois tre plus dvelopp. Certes deux chapitres montrent la rception des deux penseurs aux Etats-Unis et dans le reste du monde. Mais, en des temps o le dbat intellectuel est si appauvri, il et t intressant de mettre en valeur la place de Deleuze et Guattari dans la pense dite post-moderne, de suivre la trace les concepts qui ont pntr bien des disciplines, mme si (comme dans le cas de Hardt et Negri, trop vite voqus) ces concepts sont gauchis, retravaills ou mal matriss. Il ne faudrait pas, force de les accuser davoir boulevers (et raill) les catgories traditionnelles danalyse et davoir boulevers lordre, faire fi de leurs intuitions qui permettent daider comprendre les transformations actuelles des socits.

Le livre de Dosse, mme sil peut donner du grain moudre ceux qui condamnent une dgnrescence suppose de la pense et les derniers soubresauts idologiques de la radicalit politique, permet, si lon garde des ralits contemporaines lesprit, de percevoir ce qui pouvait tre les dimensions prophtiques dans le grouillement des ides.

Pierre Grosser
( Mis en ligne le 15/12/2009 )
Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2020
www.parutions.com

(fermer cette fenêtre)