L'actualité du livre
Histoire & Sciences socialeset Science Politique  

Socialisme : la fin d'une histoire ?
de Jérôme Grondeux
Payot - Histoire 2012 /  20 €- 131  ffr. / 233 pages
ISBN : 978-2-228-90739-2
FORMAT : 14cm x 22,5cm

L'auteur du compte rendu : Gilles Ferragu est matre de confrences en histoire contemporaine luniversit Paris X Nanterre et lIEP de Paris.

Les rêves de nos pères

Une histoire du socialisme quelques encablures des lections prsidentielles, on pourrait penser quil sagit l dun ouvrage partisan mais le bon historien, celui qui juge sans amour et sans haine comme disait Tacite, sait prendre une distance ncessaire avec son objet. Grand connaisseur du dix neuvime sicle et des religions du politique, Jrme Grondeux, matre de confrences luniversit Paris Sorbonne, livre, avec cet essai longuement mri, une rflexion qui dpasse le simple moment politique et revient aux fondements du politique, savoir la capacit forger une vision et latteindre. Il ne sagit pas seulement de renchanter la politique ou de redonner la gauche un coup de peinture intellectuelle, mais plus simplement, de lui restituer ses lettres de change dans une socit post moderne ou post idologique

Faire lhistoire du socialisme, cest dj sinsrer dans une historiographie importante, celle du politique et mme des ides politiques ou, de manire plus large car les ides appellent des dbats, des pratiques, des sociabilits, des rseaux, etc -, lhistoire des courants politiques. Une histoire qui ne se limite donc pas celle dun parti, mais examine plutt les sensibilits diverses, les hritages dune famille politique o se ctoient radicaux et modrs, tous unis autour dun schma gnral. Faire lhistoire du socialisme, cest aussi revenir au dix-neuvime sicle, lheure ole bonheur est une ide neuve en Europe, cest observer le pari, que font quelques penseurs de la modernit, que la Raison peut simposer comme un moteur de lhistoire, plus efficace et moins polluant que dautres. Cest enfin distinguer ce quil y a de lyrique et de mystique dans une conception qui se veut rationnelle.

Lide socialiste merge au XIXe sicle: elle croise le sillage des philosophes, sinsinue dans les rveries des utopistes (ainsi que les dnonaient Marx et Engels, trop heureux de les piller un peu), elle se heurte aussi au principe de ralit, et hsite alors entre la solution violente et la solution lgaliste un dilemme qui reste dactualit. Elle saffronte la thorie anarchiste et au refus de toute autorit, fut-elle intellectuelle. Si elle s'incarne dans lidal dmocratique, naissant en 1848, elle succombe galement aux charmes de la mystique, avec Charles Pguy.

Au fil de la lecture et des rencontres (Owen, Blanc, Blanqui, Pguy, Marx, etc.), un socialisme visage humain se dessine, qui rend dautant plus sidrante la seconde partie de louvrage, consacre la Rvolution et ses thurifraires. Car lide socialiste se rencontre avec le romantisme rvolutionnaire pour donner une famille idologique singulire, parse, conflictuelle mais passionnante explorer. De Marx Mao, la Rvolution simpose comme un horizon en soi, un projet qui suniversalise, qui peut mme admettre une certaine subjectivit dans la forme (une alternative au marxisme-lninisme), mais qui, pour prosprer, se nourrit de ses propres illusions comme de ses troupes avec, en ligne de mire, cette figure dconcertante du parti rvolutionnaire, un oxymore rassurant Restent, plus ralistes, les sociaux dmocrates, qui voluent en ordre dispers du collectivisme au march, et des marges au pouvoir, la pointe extrme de la logique dmocratique, en qute dun renchantement qui reste inventer.

A quoi reconnat-on un bon livre: sans doute, et finalement, au plaisir quon a le prendre et sisoler avec son auteur pour un moment de lecture. Le livre de Jrme Grondeux appartient ce genre de livres, cest comme une causerie, au coin du feu, avec quelquun dont le plaisir le plus manifeste est denseigner, de dbattre, de proposer des ides, de soumettre une thorie, raconter une anecdote. Il y a des historiens pour sonder les archives en qute de faits, et il y a des historiens pour expliquer le pass, en clairer la trame et lui donner un sens. Jrme Grondeux appartient cette famille ; avec un sens de la formule qui trahit le pdagogue rd, il propose, en un volume, une saisissante galerie de portraits, un vaste tableau de lide socialiste et de son volution, une forte vocation de la modernit, et une thorie, construite, du socialisme et de son inscription dans lHistoire (on aimerait dailleurs en lire le pendant droitier).

Les mauvais coucheurs le blmeront peut-tre de ne pas stre livr aux charmes douteux de la prospective et de lanalyse lectorale un exercice auquel il se livre sur internet, chaque chose sa place. En lecteur de Marx, lauteur ne sest pas pench sur les marmites de lavenir ; celles du pass sont dj suffisamment claircies aprs sa lecture

Gilles Ferragu
( Mis en ligne le 10/04/2012 )
Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2023
www.parutions.com

(fermer cette fenêtre)