L'actualité du livre
Histoire & Sciences socialeset Science Politique  

La Constitution de l’Europe
de Jürgen Habermas
Gallimard - NRF Essais 2012 /  18.90 €- 123.8  ffr. / 240 pages
ISBN : 978-2-07-013753-4
FORMAT : 14,0 cm × 20,5 cm

Christian Bouchindhomme (Traducteur)

Jürgen et Angela

Jrgen Habermas qui passe souvent pour tre le plus grand philosophe vivant, une sorte de Kant du XXe sicle (R. Maggiori, Libration), a dernirement crit un essai intitul La Constitution de lEurope, paru aux ditions Gallimard. Grand promoteur du principe de discussion, Jrgen Habermas en appelait dans ses prcdents crits la mise en place dune dmocratie dlibrative, c'est--dire dune vritable dmocratie radicale. Il a galement dfendu la notion de patriotisme constitutionnel quil comprend comme un sentiment dappartenance fond non pas sur une identit culturelle particulire (nationale par exemple), mais plutt sur les principes universels contenus dans une constitution (comme la dignit humaine).

Dans son dernier ouvrage, Jrgen Habermas se penche sur la crise traversant le Vieux Continent. Il avance quil est impratif que les citoyens europens nabandonnent pas leurs chefs dEtat ou de gouvernement ce processus de dprovincialisation rciproque que constitue la construction europenne. Cest la raison pour laquelle il senorgueillit de la rcente traduction de ses livres de lallemand vers le franais. La solution aux maux dont lUnion europenne souffrirait actuellement ne consisterait pas en un repli des Etats membres sur leurs intrts nationaux, mais bel et bien dans plus dEurope. La longue crise conomique secouant le monde et le Vieux Continent depuis quelques annes dj mettrait en vidence les dfauts et les lacunes de la construction europenne: lUnion europenne serait victime dun manque de capacit politique empchant les conomies nationales de driver les unes par rapport aux autres.

A cet gard, le philosophe allemand se fait plus que sceptique vis--vis de la politique europenne mene par Angela Merkel. Habermas retient principalement trois griefs: tout dabord, la chancelire ferait avancer lintgration europenne feux trop doux pour ntre pas souponne dgosme national. A ce propos, Helmut Schmidt a dernirement reproch lactuel gouvernement allemand de dilapider le capital de confiance que la Rpublique fdrale dAllemagne avait su constituer depuis la chute dHitler. Autre motif dinsatisfaction: lobsession du cabinet dAngela Merkel en ce qui concerne la rigueur en dpit des grandes disparits conomiques et sociales existant entre les diffrents pays dEurope. En outre, la chancelire se focaliserait beaucoup trop sur lintergouvernemental, ce qui relguerait le parlement europen et les assembles nationales la marge de la vie politique. Ce serait, en quelque sorte, une auto-habilitation des excutifs finalement au dtriment de la dmocratie.

Jrgen Habermas souhaite une intgration europenne plus pousse, mais aussi nettement plus dmocratique afin de pouvoir ventuellement faire pice aux puissances mondiales nes, comme les Etats-Unis dAmrique, la Chine, la Russie, le Brsil ou lInde. Il sagit de peser sur les grandes orientations donner la politique mondiale. Pour ce faire, explique le philosophe allemand, il nest nullement ncessaire que cette entit commune prenne la forme dun Etat fdral pour que les procdures de lgislation exiges dans une rpublique puissent tre satisfaites; dans une Europe ainsi rforme, cest aux Etats membres quil reviendrait dassumer le rle indispensable de garants des liberts rpublicaines. Il dfend la souverainet partage.

Aprs avoir consacr lessentiel de son propos la crise europenne, Jrgen Habermas se penche sur ce quil appelle lutopie raliste des droits de lhomme ainsi que sur la notion de dignit humaine. Ce concept-cl naurait de cesse de faire lobjet dune kyrielle de concrtisations (notamment par le biais des dcisions de justice rendues par les tribunaux). La dignit humaine serait donc gnalogique en ce quil aurait fait naitre une dynamique de luttes lies lindignation, qui ne cesse, elle-mme, de stimuler lespoir dune institutionnalisation, si improbable soit-elle, des droits de lhomme lchelle mondiale.

Prolongeant les prcdentes rflexions de Jrgen Habermas, cet essai qui interroge les causes et les possibles remdes de la crise europenne se trouve tre vraiment trs stimulant dun point de vue intellectuel. Seul bmol: il est possible de regretter que la premire partie de louvrage sapparente un simple recueil darticles de presse et dinterviews, ce qui nuit quelque peu lunit de lensemble.

Jean-Paul Fourmont
( Mis en ligne le 10/07/2012 )
Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2021
www.parutions.com

(fermer cette fenêtre)