L'actualité du livre
Histoire & Sciences socialeset Sociologie / Economie  

Au cœur du MEDEF - Chronique d’une fin annoncée
de Eric Verhaeghe
Jacob-Duvernet 2011 /  20 €- 131  ffr. / 287 pages
ISBN : 978-2-84724-357-4
FORMAT : 15,4cm x 24,1cm

Patron bolchevik

Ancien lve de lEna (promotion Copernic), Eric Verhaeghe vient de publier une enqute intitule Au cur du MEDEF. Chronique dune fin annonce. Paru aux ditions Jacob Duvernet, cet intressant ouvrage se penche sur le syndicat des patrons franais. Dans ce rcit, avec des mots simples et percutants, Eric Verhaeghe explique les raisons qui ont dict son dpart du MEDEF au cours du mois de janvier 2011. Finement, il analyse aussi les lignes forces de notre modle social.

Pour lauteur, le MEDEF serait la toute dernire institution qui pratique sans complexe la lutte des classes. Bref, un brillant fait darme puisque mme le PCF nen parle plus. A cet gard, comme il lindique au dbut de son introduction, Eric Verhaeghe aurait t trs tt considr comme un bolchevik dans les rangs du patronat hexagonal ! Ce que lauteur rcuse, mme sil ne dissimule pas pour autant son ardent dsir dune rforme en profondeur du capitalisme, et sa recomposition autour dun modle durable et satisfaisant pour un dveloppement quilibr de nos civilisations.

Dans cet essai sans concession, lhomme la rputation sulfureuse dans le milieu des patrons franais souhaite notamment sexpliquer sur son dpart du MEDEF. Ce choix, lauteur le dfend. Tout au long du livre, il lexplique principalement sous langle chronologique. Ce faisant, avec un souci constant de sincrit, arm dhumilit et aussi transparent que faire se peut, Eric Verhaeghe entend laisser le lecteur se forger sa propre opinion sur les faits et analyses quil relate.

Loin de sattarder sur les querelles de personnes, lauteur a pris le parti de consacrer les pages de son ouvrage des sujets bien plus graves, car la crise conomique et financire de 2008 parait ne pas avoir donn lieu une prise de responsabilit satisfaisante de nos lites, de sorte que trois ans aprs la survenue de cette crise, les mcanismes qui lont cause sont encore luvre. En effet, les pertes subies alors par les oprateurs privs ont t ponges par les finances publiques des tats industrialiss et ceux-l mme qui ont dtruit de la valeur en spculant de faon irresponsable spculent aujourdhui, pour senrichir, sur la faillite des tats qui les ont sauvs du naufrage.

A cet gard, Eric Verhaeghe rappelle que, pour refonder le modle social franais, lUMP souhaitait notamment crer un cadre unique pour le contrat de travail, qui serait la fois souple et flexible. Il sagissait alors dtablir une flexiscurit la franaise. Toutefois, demble, le MEDEF a sembl hostile toute rforme pourtant salutaire - allant dans cette direction. Le problme de caisses noires lUIMM aurait contribu retarder lavance de ce dossier pourtant prsent comme un moyen de revitaliser lconomie hexagonale. La rforme de la reprsentativit syndicale serait, quant elle, reste lettre morte.

Lordre social se trouverait donc drgl. Cest pourquoi lauteur sinterroge sur la rsolution de lquation du travail et du financement des droits et avantages lis au travail. Daprs Eric Verhaeghe, la volont de rformer notre organisation sociale serait dfaillante. La question de ladaptation de ldifice de 1945 aux besoins de notre temps serait urgente. Cependant, comme les grandes organisations syndicales se trouvent tre lies aux organisations paritaires pour garantir leur financement, ces rformes seraient tout simplement bloques. Le financement des organisations syndicales serait donc le pralable toute rforme. Celui-ci devrait tre analogue celui des partis politiques.

Jean-Paul Fourmont
( Mis en ligne le 02/11/2011 )
Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2023
www.parutions.com

(fermer cette fenêtre)