L'actualité du livre
Histoire & Sciences socialeset Sociologie / Economie  

La Violence des riches
de Michel Pinçon et Monique Pinçon-Charlot
La Découverte - Poche 2014 /  10 €- 65.5  ffr. / 271 pages
ISBN : 978-2-7071-8267-8
FORMAT : 12,5 cm × 19,0 cm

Premire publication en septembre 2013 (La Dcouverte - Zones)

Guerre des classes 2.0

De retour sur la terre denfance de Michel Pinon,les auteurs constatent la mise sac des entreprises locales par les fonds dinvestissement amricains, qui ont copi et transfr les savoir-faire avant de licencier les salaris et vendre limmobilier.

A partir de ces exemples, ils largissent leur constat aux stratgies de dlocalisation (Doux, PSA, etc.) et dmontrent comment les mcanismes de la domination financire chappent au contrle des peuples et de la gouvernance. Passant au crible des outils sociologiques les armes mdiatico-politico-financires - rseaux, lobbies, discours, dcrets, etc. - qui avancent masques, ils dnoncent les escroqueries linguistiques de lidologie nolibrale qui intriorise des ides telles que le peuple cote trop cher, la petite dlinquance est lorigine de la violence, etc. En revanche, la propre cupidit de la caste politico-financire nest jamais inquite: prnant lindividualisme au mpris de la solidarit, la transmission de ses richesses multidimensionnelles (argent, rseaux, capital culturel et capital symbolique au sens de Bourdieu, etc.), sous forme de privilges et avantages, est cautionne jusquau sommet de lEtat cens dfendre lintrt gnral; dans sa phase la plus prdatrice, cette cupidit le prive de ses outils de rgulation.

Ainsi, les promesses sur la sparation des banques (dpt/affaires spculatives) se vident de sens, les lois contre les paradis fiscaux peinent voir le jour, la BERD (Banque Europenne pour la Reconstruction et le Dveloppement) accorde des prts pour construire des automobiles en Russie et recrute son directeur chez Goldman Sachs, les aides publiques sont attribues aux entreprises dont actionnaires et dirigeants peroivent dividendes et salaires en millions deuros, les affaires politico-financires augmentent tandis que la politique pnale financire saffaiblit, des rseaux interviennent dans larbitrage Tapie, etc.

Cette longue drive du pouvoir public face la financiarisation de lconomie est illustre par de nombreux encadrs qui donnent voir les exemples emblmatiques de la finance mondialise ; cest aussi le constat dune socit o le pouvoir politique est verrouill par la finance spculative qui prend sans donner en faisant la guerre toutes les autres classes sociales.

Dans cet ouvrage, les sociologues alertent le citoyen sur la guerre des classes qui se droule dans un fatalisme ou une sorte dendormissement gnralis. Face cette idologie nolibrale qui a tout envahi, la solidarit nest plus assume. Cest une vraie violence qui marque les corps, dans une forme de somatisation des rapports sociaux; Michel et Monique Pinon signalent ces stigmates et les dnoncent comme autant de marqueurs visibles et irrversibles de cette guerre.

NB: un petit rectificatif concernant la cration du Club des trente attribue par erreur Pinault et Bollor: cest Claude Champaud qui en ft le principal fondateur avec Jean Luc Le Douarin (CCI). Le nom du Club des trente ft choisi en rfrence au fameux combat des chevaliers bretons entre Plormel et Josselin en 1351. Parmi ses "membres-fondateurs" se trouvaient Jean Clanchin, Alain Glon, Michel Houdebine, Louis Le Duff, Pierre Legris, Jean Pierre Le Roch, Mathurin Onno, Yves Rocher, Daniel Roullier. Tous nont pas jou le mme rle dans sa cration mais c'est chacun d'eux que le Club doit d'avoir uvr ds les premires annes de son existence.

Marie-Claude Bernard
( Mis en ligne le 16/09/2014 )
Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2023
www.parutions.com

(fermer cette fenêtre)