L'actualité du livre
Histoire & Sciences socialeset Sociologie / Economie  

Penser la crise de l'école - Revue de MAUSS - N°28
de Collectif
La Découverte 2006 /  30 €- 196.5  ffr. / 480 pages
ISBN : 978-2-7071-5001-1
FORMAT : 13,5cm x 22,0cm

L'auteur du compte rendu: Guy Dreux est professeur certifi de Sciences Economiques et Sociales en rgion parisienne (92). Il est titulaire d'un DEA de sciences politiques sur le retour de l'URSS d'Andr Gide.

Quelque chose s'est brisé

Ascenseur social en panne, massification plutt que dmocratisation de l'cole, illettrisme persistant, violence et ghettosation Voil quelques-uns des maux dont souffrirait aujourd'hui notre cole. S'il y a encore quelques annes certains pouvaient encore affirmer que "le niveau montait", l'heure est plutt dplorer la perte de sens et un rapport la culture scolaire qui est de plus en plus distant et compliqu. Sous des formes diverses, travers des collectifs comme "Sauver les lettres" ou quelques pamphltaires succs comme Jean-Paul Brighelli (La Fabrique du crtin), des thmatiques plus ou moins alarmistes se sont largement diffuses.

Et renvoyer tout cela une simple effervescence conservatrice ne suffit certainement pas comprendre ce qui se joue actuellement. Car maintenir des explications binaires en continuant d'opposer les rpublicains aux pdagos, les tenants des savoirs et les tenants de l'panouissement de l'enfant, ou, dans un ultime effort de "clarification", opposer la droite et la gauche est certainement le meilleur moyen de passer ct des enjeux actuels de la question scolaire. Sortir de ces oppositions (plus ou moins striles ou pertinentes) ne s'impose pas dans un souci de consensus ; c'est indispensable pour prendre en compte des ralits nouvelles. Car il faut bien l'admettre, comme le souligne Alain Caill en ouverture de ce numro : en matire scolaire quelque chose s'est bris.

Les fausses promesses de la dmocratisation (Stphane Beaud), l'inflation scolaire (Franois Dubet) ont indniablement et puissamment transform le systme ducatif et la perception que ses acteurs (lves, professeurs ou parents) en ont. L'individualisation des checs et le sentiment de duperie dans l'obtention de diplmes sans valeur sur le march du travail, comptent parmi les lments qui dstabilisent fortement la relation pdagogique. "L'cole injuste et ingalitaire d'hier avait au moins cet avantage que l'injustice sociale y tait si manifeste qu'elle prservait paradoxalement l'individu du risque de perdre l'estime de soi" (Franois Dubet).

Ces ralits nouvelles posent un dfi chacun pour les comprendre et les analyser, et ventuellement lutter contre. Y faire face, c'est avant tout autre chose penser la crise de l'cole, comme le pose Alain Caill dans son introduction : "Tout se passe en tout cas comme si la critique, la pense de gauche tait reste "bloque" un tat de la domination des classes populaires l'intrieur du systme scolaire dans les annes 1960, sans voir que la massification a tout simplement remplac l'limination des lves des catgories populaires par leur "conservation" en chec scolaire dans le systme d'enseignement jusqu' leur sortie. La fonction conservatrice de l'cole s'exerce aujourd'hui aussi bien en prservant en situation de sous-slection scolaire ceux qu'elle excluait dans l'tat antrieur du systme."

Se rfrant Mauss aussi bien qu' Jaurs, et plaidant pour une rflexion sur l'cole qui ne soit pas dissocie de la question sociale, Christian Laval se demande si "la premire tche ne devrait [...] pas tre l'abandon du mythe libral de "l'galit des chances" et son remplacement par un objectif politique plus clair, plus raliste, sociologiquement mieux fond : l'galisation progressive des conditions concrtes d'enseignement et d'apprentissage ?". Se dessine alors, travers les nombreuses contributions de ce volume, une opposition entre deux pentes ou conceptions, qui fournit une des cls de comprhension des difficults actuelles de notre systme ducatif : l'enseignement comme communication des savoirs utiles, oppos (ou au moins distingu de) une conception anti-utilitariste de l'cole. Il y a l certainement, une ralit insuffisamment perue.

Mais ce n'est l qu'une prsentation fort sommaire, puisque, comme son habitude, la revue du MAUSS runit ici une trentaine d'articles qui dveloppent chacun un aspect du systme ducatif actuel. Parmi eux, Laurent Lafforgue relate, dans un style enlev, les raisons de sa dmission du Haut Conseil l'ducation quelques jours aprs sa nomination. Thomt Ryam voque la "haine de l'cole". Philippe Chanial dveloppe et prcise les liens entre les notions de dmocratie, de don et d'ducation dans la pense de John Dewey. Un seul article, celui de Stphane Beaud concerne l'enseignement suprieur.

Une fois encore, la revue du MAUSS contribue avec rigueur et de belle manire un des dbats majeurs pour notre temps, en gardant le souci de la pluralit des points de vue comme de la mise distance des thmatiques les plus spontanes qui viennent trop souvent cacher les vrais enjeux.

Guy Dreux
( Mis en ligne le 19/02/2007 )
Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2024
www.parutions.com

(fermer cette fenêtre)