L'actualité du livre
Histoire & Sciences socialeset Sociologie / Economie  

Essais de philosophie, de science politique et d'économie
de Friedrich Hayek
Les Belles Lettres - Bibliothèque classique de la liberté 2007 /  29 €- 189.95  ffr. / 525 pages
ISBN : 978-2-251-39044-4
FORMAT : 13,5cm x 21,0cm

Traduction de Christophe Piton.

L'auteur du compte rendu: Guy Dreux est professeur certifi de Sciences Economiques et Sociales en rgion parisienne (92). Il est titulaire d'un DEA de sciences politiques sur le retour de l'URSS d'Andr Gide.


Refonder le libéralisme

"Je crois que je n'ai pas fait moins d'efforts pour me rendre capable d'tudier ces problmes de philosophie des sciences et de science politique [] que je ne l'avais fait avant d'crire sur l'conomie." Voil comment Friedrich Hayek introduit son ouvrage en signalant qu'il nous faut prendre au srieux son titre. La science conomique doit reposer sur des conceptions largies et abordant toutes les formes de dveloppement de la raison et du comportement humains. L'histoire, la philosophie, l'ethnologie ou les sciences politiques sont autant de domaines qui doivent tre convoqus et qui nourrissent sa philosophie et sa conception de l'conomie. Et c'est prcisment cette ambition qui fait de Friedrich Hayek un des penseurs les plus importants du libralisme de la seconde moiti du vingtime sicle.

Combattant acharn du socialisme, il publie en 1944 La Route de la servitude o il entend dfendre la libert selon lui remise en cause par le "planisme" des socits communistes ou socialistes mais aussi des social-dmocraties. Profondment inquiet de la possible disparition de la libert occidentale au profit d'un galitarisme qui lui fait horreur, il y affirme dj ses conceptions politiques centrales. Trois ans plus tard, il est un des initiateurs de la Socit du Mont-Plerin o il entend combattre toutes les formes de la pense galitariste, le "fatalisme" et plus gnralement dfendre "la libert et la civilisation".

Plus prcisment, ce qu'il entend raliser constitue une vritable refondation du libralisme qui mrite amplement le qualificatif de "no-libralisme". Il prcise en effet dans son allocution d'ouverture du premier colloque du Mont-Plerin : "Cette tche [il s'agit du renouveau intellectuel pour donner une "chance de renaissance" au libralisme] implique la fois de purger la thorie librale traditionnelle de certaines sdimentations malencontreuses [] et d'affronter certains problmes rels qu'un libralisme caricatur a ngligs, ou qui ne sont apparus que depuis que le libralisme a t transform en une croyance stationnaire et rigide." On ne peut mieux exprimer l'ampleur et la radicalit de la "tche". A cela, Friedrich Hayek consacrera sa vie. Toutes ses uvres entendent servir et promouvoir le credo nolibral. Ce ne sera pas sans effet ni sans influence auprs de nombreux hommes et femmes politiques, comme Margaret Thatcher par exemple.

Lintrt de cet ouvrage est que les essais runis sont des textes publis en volume entre deux ouvrages importants de lauteur : La Constitution de la libert (1961) et Droit, Lgislation et Libert (1973), son matre livre. De sorte qu'ils permettent de saisir l'volution et l'laboration de sa pense et tmoignent de leffort de sa mise en cohrence. Des problmes pistmologiques aux questions d'histoire de la pense, du dveloppement la place des syndicats, etc., Hayek aborde tous ces sujets avec le mme esprit systmatique. Sa philosophie morale ne cesse de revenir sur une des volutions qui lui parait des plus mortifres : la substitution de la question sociale la question morale. Dans un article intitul "Social ? Qu'est-ce que a veut dire ?" il crit : "J'en arrive croire que la substitution de ce mot extensible volont, "social", aux termes qui dcrivent des valeurs qui ont toujours t dites "morales", pourrait bien tre une des causes de la dgnrescence gnralis du sens moral."

Persuad trs tt que les combats politiques d'ampleur ncessite la mobilisation de toutes les nergies de la pense, que certaines crises sont avant tout des crises morales et intellectuelles, il s'acharne dvelopper ses conceptions avec rigueur et tnacit. On ne peut donc que se rjouir de la publication de ce volume qui permettra de mieux connatre un auteur de cette trempe, trop souvent rduit quelques expressions radicales par certains de ses critiques comme certains de ses laudateurs.

Guy Dreux
( Mis en ligne le 06/07/2007 )
Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2024
www.parutions.com

(fermer cette fenêtre)