L'actualité du livre
Histoire & Sciences socialeset Sociologie / Economie  

Marcel Mauss, savant et politique
de Sylvain Dzimira
La Découverte - Textes à l'appui 2007 /  20 €- 131  ffr. / 238 pages
ISBN : 978-2-7071-5293-0
FORMAT : 13,5cm x 22,0cm

L'auteur du compte rendu: Guy Dreux est professeur certifi de Sciences Economiques et Sociales en rgion parisienne (92). Il est titulaire d'un DEA de sciences politiques sur le retour de l'URSS d'Andr Gide.

Sylvain Dzimira collabore Parutions.com.


Le socialisme de Mauss

La thse de Max Weber, dans sa prsentation la plus commune, affirme que lthique du savant impose une neutralit axiologique incompatible avec les proccupations et les activits politiques. Cest une posture que dautres nont pas partage. Plus encore que son oncle Emile Dukheim, qui estimait que ses recherches ne mritent pas une heure de peine si elles ne devaient avoir quun intrt spculatif, Marcel Mauss na pas spar ses activits savantes de ses engagements politiques.

Lambition de louvrage de Sylvain Dzimira est la fois simple et audacieuse. Souligner le lien entre luvre savante et les engagements politiques de lauteur du fameux Essai sur le don. Plus prcisment encore, Sylvain Dzimira affirme et dmontre que les convictions et les prises de position politiques de Mauss reposent et sont nourries de ses recherches et travaux anthropologiques. De sorte que le projet de lauteur est de montrer un Mauss non pas dabord savant puis politique, mais indissociablement savant et politique. Ses recherches anthropologiques pour dcouvrir les rocs de la morale ternelle ne peuvent donc tre, selon lauteur, entendues comme de simples, quoique puissants, dveloppements thoriques qui ne viseraient quune rudition ; ils visent, solidairement, participer la dfinition dune morale politique.

On le sait, cette morale sera pour Mauss la morale socialiste. Ami proche de Jaurs, collaborateur au journal LHumanit, il sengage tt en politique (il adhre au Parti ouvrier franais cr par Jules Guesde) tout en poursuivant une brillante carrire qui le conduira au Collge de France. Ses thmes de rflexions politiques de prdilection seront la dfense des coopratives, la redistribution des richesses, la dmocratie et le pacifisme. Chacun de ses thmes tant nourri de son rudition ethnologique.

Ainsi, lanalyse des diffrents types de proprit lui servira concevoir des arguments thoriques pour dfendre les coopratives ou les nationalisations. Dans cette perspective, rappelant que pour Mauss, le salari ne travaille pas seulement pour son patron mais aussi, indirectement, pour la collectivit, Sylvain Dzimira souligne les implications pratiques dune telle conception en matire de financement de la protection sociale : [] les patrons et lEtat doivent, autant que le salari, contribuer au financement de lassurance sociale, moins que pour sacquitter de la dette - car on ne sacquitte jamais dune dette de vie que pour signifier la reconnaissance de ce don de vie en la protgeant. Sa proximit avec Jaurs lamne aussi ne jamais perdre de vue la dimension dducation morale de toute activit ; cest particulirement vrai pour ses considrations sur les coopratives.

La dmarche de Sylvain Dzimira nest pas sans difficult puisquil est admis que la pense de Mauss a connu une rupture avec la Premire Guerre mondiale et la victoire du bolchevisme en Russie : Mauss serait pass dune perspective collectiviste une conception socialiste rpublicaine et dmocratique. Toutefois, sensible ces changements, Sylvain Dzimira souligne quil ne faut pas trop opposer ces deux priodes de sa vie. Sil semble, dans un premier temps, anticapitaliste pour finalement sinscrire dans le capitalisme, Mauss na jamais cru des modles purs : Jai abandonn depuis fort longtemps lide que [le mouvement coopratif] puisse constituer un rgime complet [] Une socit est un complexe dconomies opposes et lconome cooprative nen est quune.

Louvrage prsente une double utilit : celle de rappeler les enjeux proprement politiques dune pense scientifique forte et fconde ; celle dinviter repenser, pour partie mais en toute rigueur, ce sur quoi peut reposer aujourdhui une politique anti-utilitariste. Dans un contexte o la neutralit axiologique fait des ravages, lambition de louvrage est particulirement justifie. Trop douvrages en effet se rfugient derrire une neutralit (qui reste toujours prouver) absolument mortifre. Sans adopter les accents de Pguy contre les sorbonnards de son poque et leur impossible positivisme - son ouvrage est le rsultat dune thse universitaire -, Sylvain Dzimira laisse chacun la possibilit de rflchir sur les dialogues fconds qui peuvent et doivent exister entre le monde de la recherche et les proccupations politiques du plus grand nombre.

Guy Dreux
( Mis en ligne le 20/12/2007 )
Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2024
www.parutions.com

(fermer cette fenêtre)