L'actualité du livre
Histoire & Sciences socialeset Historiographie  

La Fabrique de l'archéologie en France
de Jean-Paul Demoule , Christian Landes et Collectif
La Découverte 2009 /  22 €- 144.1  ffr. / 301 pages
ISBN : 978-2-7071-5882-6
FORMAT : 13,6cm x 22cm

L'auteur du compte rendu : Archiviste-palographe, docteur de l'universit de Paris I-Sorbonne, conservateur en chef du patrimoine, Thierry Sarmant a publi Les Demeures du Soleil, Louis XIV, Louvois et la surintendance des Btiments du roi (2003), Vauban : l'intelligence du territoire (2006, en collaboration), Les Ministres de la Guerre, 1570-1792 : histoire et dictionnaire biographique (2007, dir.).

La résistible ascension des Antiquités nationales

Quest-ce quun archologue? lnonc de ce mot, deux images antinomiques viennent lesprit: dun ct, on imagine un savant digne et cravat, en costume colonial, lorgnons sur le nez, dirigeant dassez loin une foule dexcavateurs indignes; de lautre, on se reprsente un hippie prolong, chevelu, barbu, en jean et pull grosses mailles, nettoyant avec une brosse dent un trou plus ou moins boueux. Cette double caricature a lavantage de souligner que larchologie est une discipline la fois fort ancienne et trs jeune. Fort ancienne, parce quelle tire ses origines des fouilles pratiques ds la Renaissance; trs jeune, parce que ses mthodes et son organisation actuelle datent dun demi-sicle peine. La Fabrique de larchologie en France, dont les contributions constituent les actes dun colloque organis par lInrap et lINHA en fvrier 2008, voque et cette gnalogie lointaine et cette histoire immdiate.

Aux XVIe et XVIIe sicles, les rudits qui font pratiquer des fouilles ont pour principal objectif la dcouverte de monuments et surtout dobjets: monnaies, inscriptions, bas-reliefs, statues. Le contexte de la dcouverte ne suscite que rarement lintrt. Ces fouilles ont lieu le plus souvent en Italie ou dans le midi de la France. Partout ailleurs, les dcouvertes sont fortuites. Elles interviennent lors de la construction des couvents de la Contre-Rforme, pendant des travaux de fortification ou ltablissement de grands chemins au XVIIIe sicle. Les objets dcouverts sont recueillis dans les cabinets de curiosits des savants locaux et sont publis dans le cadre de monographies destines dfendre ou illustrer lantiquit de telle ou telle petite patrie.

En France, les premires grandes fouilles programmes ont lieu sous Napolon III, lempereur archologue, afin de reprer le site dAlsia. On redcouvre le pass celtique, on invente le mot et la notion de prhistoire. Cest alors quest tabli au chteau de Saint-Germain-en-Laye le Muse des Antiquits nationales, inaugur le 12 mai 1867. Mais au XIXe sicle, la plupart des fouilles effectues sur le territoire national sont le fait de socits savantes locales, ltat sintressant davantage larchologie plus prestigieuse du monde mditerranen.

Le relatif dsintrt de ltat pour larchologie nationale explique que la rglementation des fouilles archologiques et lorganisation de structures administratives naient eu lieu que fort tard, sous le rgime de Vichy. Ce sont les deux lois des 27 septembre 1941 et 21 janvier 1942, rdigs linitiative du ministre Jrme Carcopino.

Lexpansion conomique et les grands travaux des Trente Glorieuses entranent un certain nombre de scandales archologiques do nat une nouvelle forme darchologie: larchologie prventive lexpression serait apparue sous la plume de Jacques Lasfargues la fin des annes 1970 cest--dire la ralisation de fouilles pralables sur un terrain o doit sengager un chantier de construction ou de travaux publics. Cette nouvelle archologie trouve sa conscration avec une grande opration: les fouilles de la Cour Napolon de 1983 1986, prmisse de la naissance du Grand Louvre.

Le paysage institutionnel de larchologie se ramifie et se complexifie. Les fouilleurs sont employs par une structure para-administrative, lAFAN (Association pour les fouilles archologiques nationales, cre en 1973), tandis que se crent des services rgionaux de larchologie (SRA), rattachs aux directions rgionales des affaires culturelles, et bientt des services archologiques dpartementaux et municipaux. Ds 1968, Henri Seyrig prconise la cration dun grand tablissement national charg de larchologie. Rapports et audits se succdent pendant une trentaine dannes. Enfin, en 2001, une loi transforme lAFAN en tablissement public administratif: lInstitut national de recherches archologiques prventives (Inrap). Le principe est reconnu que les amnageurs doivent financer intgralement les fouilles de sauvetage.

Dans une communaut archologique marque par une culture autogestionnaire et contestataire et par des crises rcurrentes, la cration de lInrap ne marque pas le dbut dune re de srnit. lire les contributions qui closent ce volume, des archologues souponnent volontiers ltat et particulirement le ministre de la Culture davoir sabot la mise en route de lInrap. Il aurait t intressant dentendre ce sujet le point de vue du ministre et surtout celui des SRA, singulirement peu reprsents parmi les intervenants et souvent mis en cause. Au-del de ces querelles, on ne peut que constater lessor extraordinaire de larchologie prventive depuis une trentaine dannes: multiplication des moyens et des personnels par cinq; large publicit autour des grandes fouilles et des grandes dcouvertes; crations dinstitutions et de muses lchelle nationale, rgionale et locale.

Il nen reste pas moins vrai que larchologie nationale noccupe une place centrale ni dans les institutions du patrimoine ni dans limaginaire de ltat. La filiation dont se rclame la France rpublicaine doit fort peu aux cultures prhistoriques, celle des Celtes et des Gaulois et moins encore celle du Moyen Age. Comme en tmoigne lorganisation du Louvre, la civilisation franaise se rve hritire de la thorie des grandes civilisations des tats mditerranens: gypte, Msopotamie, Grce, Rome. Dans cette filiation, ni le local (larchologie nationale) ni lexotique (lIslam, lExtrme-Orient, lAfrique, lAmrique, lOcanie) nont encore trouv leur place.

Thierry Sarmant
( Mis en ligne le 12/01/2010 )
Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2022
www.parutions.com

(fermer cette fenêtre)