L'actualité du livre
Histoire & Sciences socialeset Historiographie  

Le Pari biographique - Ecrire une vie
de François Dosse
La Découverte - Poche 2011 /  16,50 €- 108.08  ffr. / 480 pages
ISBN : 978-2-7071-6711-8
FORMAT : 16x24 cm

Premire publication en fvrier 2005 (La Dcouverte)

L'auteur du compte rendu: Gilles Ferragu est matre de confrences luniversit Paris X Nanterre et lIEP de Paris.


Eloge de la biographie

La biographie est un genre fondateur, lorigine dune certaine criture et dune certaine conception de lhistoire taille humaine. En effet, depuis Plutarque, lhistoire sest frquemment pense en sincarnant dans un destin : la figure du grand homme traverse les sicles, finalement rassurante face aux flots du temps. Mais voil, sous lassaut conjugu des sentiments dmocratiques et des diverses sciences humaines et sociales, la biographie est devenue ce genre un peu vulgaire, dconsidr, accus de gnrer des illusions, de masquer les ralits de lhistoire. Les critiques de Simiand, Bourdieu, Lvi-Strauss ou encore des Annales auront boulevers, et pour un temps frein, la recherche historique selon cet angle, au rebours dun individualisme triomphateur dans nos socits.

Se situant au-del de cette priode, et enregistrant comme dautres le renouveau rcent de la biographie, Franois Dosse, professeur des universits, historiographe et biographe chevronn (on lui doit un Michel de Certeau remarqu), se livre donc, dans cet ouvrage, une rflexion trs stimulante sur le genre, son volution sur le long terme (de Plutarque Kershaw) et les problmes mthodologiques quil soulve.

Dans un long prologue, l'auteur sintresse dj la biographie en tant quobjet de consommation et industrie littraire : car la biographie se vend plutt bien en France, o elle figure certainement le genre historique le plus populaire et le plus accessible. Analysant les politiques ditoriales, ainsi que les chiffres de vente, discutant avec les diteurs ou les responsables de collection, F. Dosse dresse le tableau dun objet autant que dun got du public, qui justifie la rflexion en cours. Il existe en effet une conomie de la biographie quil est bon denvisager si lon veut comprendre la porte et lhistoire du genre. Si quelques grands diteurs (Fayard, Perrin) se taillent depuis longtemps la part du lion, si certains auteurs se sont spcialiss dans une production industrielle grand public, si luniversit campe parfois sur un Aventin mthodologique mprisant, les voies nouvelles et ambitieuses explores par quelques directeurs de collection talentueux (notamment N. Offenstadt aux presses de Sciences-po ou encore J.-B. Pontalis dans sa collection Lun et lautre) mettent en valeur la rflexion continue qui anime lensemble du secteur. Genre classique, suspect de traditionalisme, la biographie comporte aussi des parts de renouveau que F. Dosse analyse avec un enthousiasme stimulant.

Car, comme il le remarque dans une premire partie, la biographie est un genre hybride, la fois scientifique et littraire, o le style importe finalement autant que la recherche, les faits. Le got du public aura donc, autant que les inflexions de lhistoriographie, gnr des ouvrages. Do lexistence de divers types de biographies, correspondant la fois des ges diffrents (lge hroque, lge modale et lge hermneutique) et des pratiques diffrentes. Et surtout, cette ide que la biographie, considre pendant longtemps comme aux marges de lhistoire scientifique, demeure une sorte de terrain neutre o les crivains (et pas des moindres, lexercice supposant une plume faite, comme celles de Stephan Zweig ou Andr Maurois, ou encore un projet littraire, comme Proust) ctoient les journalistes (Jean Lacouture en particulier, qui plus que dautres, incarne le genre), les hommes politiques (rituelle mise en abme du candidat au prisme du grand homme peut-tre un peu rapidement cart par lauteur, manifestement peu sensible ce type douvrages), les psychanalystes et enfin les historiens. Bref, F. Dosse souligne, dans un panorama attentif et subtil, et qui sait faire la part des intentions de chaque auteur, la varit et, sommes toutes, la grande libert dun genre qui dcline science et style selon les gots du public et les canons de la recherche, allant de lhistoire romance la thse problmatise.

Passant en revue les trois ges de la biographie travers dillustres exemples, F. Dosse sengage ensuite dans une histoire du genre et des uvres, histoire sur le long terme qui dmarre ds le Ve sicle av.-J.C. conjointement au rcit historique qui saffirme. Car la biographie est, demble, un genre distinct de lhistoire. Centr sur la figure du hros, du saint, du grand homme ou du gnie, la biographie hroque postule, plus que dautres, des qualits qui sont autant littraires que scientifiques, et fait jouer les ressorts de lmotion autant que ceux de la morale ou de la raison. Sous ses divers aspects (hagiographie, loge plus ou moins courtisan), elle a ses propres codes, participant dune conception individuante de lHistoire. Avec lre modale, la rupture est manifeste : on quitte lindividu en tant que signifiant exclusif. Cette priode plus rcente est inaugure par les critiques virulentes lgard de la biographie hroque ou suppose telle. Dans la foule de L. Febvre et des Annales, lHistoire est soumise une orthodoxie, ce qui passe par laffirmation dune mthodologie (lgitime), de nouveaux objets dtudes (tout aussi lgitimes) et un violent ostracisme contre des pratiques juges dsutes. La conqute de lHistoire par les sciences sociales est en marche. Le biographe doit donc ruser, faute de sassumer (la carrire en dpend) : lindividu, puissant ou anonyme, est considr comme un idal-type, le reflet dune socit - on parle alors de biographie sociale. Analys dans un corps professionnel, une carrire, un milieu, il lgitime galement la prosopographie : lordinateur permet dsormais une rflexion sur les grands nombres. Lre hermneutique conclut cette volution, comme un dpassement du dbat, dpassionn : licite (les critiques dhier sont devenus les mandarins daujourdhui et peuvent donc sabandonner au confort dune histoire humaine), la biographie renat, multiple, enrichie des avances des autres sciences (psychologie, science politique, sociologie). Et se rconcilie mme avec le roman : ainsi, le biographme barthien entend faire le lien entre la mmoire historique et lcriture romanesque. Sengage un dbat sur les perceptions de lhistoire, la pluralit des angles dapproches, la dconstruction dun destin. Le temps linaire dune vie fait place un temps dstructur, subjectif. La biographie renouvele offre mme une mise en abme du biographe par le biographi : lheure est la rflexivit.

Au final, les historiens (et les sciences humaines en gnral) disposent avec cette tude (aujourd'hui dite en format ''poche''), dun ouvrage de rfrence sur la question, aliment par une rflexion qui puise toutes les sources, sans ostracisme, explorant les territoires du genre en dissquant les uvres. A la fois sensible aux avances des sciences humaines (ainsi qu un certain lexique scientifique de haute tenue sans tre jargonnant) et conscient des inflexions du got, F. Dosse sait donner vie un genre, et lui confre lpaisseur dun objet historique part entire. La dmonstration est ample et convaincante, croisant histoire des ides et des cultures, historiographie, analyse stylistique et littraire.

Une lecture indispensable pour penser lindividuel, dans sa diversit, dans lHistoire.

Gilles Ferragu
( Mis en ligne le 24/05/2011 )
Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2022



www.parutions.com

(fermer cette fenêtre)