L'actualité du livre
Histoire & Sciences socialeset Historiographie  

Le Révisionnisme en histoire - Problèmes et mythes
de Domenico Losurdo
Albin Michel - Bibliothèque Histoire 2006 /  24 €- 157.2  ffr. / 279 pages
ISBN : 2-226-15885-5
FORMAT : 14,5cm x 22,5cm

Traduction de Jean-Michel Goux.

Lauteur du compte rendu : Philippe Poirrier est Professeur dhistoire contemporaine lUniversit de Bourgogne. Il est notamment lauteur de plusieurs ouvrages dhistoriographie : Aborder lHistoire (Seuil, 2000) et Les Enjeux de lhistoire culturelle (Seuil, 2004).


Les origines du totalitarisme

La collection Histoire de chez Albin Michel publie, grce au travail de traduction de Jean-Michel Goux, la version franaise de louvrage du philosophe marxiste italien Domenico Losurdo, volume publi en 1996 sous le titre Il Revisionismo storico. Problemi e miti. Le maintien du titre original dans la version franaise, trop large et ambivalent, naide pas le lecteur, qui nest pas forcment au courant des reclassements intellectuels qui affectent le mouvement communiste en Italie.

Domenico Losurdo, professeur dhistoire de la philosophie lUniversit dUrbino, membre de Rifondazione Comunista, poursuit une rflexion sur les origines du totalitarisme ; analyses dj prsentes dans quelques livres disponibles en franais : Hegel et la catastrophe allemande (Albin Michel 1994), Heidegger et l'idologie de la guerre (PUF, collection Actuel Marx, 1998), Dmocratie et bonapartisme (Le Temps des cerises, 2003). En 1998, lauteur a galement publi chez Laterza un court essai, Il peccato originale del Novecento afin de rpondre au Livre noir du communisme dirig par Stphane Courtois.

Le prsent volume, dense et touffu, vise dnoncer les apories du rvisionnisme historique ; cest--dire des approches qui font de la tradition rvolutionnaire la matrice des totalitarismes du XXe sicle. La mthode retenue relve essentiellement dune histoire des ides de type comparatiste partir de la mobilisation dune trs large bibliographique qui convoque des auteurs de nature et de statuts divers : idologues, publicistes, hommes politiques, philosophes, historiens. Trois auteurs sont particulirement discuts : Carl Schmitt, Ernst Nolte et Franois Furet celui du Pass dune Illusion (1995).

Les meilleures pages sont celles o lauteur, qui embrasse lhistoire mondiale des deux derniers sicles, souligne combien lanalyse du totalitarisme sous le signe de la seule relation dialectique entre lURSS et le IIIe Reich est rductrice. Il montre que les tenants du rvisionnisme historique font limpasse sur la question coloniale. Les analyses qui portent sur les questions indienne et noire (de la traite la sgrgation) aux Etats-Unis ; sur les pratiques des britanniques en Irlande sont particulirement stimulantes. Il en ressort que la terreur de masse, qui peut mener au gnocide, est lie la manire dont les dmocraties ont conu et dvelopp leurs rapports avec les peuples autres. La ngation de luniversel humain et la racisation de lennemi sont trs prsentes au sein des thories et des pratiques des dmocraties librales. Les limites de la mthode de Furet et Nolte est galement pointe. Domenico Losurdo ne nie certes pas le poids de lidologie dans la Terreur jacobine ou le goulag sovitique, mais il regrette que les rvisionnistes en restent l et ne tiennent pas compte des circonstances et du dcalage entre le projet politique et la situation historique.

Louvrage ne manquera pas dinterpeller les historiens, et devrait susciter le dbat. Il a le mrite de rinsrer des questions rarement voques lorsque lon sinterroge sur les origines des totalitarismes du XXe sicle. On peut cependant regretter que les principales lignes de force de la dmonstration ne soient pas assez soulignes, ce qui nuit la ncessit de la synthse. Les limites de la dmonstration sont aussi lies une approche qui privilgie une forme dhistoire des ides politiques perspective que certains historiens avaient dailleurs reproch en son temps Franois Furet qui nest pas assez attentive aux phnomnes de circulation et aux modalits sociales de rception des idologies.

Ajoutons quil est possible, avec Enzo Traverso (Le Pass, mode demploi, 2005), de prconiser un usage modr de la notion de rvisionnisme historique. Le risque de produire une histoire tlologique, sinon officielle, est toujours prsent. La posture critique de lhistorien doit rester au cur de la dontologie du mtier.

Philippe Poirrier
( Mis en ligne le 13/03/2006 )
Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2019



www.parutions.com

(fermer cette fenêtre)