L'actualité du livre
Histoire & Sciences socialeset Témoignages et Sources Historiques  

D’une Allemagne à l’autre
de Günter Grass
Seuil 2010 /  21 €- 137.55  ffr. / 281 pages
ISBN : 978-2-02-101926-1
FORMAT : 14cm x 20,5cm

Traduction de Bernard Lortholary

D’un livre à l’autre

Avec Dune Allemagne lautre, Gnter Grass (n en 1927) ne parvient malheureusement pas dpasser le genre du journal de bord et du coup nchappe ni au catalogue, ni au caractre purement anecdotique voire futile que suggre souvent ce type dcrit chronologique. Le Seuil propose gnralement aux crivains clbres de publier une anne de leur Journal pour leur collection. Est-ce alors une commande que lon aurait faite Gnter Grass en 1990, anne de la runification allemande ?

Le sujet sy prtait cependant. Que dit un grand crivain, qui plus est allemand, sur la chute rcente du mur et la runification de son propre pays ? Il semble en tout cas que Grass ne pousse pas le dbat sur un plan littraire, cest--dire en faisant de la politique la manire dun crivain, puisque ses suggestions, ses analyses et ses descriptions des changements observs sont effectues sur un ton bassement journalistique et rptitif. Une succession de faits plus ou moins essentiels est rapporte par lcrivain qui, se sentant directement concern, traverse lAllemagne d'un bout l'autre pour donner des confrences, des entretiens, participer des congrs (avec Mitterrand, Willy Brandt, Helmut Kohl ou Vclav Havel pour ne citer queux) mais aussi pour crire son nouveau roman LAppel du crapaud ou encore visiter, tel un touriste tonn par ce bouleversement gopolitique, une ex-RDA qui va devoir se plier au systme libral.

Comme on le sait ou ne le sait pas, la vie dun crivain a, en rgle gnrale, trs peu dintrt (sauf chez quelques illumins bien sr). Lisez lnorme Journal de Julien Green, hormis ses considrations littraires et psychologiques ainsi que quelques portraits dcrivains (Cocteau, Gide ou Jacob), le dtail de ses occupations ne mritait peut-tre pas dtre rapport sur plusieurs tomes de papier bible. Souvent, ne vivant que de lectures et dcriture, lcrivain se sent contraint de commenter lactualit faute de pouvoir rellement crire sur son existence. Sensuivent alors des considrations journalistiques peu pertinentes qui nont dimportance que pour lhistorien et encore ; on surnage dans un catalogue dactualits qui nont souvent rien faire dans un Journal dcrivain. Cest un peu le cas dans cette chronique dune anne. Grass dessine des croquis (qui sont insrs dans louvrage), prpare ses discours, se promne en fort ou en ville, jardine, mange copieusement, lit le Spiegel et Les Versets sataniques, se dplace beaucoup, prend lavion, rencontre des ministres, parle de Ute, sa femme. Bref, mme la transcription de ses multiples voyages en Europe (Gdansk, Prague, Oslo, Copenhague) pour quelques clbrations ou confrences manque cruellement de force littraire. On a du mal le suivre en fait, du mal sentir la hauteur de lvnement.

En fait Grass est dabord proccup par lcriture de son propre roman (qui verra le jour en 1992), LAppel du crapaud, cest la faon dont il va le composer et le travailler qui lobnubile plus que lactualit socio-politique ! LAllemagne semble passer au second plan. En mme temps, on le comprend, car que serait un crivain qui ne serait pas concern par son uvre, mme en priode de bouleversement idologique ! Le destin de lcrivain ne passe-t-il pas avant celui de la nation ? Voici la question essentielle que Grass aurait d se poser ! Mais en prparant paralllement ses voyages ce qui sera son nouveau roman, Grass passe ct de son journal. Du coup cette uvre de diariste improvis passe, elle aussi, au second plan.

Henri-Georges Maignan
( Mis en ligne le 03/12/2010 )
Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2024
www.parutions.com

(fermer cette fenêtre)