L'actualité du livre
Histoire & Sciences socialeset Témoignages et Sources Historiques  

Correspondance générale - Tome 11 - Bruits de bottes - avril 1811-décembre 1811
de Napoléon Bonaparte
Fondation Napoléon Fayard 2015 /  54.90 €- 359.6  ffr. / 1584 pages
ISBN : 978-2-213-69393-4
FORMAT : 15,6 cm × 24,3 cm

L'auteur du compte rendu : Archiviste-palographe, docteur habilit de l'universit de Paris I, Thierry Sarmant est conservateur en chef au Service historique de la Dfense. Spcialiste de l'histoire de l'Etat, il a publi en dernier lieu une biographie de Louis XIV, Louis XIV homme et roi (Tallandier, 2012) et 1715 : la France et le monde (Perrin, 2014).

Napoléon, fou de guerre

Ce onzime volume de la Correspondance gnrale de Napolon, dirig par Thierry Lentz avec lassistance de Franois Houdecek et dIrne Delage, doit tre lantpnultime de la srie. Le volume qui le suit logiquement, celui comportant les lettres de 1812, est paru en 2012 pour pouser le rythme des commmorations de la campagne de Russie. Restent paratre le tome consacr au premier semestre de 1813 et celui qui traitera de la priode 1813-1821 et posera la dernire pierre de la plus ambitieuse entreprise drudition historique du dernier demi-sicle.

Lanne 1811 correspond lextension maximale de lEmpire napolonien. La vieille France nest plus que le centre dun monstre gopolitique no-carolingien, une pieuvre territoriale qui tend ses tentacules vers lItalie centrale, lIllyrie, la Hollande et lAllemagne du Nord. Lannexion de la Catalogne, en janvier 1812, sera lultime accroissement de la Grande Nation. 1811 marque aussi, avec la naissance du roi de Rome, linstallation de la monarchie impriale dans le vieux moule dynastique.

ces flatteuses apparences, les observateurs avertis opposent les signes avant-coureurs de la crise venir: la Grande-Bretagne demeure invaincue, la guerre persiste en Espagne, lAllemagne est incertaine, la Russie prpare sa revanche. Napolon sent venir la confrontation dcisive avec lours russe et sa correspondance conserve pour lanne 1811 est consacre presque exclusivement au renforcement et la mise en ordre de ses armes. Paris, ses principaux correspondants sont Clarke, le ministre de la Guerre, Lacue, le ministre de lAdministration de la guerre, et Decrs, le ministre de la Marine. Savary, ministre de la Police, et Maret, promu en avril ministre des Relations extrieures, sont le plus souvent mis en action pour des questions relatives au renseignement, la propagande ou au blocus continental. Les interlocuteurs de lEmpereur hors de la capitale son le prince Eugne, vice-roi dItalie, les marchaux Berthier, major gnral de larme dEspagne, Davout, commandant en chef du corps dobservation de lElbe, et Marmont, commandant de larme de Portugal.

Mais dignitaires civils et militaires demeurent de purs excutants. Napolon est la fois, et jusqu la caricature, gnral en chef, ministre de la Guerre et surintendant des armes. Omniscient et omni-comptent, lEmpereur trace dune main aussi souveraine le dessin dun fortin de bord de mer que le plan dorganisation dun corps darme. Toute son attention est concentre vers la prparation de la guerre venir.

On est frapp, par contraste, de la nullit de lactivit proprement diplomatique. Le Napolon de 1811, qui se promne dans sa gloire, ne connat plus que la politique de force. Encore un an, et il en subira le contrecoup.

Thierry Sarmant
( Mis en ligne le 04/03/2016 )
Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2024
www.parutions.com

(fermer cette fenêtre)