L'actualité du livre
Histoire & Sciences socialeset Témoignages et Sources Historiques  

Le Roman de Catulle
de Catulle
Les Belles Lettres 2004 /  22 €- 144.1  ffr. / 344 pages
ISBN : 2-251-44262-6
FORMAT : 13x19 cm

Traductions et commentaires par Olivier Sers.

Un poète précieux

Catulle (82-52 av. J.-C.) est n Vrone dune famille aise. Cest un pote prcieux qui appartient la jeunesse dore de son poque. Il meurt trente ans, mais laisse 116 pomes dont une partie compose ce que la tradition a appel le roman de Lesbie, du nom de linterlocutrice du clbre pome 51 qui, traduit de Sapho (Voir lexcellent livre de Philippe Brunet, Lgal des dieux, cent versions dun pome de Sappho, ditions Allia, 1998), dcrit avec prcision les effets physiques du coup de foudre. Luvre de Catulle se compose de pomes initialement classs en fonction du mtre utilis ; ldition des Belles Lettres dOlivier Sers propose ici un ordre chronologique de composition qui tmoigne de lvolution psychologique du pote dans sa relation avec Lesbie dont Apule (Apologie, 10) nous apprend quil sagirait de Clodia, intrigante de la haute socit, aux murs suffisamment lgres pour rendre notre pote malheureux.

Les commentaires dOlivier Sers, matre duvre de cette dition, scandent le texte en six chapitres et un pilogue qui dgagent les articulations du recueil. Malgr le ton artificiellement relch et irritant, leur mrite est dinscrire les pomes dans une trame la fois narrative (le roman de Lesbie) et historique (la vie du pote). Ainsi lordre de disposition adopt donne plus de sens au recueil et permet de se familiariser avec luvre de Catulle. Mais cette dition ne se dfait pas de la difficult qui nat de sa louable ambition : satisfaire luniversitaire et sattacher le latiniste occasionnel. Car cest plutt loriginalit et la qualit des traductions que lindex mtrique qui sduit lrudit, plutt le naturel et laisance classique que le ton accrocheur et facile qui attire le lecteur curieux.

Cette traduction ne manque pas dintrt : elle est versifie et reste fidle au texte jusque dans sa crudit ; cest que les potes latins ne craignaient pas la verdeur voire la vulgarit (il y avait des mtres pour cela). Cependant, elle est souvent dcevante, car si la valeur des pomes de Catulle qui sera un modle pour Horace et Virgile rside dans la sincrit du sentiment et la matrise de la composition, la traduction na pas laisance attendue, et souffre, malgr leffort de versification, dtre compare. On peut en juger avec le dbut du pome 51 :

Ille mi par esse deo uidetur,
Ille, si fas est, superare diuos,
Qui sedens aduersus identidem te
Spectat et audit
Dulce ridentem, misero quod omnis
Eripit sensus mihi []


Voici la traduction propose par Olivier Sers :

Il me semble lgal dun dieu,
Plus quun dieu voire, sil se peut,
Le mortel qui sans cesse est assis face toi,
Tentend, te voit
Sourire doucement, bonheur,
Qui tourdit mon pauvre cur [].


On peut la comparer celle de Claude Terreaux dans son livre dguster Vous reprendrez bien un peu de latin paru chez Arla :

Selon moi, il gale,
Il surpasse, si jose dire, les dieux,
Celui qui, assis en face de toi
Continuellement
Te regarde et tentend
Doucement rire : quant moi, misrable,
Cela mte tous mes sens []


Terminons par Ronsard qui, dans Les amours de Marie, se souvient de Sappho, et en la traduisant, par analogie, nous donne une ide de la beaut latine des vers de Catulle :

Je suis un Demidieu quand assis vis--vis
De toy, mon cher souci, jescoute les devis,
Devis entrerompus dun gracieux soubrire,
Soubris qui me detient le cur emprisonn ;
Car en voyant tes yeux je me pasme estonn,
Et de mes pauvres flancs un seul mot je ne tire. []


La beaut de ces vers nous fait sentir le prix accorder Catulle et lintrt quil y a possder dans sa bibliothque une dition de ses 116 pomes, et cela, non pour adresser des reproches une dition imparfaite, mais pour entendre le mince filet dentretien de nos livres qui, sur les rayonnages, chuchotent dj avec limportant compagnon qui vient dy trouver place.

Frédéric Poupon
( Mis en ligne le 15/07/2004 )
Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2020



www.parutions.com

(fermer cette fenêtre)