L'actualité du livre
Histoire & Sciences socialeset Témoignages et Sources Historiques  

Le Courrier du Roi en Orient - Relations de deux voyages en Perse et en Inde. 1668-1674
de Barthélémy Carré
Fayard 2005 /  34 €- 222.7  ffr. / 1210 pages
ISBN : 2-213-62482-8
FORMAT : 15,5 x 24 cm

Edition par D. van der Cruysse.

L'auteur du compte rendu : Rmi Mathis est lve l'Ecole Nationale des Chartes. Il prpare une thse sur Simon Arnauld de Pomponne sous la direction d'Olivier Poncet (ENC) et Lucien Bly (Paris IV).


Voyage au bout de l’Orient

Et lon songerait, parmi ces parfums
De bras, dventails, de fleurs, de peignoirs,
De fins cheveux blonds, de lourds cheveux bruns,
Aux pays lointains, aux sicles dfunts.


Sil sagit l, comme laffirme Charles Cros, des occupations de la vie idale, alors Dirk van der Cruysse va contribuer au bonheur du genre humain. Car il nous fournit une extraordinaire invitation voguer dans le temps et lespace en compagnie dun voyageur du temps de Louis XIV. Le prsent ouvrage est compos de ldition de deux textes distincts correspondant deux voyages effectus en Orient. Le premier est un rcit tandis que le second se rapproche plus dans sa forme dun journal de voyage : tous les deux sont entrecoups de tiroirs et de tableaux divers de la vie et de lhistoire des pays exotiques.

N vers 1636 dune bonne famille du Blsois, Barthlemy Carr se tourne vers la carrire ecclsiastique et devient aumnier sur les vaisseaux du roi. Or, la France tait trs en retard sur les autres pays principalement la Hollande mais aussi lAngleterre pour le grand commerce et la marine. Colbert dcide dy remdier par la cration de la Compagnie des Indes Orientales et confie une mission labb Carr : il doit porter en Inde les instructions du roi, aider ltablissement de la France dans ces rgions, crire des rapports, entre autre sur le fonctionnement des compagnies de commerce dans cette partie du monde.
Il quitte donc la France en mars 1668 et rejoint lInde dont il longe la cte Ouest du Nord au Sud avant de rejoindre Socotra et le golfe Persique. Il doit y aider Franois Caron tablir un comptoir Surate. Aprs un aller-retour Bassora, il revient Surate mais Caron le renvoie en France : il rejoint la Mditerrane par voie de terre, traversant la Perse et les actuels Iraq, Syrie et Liban pour dbarquer Marseille la fin de lanne 1671.

Il a peine le temps de se remettre de ce premier voyage quil est renvoy en Orient une deuxime fois suivant un itinraire lgrement diffrent du premier. Dbarqu en Syrie, il rejoint lEuphrate, fleuve quil descend pour prendre un bateau qui le mne en Inde. Il ne sagit plus l de cabotage : il traverse toute lInde du Nord jusqu Madras et revient Surate en effectuant une circumnavigation du sous-continent. Il rejoint alors lEurope suivant un chemin quil connat dsormais bien mais qui ne cesse de receler des dangers et des surprises : golfe Persique, Tigre et Euphrate, Syrie, Mditerrane.
Pourtant malgr ces deux missions, Colbert lui conserve une certaine froideur, peut-tre parce quil a mis le doigt sur lchec de la compagnie de commerce, certainement parce quon sest beaucoup plaint de son manque de diplomatie et de son caractre.
On ne conserve pas de trace de Barthlemy Carr aprs 1675 : il semble tre devenu directeur spirituel de couvents de femmes et, sil publie en 1699 une partie du rcit de sa premire aventure en Orient, il nentreprend plus de voyage. On ignore jusqu la date de sa mort.

Nul ntait plus mme que Dirk Van der Cruysse de prsenter le texte et les enjeux, dexpliciter les sous-entendus et limplicite, dannoter un rcit avec toute son rudition et sa connaissance de la littrature de voyage. Car M. Van der Cruysse, professeur lUniversit dAnvers, aprs avoir publi un tonnant Louis XIV et le Siam (Fayard, 1991), a vou une grande partie de sa recherche lhistoire des voyages la priode moderne. Il a ainsi publi plusieurs ouvrages mais galement donn des ditions de journaux de voyages : ceux, passionnants et pleins de surprise, de mercenaires franais stant engags dans la Compagnie des Indes Orientales (Chandeigne, 2003) ou celui de labb de Choisy au Siam (Fayard, 1995). Enfin, ces recherches ont abouti une synthse de premire qualit, Le Noble dsir de courir le monde (Fayard, 2002). Lauteur a regrett dailleurs plusieurs reprises dans ses ouvrages que la plupart des grands crivains voyageurs ne soient toujours pas disponibles actuellement dans des ditions nouvelles : il sest donc ici attach combler cette lacune.

Il est vrai quil peut sembler trange que la littrature de voyage soit un champ dtude encore relativement neuf : esprons que ce livre pourra ouvrir de nouvelles perspectives de recherches en renouvelant le corpus de textes aisment disponibles. Plus besoin davoir recours aux manuscrits, donc, car M. Van der Cruysse fait preuve dune grande rigueur dans ltablissement et ldition du texte et, chose rare et apprciable, prsente les manuscrits auxquels il a eu recours, explicite ses interventions et pose clairement ses principes ddition. Lorthographe est modernise afin de rendre la lecture plus facile au grand public. Certaines phrases, trop longues et amphigouriques, sont coupes mais lditeur prouve (en se fondant sur la petite partie publie par Carr lui-mme) que ctait un travail que lauteur aurait effectu par lui-mme partir de son manuscrit. Surtout, D. van der Cruysse noublie pas de toujours signaler ses interventions dans une note infrapaginale.

Par cet tablissement intelligent du texte et les notes, l'ensemble est donc rendu plus lisible, ce qui permet louvrage de sadresser au public le plus vari : les journaux de voyage en gnral mais plus encore ceux qui sont crits par des plumes qui ont un talent littraire peuvent tre lus plusieurs niveaux. Le curieux apprciera ces aventures et un texte qui se lit comme un roman puisque des pisodes extraordinaires animent le rcit et rehaussent son caractre pittoresque, tels cette chasse au crocodile ou la pitoyable aventure dune centaine de jeunes filles destines tre vendues, mourant de soif dans le dsert et dont Carr baptise une partie avant de devoir les abandonner leur triste sort ; le touriste prparant son voyage sera heureux de ce tmoignage de ltat ancien des pays les plus lointains ; ltudiant et le chercheur verront l de nouvelles sources qui permettent des recherches en histoire culturelle, voire conomique et politique. En tous les cas, tous trouveront plaisir lexotisme et au dpaysement qui exhalent de ce texte ; tous trouveront un intrt des pisodes qui apprennent beaucoup sur les murs de pays alors mal connus en Europe ou sur la manire dont un Franais pouvait considrer ltranger.

Nous ne pouvons donc quesprer quun texte la fois passionnant et du plus grand intrt et une dition intelligente et qui respecte son lecteur concourent faire de ce Courrier dOrient un classique de la littrature de voyage et que M. Van der Cruysse nous fasse dcouvrir dautres merveilles.

Rémi Mathis
( Mis en ligne le 18/12/2005 )
Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2021



www.parutions.com

(fermer cette fenêtre)