L'actualité du livre
Histoire & Sciences socialeset Témoignages et Sources Historiques  

Les Ecrits du for privé - Objets matériels, objets édités
de Jean-Pierre Bardet , François-Joseph Ruggiu , Michel Cassan et Collectif
PULIM 2007 /  32 €- 209.6  ffr. / 346 pages
ISBN : 978-2-84287-443-8

Actes du colloque de Limoges, 17 et 18 novembre 2005.

L'auteur du compte rendu : Archiviste palographe, Rmi Mathis est conservateur stagiaire des bibliothques, en formation lENSSIB. Il prpare une thse de doctorat sur Simon Arnauld de Pomponne lUniversit de Paris-Sorbonne, sous la direction de L. Bly.


Au cœur du secret des familles

Lapprhension historiographique des crits du for priv est mettre en relation avec les voies empruntes par la recherche historique en gnral. Alors que ces documents sont ngligs par lhistoire universitaire du XIXe sicle, ils deviennent un terrain de recherche privilgi des rudits et des socits savantes, plus enclins des recherches sur le quotidien et le local, et qui sintressent autant ces documents pour des raisons sociales quhistoriques (bien que certains de ces rudits soient dj trs conscients de lintrt de ces documents pour un grand nombre de recherches aux thmatiques diverses).

Ces textes tant par nature conservs en mains prives, leur tude a longtemps t difficile. Rares taient les livres de raisons conservs dans les archives dpartementales, considres comme des lieux destins conserver avant tout les actes publics. Les livres de raison sont peu prs absents des inventaires darchives du XIXe et du dbut du XXe sicles. Un certain nombre sont cependant publis par des grands rudits du XIXe sicle, tels Louis Guibert (tude de J. Tricard, pp.27-46), Andr Vachez ou Philippe Tamizey de Larroque. Souvent, ces historiens tentent dtablir des listes des livres de raison connus (par ex. Ph. T. de Larroque, Deux livres de raisons de lAgenais suivis [] dune liste rcapitulative des livres de raisons publis ou indits, Paris et Auch, 1893).

Ds 1954, Charles Braibant, directeur des Archives de France, enclin une meilleure prise en compte des archives prives, dcide dune grande enqute destine recenser les livres de raisons conserves dans les fonds des archives dpartementales et chez les particuliers. Le groupement de recherche du CNRS lorigine de ce volume entreprend de poursuivre cette politique de recension la plus large possible, du Moyen ge 1914. Aujourdhui encore, bien des textes demeurent certainement enfouis dans les greniers et les bibliothques de particuliers et attendent leur inventeur.

Ce colloque, organis dans la capitale du Limousin en novembre 2005 et dont les actes sont publis par les presses universitaires de Limoges, vient montrer tout lintrt de ces documents travers une vingtaine de contributions tentant de les interroger sous les aspects les plus divers. Alors que les rudits du XIXe sicle tudient essentiellement chaque texte pour lui-mme en les ditant, les analysant et les remettant dans le contexte local et familial, lapproche est aujourdhui beaucoup plus transversale, reposant souvent sur une mise en srie de ces textes. Surtout, lapproche associe de plus en plus anthropologues et littraires aux historiens.

Ltude ne se limite plus dsormais aux textes eux-mmes, aux informations quils contiennent, mais cherche galement comprendre les mcanismes de production de ces documents. la suite des recherches en histoire du livre, une attention plus pousse est dsormais porte aux possesseurs de ces documents et aux itinraires qui les ont conduits jusqu nous. Ltude de leur prsentation matrielle ou des marques, signes et signatures releves sur ces textes montre leur grande htrognit et conduit la conclusion que, considrs comme des papiers parmi dautres, ils ntaient pas spcialement sacraliss dans les familles qui les avaient produits.

Ces nouvelles voies stendent aux rudits et historiens qui les ont tudis au XIXe sicle. Louvrage souvre sur une section portant sur la collecte et les enjeux ditoriaux des livres de raison pris comme objets. Ldition de livre de raisons possde une dimension sociale qui dpasse de beaucoup leur seul intrt historique, on ne comprendrait pas les choix, les lacunes ou au contraire limportance de ces travaux sans connatre lhistoire personnelle des diteurs et celle des socits savantes qui accueillent leurs ditions et leurs travaux (R. Chanaud et S. Gibiat, pp.47-62). Depuis le sicle dernier, lvolution des attentes a eu une influence sur la manire dditer les textes, ce que lon peut constater en comparant le manuscrit ldition qui en a t donne voici un sicle (A. Coutelle). La forme souvent trs complexe de ce type de manuscrit en fait de nos jours encore un objet de choix pour rflchir aux enjeux et problmatiques de ldition de texte (N. Lematre).

Cela nempche pas que des textes soient encore tudis en eux-mmes, que ce soit ceux de clbres personnages ou dun modeste mdecin de campagne prigourdin (C. Marache). Les livres des peintres Hyacinthe Rigaud (A. James-Sarazin) et Claude-Joseph Vernet (Ch. Guichard) sont des sources documentaires de premier ordre sur la ralit de lactivit de peintre, les rseaux de sociabilit de ces hommes et le march de la peinture au XVIIIe sicle. Surtout, le travail sur des exemples prcis montre sans cesse la grande ambigut et lambivalence certaine de ces textes dont le statut nest jamais tout fait clair (X. Le Person ; P. dHollander ; N. Lyon-Caen), et qui sont par l dune grande richesse.

travers ce colloque qui mle tudes de cas sur un plan littraire, anthropologique ou historique , rflexions thoriques sur lobjet mme quest lcrit du for priv, questionnement sur la manire de la mettre disposition et, par l, retour critique sur les pratiques historiques anciennes, lhistorien est amen interroger ses propres pratiques. Lhonnte homme, lui, achvera la lecture de louvrage persuad que ldition de tels documents est un acte intellectuel part entire, quun diteur de texte engage partiellement la lecture qui en sera faite et quaucune pratique historique nest culturellement neutre.

Rémi Mathis
( Mis en ligne le 18/01/2008 )
Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2023
www.parutions.com

(fermer cette fenêtre)