L'actualité du livre
Histoire & Sciences socialeset Géopolitique  

Dieu XXL - La révolution des megachurches
de Sébastien Fath
Autrement - Frontières 2008 /  20 €- 131  ffr. / 192 pages
ISBN : 978-2-7467-0973-7
FORMAT : 15cm x 23cm

L'auteur du compte rendu: Gilles Ferragu est matre de confrences en histoire contemporaine luniversit Paris X Nanterre et lIEP de Paris.

L’Eglise providence

Spcialiste du protestantisme vanglique, et, ce titre, grand connaisseur du paysage religieux nord-amricain, Sbastien Fath a repris son bton de plerin-chercheur, quittant la Bible-belt (Militants de la Bible aux Etats-Unis, Autrement) et la Maison Blanche (Dieu bnisse lAmrique) pour une rflexion non pas rgionale, mais sociale et architecturale, autour dun phnomne n aux Etats-Unis, celui des mga-churches, les glises gantes.

Avec des glises construites comme des stades, pour accueillir plusieurs milliers de fidles dans de vritables shows religieux, les encadrer, leur offrir un lien social indit et des services dignes dune municipalit, le modle amricain des mga-churches marque une religiosit nouvelle, une forme dEglise-providence, comme la dfinit habilement lauteur. Une glise qui, tout la fois, revendique lhritage trs orthodoxe des premires communauts chrtiennes, et, paradoxalement, se rclame dune modernit la fois sociale (contre lindividualisme et le recul de lEtat-providence) et urbaine (en offrant un centre social dans des mgalopoles tentaculaires qui ne possdent plus vritablement de centre ville, mais juste une immense banlieue). Les communauts de la post-modernit la sauce amricaine ? Une nouvelle faon de vivre sa foi ? Ou bien les marges du communautarisme religieux ?

Lobjet est donc original pour un lecteur francophone, mme si, peu peu, il se rpand de par le monde (plutt dans laire protestante, il est vrai) et notamment en Europe (comme le montre la dernire partie, qui dnombre une quarantaine de lieux similaires). Un objet singulier, dont les racines sont anciennes, rechercher du ct de la rue vers louest et les ncessits dune vie en communaut : cest le temps des Rveils, du field preaching puis du camp meeting, autour de quelques grandes figures charismatiques Car les mga-churches supposent un pasteur-entrepreneur au charisme fort, capable doffrir une population en mal de sens quelque chose de neuf, de diffrent, adapt une culture mdiatique exigeante et instantane. Mais les mga-churches trouvent galement leurs racines dans les annes 60 et les attentes dune certaine jeunesse (la fameuse majorit silencieuse nixonienne ?) que ni les sixties, ni la tradition ne satisfaisaient.

Analysant en particulier lexemple pionnier de Willow Creek (Chicago), S. Fath se penche sur son inspiration (franaise, eh !), ses mthodes originales de prdication autant que sur le proslytisme envisag la manire dune opration marketing (cibler la clientle la manire dune marque, lui proposer des services larges qui dpassent le seul cadre religieux, et, au final, lintgrer par divers biais associatifs dans la communaut ecclsiale). En se posant galement la question des seuils (de fonctionnement, de rentabilit) et des limites (le ratio fidles-encadrement), ainsi que celle des moyens financiers (les mga-churches, vritables labels religieux, connaissent galement le doute, et plus prosaquement, la crise). Au pays des centres commerciaux gants (les fameux malls), les mga-churches proposent un modle communautaire original, assez attractif pour dborder la seule spiritualit et toucher au politique.

Car, et cest lun des points importants de la dmonstration de S. Fath, lobjet religieux et devenu un objet socital, un phnomne qui transcende le spirituel et finit par incarner une certaine Amrique, plutt librale et conservatrice, cette Amrique des conservateurs de mouvement courtise par la Maison Blanche. Aussi lauteur sort-il de la stricte rflexion religieuse pour poser, plus largement, la question des enjeux et des modes de pense, considrant la mga-church en tant que communaut part entire, une mini ville, et non simplement comme une assemble de professants. Une Amrique parmi dautres.

La lecture est agrable et en mme temps trs stimulante, tant pour le lecteur curieux damricanit que pour lamateur de science religieuse : Sbastien Fath a lart de la formule qui frappe (du cocooning chrtien la citadelle assigeante) et sait considrer son objet avec une distance qui nest jamais ironique, mais toujours scientifique. Sil y a un humour lger, cest plus dans les contrastes mis en lumires que dans le regard du chercheur-tmoin (qui sait se mettre en scne en visiteur impromptu et scientifique curieux) venu dun Etat lac, et trs providentiel

Une rflexion importante sur lvolution du phnomne religieux aux Etats-unis et son insertion dans la socit (et la politique), et sur une pratique qui, loin dtre marginale, finit par se rpandre.

Gilles Ferragu
( Mis en ligne le 23/12/2008 )
Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2020
www.parutions.com

(fermer cette fenêtre)