L'actualité du livre
Histoire & Sciences socialeset Géopolitique  

La Russie postsoviétique
de Françoise Daucé
La Découverte - Repères 2008 /  9,50 €- 62.23  ffr. / 122 pages
ISBN : 978-2-7071-5436-1
FORMAT : 11,0cm x 18,0cm

L'auteur du compte rendu : Ancien lve de l'Ecole Normale Suprieure, Agrg d'histoire, Docteur s lettres, sciences humaines et sociales, Nicolas Plagne est l'auteur d'une thse sur les origines de l'Etat dans la mmoire collective russe. Il enseigne dans un lyce des environs de Rouen.

La Russie post-soviétique en poche

Docteur en science politique de lIEP de Paris, matre de confrences en civilisation russe luniversit Blaise-Pascal de Clermont-Ferrand, lauteur prsente un expos synthtique de ltat de la Russie depuis la dislocation de lURSS en 1991 et la fin du communisme dEtat. Elle sappuie sur les mmoires des acteurs principaux et la littrature universitaire franaise, russe et anglo-saxonne consacre ce sujet depuis la fin de la Guerre Froide (mme si certains titres manquent, qui mriteraient une mention, comme La Puissance pauvre de Georges/Youri Sokolov, bonne tude conomique et gopolitique trs lue il y a dix ans; on regrettera loubli des tudes germanophones, culture pourtant riche depuis trois sicles en tudes russes).

Lintroduction rappelle lactualit du sujet: aprs une poque de bouleversements et de chaos sous la prsidence de Boris Eltsine (la libralisation conomique et politique), marque par un affaiblissement gopolitique humiliant pour la majorit de la population, la Russie remet de lordre dans ses affaires et revient sur la scne internationale. Mais cest pour scarter du modle libral que loccident pensait y exporter. La mdiatisation de lautoritarisme de Vladimir Poutineou les interventions militaires au Caucase comme les bras-de-fer avec lUkraine et lUnion europenne ou avec lOTAN sur le primtre de ltranger proche (tats indpendants issus de lex-URSS) que la Russie tente de contrler, linquitude des tats occidentaux et de leurs mass media (et donc de lopinion?) devant une nouvelle menace russe, limportance de la Russie comme fournisseur de matires premires stratgiques, la question des origines de ce tournant poutinien du pays aprs une cure librale qui devait normaliser la voie russe de dveloppement: voil des sujets passionnants qui susciteront la curiosit de nombreux lecteurs et sur lesquels ils trouveront ici une information jour et un tat pdagogique des discussions savantes.

Louvrage, compos de six chapitres, suit chronologiquement lvolution de la Russie post-sovitique avec pour fil directeur la question de la nature de la transition: dmocratiqueet librale mais lente et marque dun coup de barre provisoire sous Poutine? ou post-communiste et post-sovitique, vers un nouveau modle tatiste et national, largement hritier de lURSS (elle-mme fort nationaliste et impriale depuis 1945), en somme une transition (via une priode de crise et dexpriences librales rates) vers un nouvel quilibre, celui dun retour une voie autoritaire ancre dans lhistoire du pays et dont lURSS aurait t une forme (le communisme ntant lui quune adaptation conjoncturelle un sicle catastrophique pour le pays)? Lambigut des faits justifie en effet ce dbat, qui ne se tranche sans doute pas au niveau de lhistoire ou des sciences politiques sans engagement interprtatif.

Les espoirs de la libralisation rappelle ce quont t les annes Eltsine: une rupture radicale par rapport aux hsitations de la Perestroka. Thrapie de choc en conomie, privatisations, instauration de lconomie de march avec la libert des salaires et des prix, suppression des protections sociales de lEtat, inspires par des experts no-libraux anglo-saxons; cration dune dmocratie lectorale pluraliste dans le cadre dun rgime prsidentiel lamricaine, marqu aussi par le fdralisme; affirmation des liberts publiques et des droits de lhomme, voire de la libert des murs et de lindividualisme: tout cela contrastait nettement avec le systme sovitique, mme finissant. Lauteur traite ensuite sous le titre Les rsistances de lordre ancien aussi bien de la lutte de la douma (qualifie de ractionnaire, parce que les libraux de Gadar, honni du pays, sont ultra-minoritaires) - contre la politique librale ou la personnalisation et la prsidentialisation du pouvoir - que lindniable reproduction des lites qui transforme la progniture de la nomenklatura en nouvelle classe capitaliste et dirigeante du pays, souvent enrichie de faon aussi rapide que douteuse (une concentration post-communiste du Capitalpar dpeage des biens publics); il y a aussi le refus de la Russie de perdre toute influence dans les ex-rpubliques sovitiques (et anciennes provinces de lempire russe!) devenues des tats indpendants, refus qui prend la forme dun partenariat dans le cadre de la CEI. Les soubresauts du rgime eltsinien, Le retour de lEtat, Le tournant illibral, Les tensions dans la socit.

Ltudiant et le professeur de lyce devant enseigner aux classes de terminales trouveront dans ce livre un point utile et pratique sur un sujet qui est un des parents pauvres de lenseignement gnral franais: que lauteur enseigne dans un centre de civilisation russe tmoigne de ce quoi est rduit souvent le domaine russe dans notre universit: une spcialit assez exotique, qui tient peu de part dans la formation de la jeunesse franaise. Trs nourri sur le plan factuel et clair de prsentation, ce petit livre prsente les grandes pistes dinterprtation des vnements des deux dernires dcennies. On peut lui reprocher de mler une tendance interprtative librale et rformatrice (le consensus des sciences politiques occidentales: le modle occidental comme sens de lhistoire et progrs, lexigence dadaptation la modernit) une allure dobjectivit et de neutralit heuristique; le livre souffre de surcrot du dfaut typique de la monographie: labsence de comparatisme nuit la mise en perspective historique et gopolitique suffisante. Or lhonntet impliquerait dviter les critiques (mme sous-jacentes) unilatrales. En trois questions: que signifie tre un tat libralet dmocratique ? Quel tat y correspond-t-il aujourdhuivraiment ? Pour approfondir et lire une brillante approche marxisante, on pourra lire La Russie aujourdhui: no-libralisme, autocratie et restauration (Parangon, 2004) de Boris Kagarlitsky, ancien dissident de gauche sous Brejnev, devenu directeur de lInstitute of Globalisation Studies de Moscouet conseiller de la Fdration des syndicats indpendants de Russie, un des instigateurs du boycott des lections prsidentielles de 2000 (un opposant aux pratiques dElstine aussi bien que de Poutine donc) : auteur reconnu et dit en anglo-amricain mais omis en bibliographie chez Dauc. Un hasard?

La Russie revient donc notre attention, comme dhabitude, par la grce de la peur: elle nest tudie (sauf exception, par les programmes faisant des incursions dans le 19me sicle!) que sous les hypostases de lURSS comme menace communiste et rgime totalitaire ou bien comme super-puissance de la bipolaire Guerre froide; ce chapitre historique sajoute dsormais celui, gographique et politologique, de la grande puissance rgionale dEurasie, quest devenue la Russie post-sovitique: une des puissances dun monde polycentrique, o seuls les tats-Unis mergent encore comme dernire super-puissance, voire hyper-puissance. Ce nest pas quil faille lidaliser non plus ou en faire le cur de notre enseignement. Il est vrai quen matire de perspective historique de plus longue dure aussi bien lInde, la Chine ou le Japon que mme les tats-Unis ne sont gure mieux servis. Il tait pourtant question la fin des annes soixante de prendre au srieux, avec Fernand Braudel, la grammaire des civilisations.

Nicolas Plagne
( Mis en ligne le 01/09/2009 )
Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2020
www.parutions.com

(fermer cette fenêtre)