L'actualité du livre
Histoire & Sciences socialeset Géopolitique  

La Russie entre deux mondes
de Hélène Carrère d'Encausse
Hachette - Pluriel 2011 /  9.50 €- 62.23  ffr. / 323 pages
ISBN : 978-2-8185-0116-0
FORMAT : 11cm x 18cm

Premire publication en mai 2010 (Fayard)

L'auteur du compte rendu : Alexis Fourmont a tudi les sciences politiques des deux cts du Rhin.


Mystérieuse Russie

Nous vivons sourds la terre sous nos pieds/ A dix pas personne ne discerne nos paroles.
On entend seulement le montagnard du Kremlin,/ Le bourreau et lassassin de moujiks.
Ses doigts sont gras comme des vers,/ Des mots de plomb tombent de ses lvres.
Sa moustache de cafard nargue,/ Et la peau de ses bottes luit.
Autour, une cohue de chefs aux cous de poulet,/ Les sous-hommes zls dont il joue.
Ils hennissent, miaulent, gmissent,/ Lui seul tempte et dsigne.
Comme des fers cheval, il forge ses dcrets,/ Quil jette la tte, loeil, laine.
Chaque mise mort est une fte,/ Et vaste est lapptit de lOsste

(Robert Littell, L'Hirondelle avant l'orage).

C'est en ces termes qu'Ossip Mandelstam dcrivit jadis la Russie dont il tait contemporain, c'est--dire la Russie ployant sous le joug du communisme stalinien des annes 1930. Assassins, ces quelques vers suscitrent l'ire de Staline et envoyrent finalement le pote la mort. Ambitionnant de crer un monde nouveau, l'URSS n'admettait gure la contradiction. Dans quelle mesure l'effondrement et la dislocation de cette dernire allaient-ils contribuer rgnrer les lambeaux de l'empire dchu ? Tel est le thme du dernier essai d'Hlne Carrre d'Encausse, aujourd'hui en format poche. Dans La Russie entre deux mondes, l'historienne se penche en effet sur la transition marche force du communisme vers la dmocratie librale, entreprise ds 1991 par Boris Eltsine, ainsi que sur la mystrieuse Russie qui en a merg.

Tout menteur est un messie. Depuis des millnaires, la Russie cherche la Russie. Ces vers de Galitch tmoignent parfaitement de la longue marche des Russes pour rencontrer leur destin, et de leur volont passionne d'en finir avec une histoire de malheur et d'exception. Dans son essai, Hlne Carrre d'Encausse s'interroge tout d'abord sur l'identit d'une Russie en qute d'elle-mme, ternellement cartele entre l'Europe et l'Asie, et qui de nos jours se veut non pas le successeur de l'URSS, mais bel et bien sa continuatrice.

Faisant cho la sentence de Samuel Huntington selon laquelle la Russie serait l'instar du Mexique et de la Turquie un pays dchir, le dbat entre occidentalistes et slavophiles a ressurgi suite la disparition de l'empire sovitique. Si les uns comme les autres s'accordent sur le constat du retard conomique, social et politique de la Russie, les premiers s'inscrivent en faux contre toute spcificit russe pour se considrer comme appartenant l'Europe et, de ce fait, l'Occident. Ils entendent retrouver l'hritage europen de Pierre le Grand et avec lui son modle de dveloppement, afin d'extirper le pays des affres du malheur russe, c'est--dire de l'incapacit des Russes aller jusqu'au bout de l'effort modernisateur pour retomber, comme toujours, dans une stagnation mortifre. Pour les seconds, il s'agit de renouer avec les racines slaves de la Russie et de ne plus chercher imiter l'Europe. Dans cette veine, un clbre pome de Pouchkine recommande d'ailleurs aux Europens davantage de retenue vis--vis de la Russie et appelle ouvertement les ruisseaux slaves se fondre dans la mer russe (A ceux qui calomnient la Russie, 1831).

L'Acadmicienne poursuit son propos en se penchant sur la place de la Russie, dornavant puissance pauvre, dans le concert des nations et sur sa volont de retrouver son rang aprs les humiliantes annes 1990. Les ressorts de la politique trangre russe d'aujourd'hui, explique le chercheur Dimitri Trenin, sont compltement diffrents de ceux du rcent pass sovitique et du plus lointain pass tsariste. Alors que l'Empire tait domin par la gopolitique eurasiatique, que l'Union sovitique promouvait un projet global, tant idologique que politique, soutenu par le pouvoir militaire, l'affaire de la Russie est la Russie elle-mme ; dit de faon diffrente, le business de la Russie, c'est le business ! En contraste radical avec le pass sovitique, la Russie post-impriale figure parmi les pays les moins idologiques du monde, puisque seul l'intrt dicte la conduite des affaires du pays.

Au fil des pages, Hlne Carrre d'Encausse revient sur l'orientation initialement pro-occidentale de Boris Eltsine et Vladimir Poutine, puis partir de 2004 sur le choix asiatique des Russes, que motivent la fois leur positionnement gographique eurasiatique et leur dception face une Europe qui ne comprend pas toujours la Russie, la sous-estime, la marginalise parce qu'elle n'est pas conforme tous ses critres. A mi-chemin entre un tat-nation explosif et instable et un empire continental, mlange de puissance et de fragilit, la Russie qui a succd l'URSS vise la reconnaissance de son statut de puissance principalement par les tats-Unis d'Amrique, l'Autre qu'elle tient pour son gal. Pour ce faire, la diplomatie de l'nergie est la grande innovation introduite par Vladimir Poutine pour contrer les rvolutions de couleur, considres comme autant d'inacceptables ingrences occidentales dans son tranger proche, et se mnager des zones d'influence. Le rapport tout le moins ambivalent de la Russie la modernit fait galement l'objet d'une analyse de la part de l'historienne.

L'ouvrage est au final clairant et relativement complet, mme s'il est possible de regretter qu'Hlne Carrre d'Encausse ne traite pas de manire suffisamment dtaille l'tat de la dmocratie russe. L'historienne ne s'interroge nullement sur la srie d'attentats, qui a bel et bien conditionn l'accession de Vladimir Poutine la magistrature suprme. L'Acadmicienne parat, en outre, ngliger le rtablissement de la verticale du pouvoir, la corruption de l'appareil d'tat ainsi que les rcurrents assassinats d'opposants politiques et de journalistes.

Alexis Fourmont
( Mis en ligne le 05/04/2011 )
Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2023
www.parutions.com

(fermer cette fenêtre)