L'actualité du livre
Histoire & Sciences socialeset Géopolitique  

La Pensée noire et l'Occident - De la bibliothèque coloniale à Barack Obama
de Anthony Mangeon
Sulliver - Mouvements de pensée 2010 /  22 €- 144.1  ffr. / 301 pages
ISBN : 978-2-351-22068-9
FORMAT : 15,1cm x 22cm

L'auteur du compte rendu : Charg d'enseignement en FLE l'Universit de Lige, Frdric Saenen a publi plusieurs recueils de posie et collabore de nombreuses revues littraires, tant en Belgique qu'en France (Le Fram,Tsimtsoum, La Presse littraire, Sitartmag.com, etc.). Depuis mai 2003, il anime avec son ami Frdric Dufoing la revue de critique littraire et politique Jibrile.

Africa, j’ai envie de penser…

LAfrique, berceau de lhumanit黅 Cest sur de tels adages que se fondent les malentendus. prter un continent tout entier une fonction gnsiaque, on en arriverait vite conclure que les peuples qui lhabitent ne sont jamais sortis dune espce dtat denfance, de sauvagerie inne. Lessai d'Anthony Mangeon nous loigne des sentiers battus et rebattus par les pieds des pripatticiens grecs pour nous proposer une belle leon de relativisme culturel.

Car la philosophie fait bien partie de ces patrimoines universels que lOccident a monopoliss, voire confisqus depuis des sicles, occultant de la sorte les courants de pense des cultures quil prfrait coloniser que rellement connatre. Mangeon remonte aux sources mme du processus; pour ce faire, rien de tel que dinterroger les dichotomies faciles, comme celles qui consistent opposer Lumires et Tnbres, logos et pathos, raison et instinct, culture et nature. Quil sintgre dans une logique de rpulsion ou de fascination, le discours sur lAfrique nest en tout cas jamais dpourvu dune rhtorique qui sapparente aux schmes dicts par la bibliothque coloniale, un corpus riche de rcits de voyage, dessais, duvres littraires, qui court dHrodote aux contemporains en passant par les explorateurs arabes. Le regard globalement port sur laltrit dans ces textes tend dfinir ce que serait, finalement, un primitif, essentialis dans sa diffrence; conjugu au positivisme scientifique, ce travail de classement et de hirarchisation dbouchera sur laberration de constats naturalistes qui constituent en ralit les fondements du racisme.

Mangeon envisage les moments de rupture successifs qui creusrent les premires failles dans ce systme de valeurs et de jugements. Ce seront notamment, avec Ribot et Lvy-Bruhl en France, les bauches dune relle prise en considration dune mentalit primitive rapproche dune forme de logique affective et, avec Evans-Pritchard et Boas, les bases de lanthropologie contemporaine. Puis viendront Levi-Strauss et le structuralisme

Au panorama historique des ides succde une approche plus thmatique. Mangeon envisage ainsi les rapports entre langage et philosophie en Afrique (minemment complexes vu la diversit des langues en prsence, donc des visions de monde quelles colportent), entre oralit et criture (autre clich rectifi: la rduction de la pense noire une transmission purement orale), entre les concepts de ngritude et dafrocentrisme (qui verra la virulente contestation de Senghor par le pote Diop), enfin entre littrature et philosophie ( travers les rcits du Sngalais Cheikh Amidou Kane et de lIvoirien Ahmadou Kourouma).

Plutt quune pense noire close sur elle-mme, btie en raction ses souffrances et ses humiliations passes, Mangeon soutient plutt lexistence dun penser noir qui [] par son insistance continue sur le jeu de la rciprocit, par son choix dun devenir et dun monde en gsine plutt quen ltat, [] offre une alternative la clture identitaire. Cest dire si notre socit essouffle, court daudaces et cyniquement repue de ses merveilleuses innovations aurait beaucoup denseignements tirer dun tel cheminement intellectuel. Lessai de Mangeon y est une excellente invite.

Frédéric Saenen
( Mis en ligne le 16/11/2010 )
Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2023
www.parutions.com

(fermer cette fenêtre)