L'actualité du livre
Histoire & Sciences socialeset Géopolitique  

Petrocratia - La démocratie à l'âge du carbone
de Timothy Mitchell
ERE - Chercheurs d'ère 2011 /  14 €- 91.7  ffr. / 114 pages
ISBN : 978-2-915453-81-2
FORMAT : 13,5cm x 20cm

Prface de Julien Vincent

Traduction de Nicolas Vieillescazes


Energie et politique

Dans LEsprit des lois, Montesquieu avanait lide que les lois dun pays dpendent au moins pour partie du physique du pays, du climat glac, brlant ou tempr, de la qualit du terrain, [de] sa situation, [de] sa grandeur. Autrement dit, le Baron de la Brde accordait une trs grande importance aux particularits physiques des pays, ce qui signifie par exemple que certains systmes politiques ne pourront jamais senraciner dans certaines zones gographiques.

Cest en partie avec cette ide que Timothy Mitchell parait renouer dans son rcent essai intitul Petrocratia. La dmocratie lge du carbone. crit sur la base dun article scientifique paru dans la revue Economy and Society, cet ouvrage devrait dboucher dici la fin de lanne sur la publication en anglais dun livre plus labor. Dans cet essai, le chercheur amricain se fait particulirement novateur. Dune faon trs clairante, il met en relation deux phnomnes majeurs de la modernit: lvolution de la dmocratie politique et la dpendance croissante lgard des ressources nergtiques fossiles.

En effet, comme le rappelle Julien Vincent dans la prface, les ouvriers du ptrole, contrairement aux mineurs ou aux cheminots, sont absents de notre imaginaire collectif des conqutes sociales. Pourtant, bien quassez largement mconnue, leur influence fut bien souvent dcisive. Par exemple, ils furent au premier plan lors de la contestation qui accompagna la rforme des retraites et la remise en cause de la retraite soixante ans. Cest pourquoi le prfacier est davis quil faut placer le ptrole au cur de notre comprhension de lhistoire et de la politique contemporaine.

Des connexions aussi puissantes quignores existeraient entre le rgime nergtique des socits qui se considrent comme la quintessence de la modernit et le rgime politique que lon dsigne communment sous le nom de dmocratie. tayant sa position, le chercheur Timothy Mitchell se penche sur les dbuts de la Rvolution industrielle. A cette occasion, observe-t-il, lAngleterre instaura un modle dconomie et de socit indit dans lequel la plupart de lnergie consomme provenait non pas de la matire organique et de la force musculaire, mais de ressources minrales enfouies sous la terre. La modernit politique serait donc le fruit du recours massif au carbone, cest--dire dabord du charbon, puis du ptrole.

La nature du travail au fond des mines et les problmes poss par lacheminement et le transport du charbon ont eu pour effet direct de remettre aux travailleurs de ces secteurs un pouvoir indit grce auquel ceux-ci purent peser sur les gouvernements nationaux. Ainsi put progressivement se mettre en place un mouvement ouvrier international. Toutefois, aprs 1930, lavnement du ptrole contribua faire voluer les rapports de force aux dpens des ouvriers et au profit des ingnieurs et des experts. Les proprits physiques et chimiques du ptrole faonnrent le champ des possibles sociaux, conomiques et politiques, notamment en restreignant le pouvoir que les ouvriers avaient nagure gagn grce lutilisation du charbon.

Jean-Paul Fourmont
( Mis en ligne le 19/07/2011 )
Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2020
www.parutions.com

(fermer cette fenêtre)