L'actualité du livre
Histoire & Sciences socialeset Géopolitique  

Tunisie, du triomphe au naufrage - Entretiens avec le Président Moncef Marzouki
de Pierre Piccinin da Prata
L'Harmattan 2013 /  20 €- 131  ffr. / 204 pages
ISBN : 978-2-343-01949-9
FORMAT : 13,5 cm × 21,5 cm

L'auteur du compte rendu : Juriste, essayiste, docteur en sociologie, Frdric Delorca a dirig, aux Editions Le Temps des Cerises, Atlas alternatif : le monde l'heure de la globalisation impriale (2006), et publi rcemment, entre autres aux Editions du Cygne, LIngrence de lOTAN en Serbie (2013).

Du printemps à l’automne

Pierre Piccinin da Prata, comme il la montr pendant la guerre de Syrie, est un intellectuel de terrain, qui expose son torse au risque des balles et son cerveau la connaissance directe des peuples en guerre. Lhomme a son sens de lanalyse globale des enjeux, son indpendance desprit, son franc parler (pas toujours du meilleur got dans la forme si on en juge par la profusion dexpressions trs familires dont il truffe lintroduction de son livre, mais quimporte) et surtout un rapport de premire main au monde arabe. On peut ne pas tre daccord avec tout ce quil dit, mais on ne devrait jamais ignorer compltement son point de vue.

Cette fois-ci, luniversitaire retourne aux sources des rvolutions du printemps arabe, la Tunisie, o le prsident Moncef Marzouki, lhumaniste et le droit-de-lhommien qui avait connu les prisons du dictateur Ben Ali, comme il le prsente, la reu pour une srie dentretiens.

Louvrage comporte ainsi trois interviews accordes successivement en fvrier 2011, novembre 2011 et juin-juillet 2012. Il permet de comprendre, de lintrieur, le processus rvolutionnaire tunisien, et lanalyse quen fait, au jour le jour, et, pour ainsi dire, chaud, un de ses acteurs principaux. Ainsi sont clairement exposs les espoirs et les dangers qui ont anim la vie politique du pays, des risques dune scession organise par les pro-Ben Ali, la monte en puissance des Frres musulmans et des salafistes. Les propos de Moncef Marzouki sont rgulirement entrecoups de commentaires de Pierre Piccinin da Prata, qui remettent en perspective les vnements et offrent notamment dintressants points de comparaison avec lautre grand printemps arabe, celui dgypte.

Comme son titre lindique, louvrage se termine sur une note assez pessimiste quant aux chances du peuple tunisien de sauvegarder les acquis de la rvolution face aux lments conservateurs, et de garder un contrle effectif sur le pouvoir politique et les moyens de son mancipation collective. La Tunisie postrvolutionnaire, si elle chappait lislamisation, pourrait se dcliner entre un populisme dcomplex et une manire de retour lancien rgime. Si toutefois les gnraux lui en laissent le choix, conclut-il. Un jugement qui ferme peut-tre un peu vite la porte aux ressources dintelligence et de courage dont le peuple tunisien a su faire preuve divers moments de son histoire, et notamment en 2011, mais qui a au moins le mrite de tordre le cou loptimisme strotyp qui caractrisait les mdias Occidentaux propos des printemps arabes il y a trois ans, et qui mme, par endroits, incite se dfaire carrment de cette expression, dans la mesure o les printemps nont pas donn beaucoup de fleurs, et nont finalement concern que bien peu de pays arabes

Frédéric Delorca
( Mis en ligne le 14/01/2014 )
Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2023
www.parutions.com

(fermer cette fenêtre)