L'actualité du livre
Histoire & Sciences socialeset Géopolitique  

L'Inde contemporaine de 1950 à nos jours
de Christophe Jaffrelot et Collectif
Fayard - CERI 2006 /  35 €- 229.25  ffr. / 969 pages
ISBN : 2-213-62427-5
FORMAT : 16,0cm x 24,0cm

Lauteur du compte rendu : agrge dhistoire et docteur en histoire mdivale (thse sur La tradition manuscrite de la lettre du Prtre Jean, XIIe-XVIe sicle), Marie-Paule Caire-Jabinet est professeur de Premire Suprieure au lyce Lakanal de Sceaux. Elle a notamment publi LHistoire en France du Moyen Age nos jours. Introduction lhistoriographie (Flammarion, 2002).

Fidèle à elle-même et résolument ouverte à la modernité : l’Inde

Cette rdition augmente dun ouvrage dsormais classique sur lInde (sous la direction de Christophe Jaffrelot, directeur de recherche au CERI), runit 32 auteurs (dont Guy Poitevin, dcd en 2004, qui le livre est ddi), parmi les meilleurs spcialistes, qui dressent un tableau trs complet de lInde contemporaine, intelligent, rudit, de lecture aise et se refusant rsolument entriner les modes en cours. Loin des clichs et des analyses superficielles, ce volumineux ouvrage, rsultat dune collaboration entre Sciences-Po et les ditions Fayard, est dune lecture stimulante. Il sadresse un public soucieux de mieux comprendre une ralit complexe, qui a chang plus quon ne le pense et cependant moins quon ne le dit parfois, surtout dans une presse avide de sensationnel.

Quatre parties divisent louvrage : Politique et conomie : la voie indienne et ses transformations, LUnion Indienne ou la gestion politique de la diversit, La Population indienne : classes, castes et communauts, Des arts et des mdias entre tradition et modernit. Cent pages dannexes compltent lensemble (chronologie, glossaire, bibliographie, index).

La premire partie reprend les grandes lignes du dveloppement politique et conomique de lInde depuis lindpendance. Elle prsente de faon claire les tapes de la modernisation du pays, les grandes lignes de la politique extrieure (non-alignement des annes 60 et redploiement actuel) et montre la naissance dune puissance qui doit trouver sa place aussi bien sur le plan international quen Asie du Sud, sa zone naturelle. LInde aujourdhui, dans le contexte international de laprs 11 septembre 2001, puissance nuclaire (essais de 1998, en dpit des Etats Unis), affirme dsormais la volont de voir se modifier les termes de la comparaison avec une Chine prsente comme puissance mergente depuis les annes 1990 ; depuis le 11 septembre, les Etats-Unis affichent la volont dentretenir avec lInde des relations troites, qui se traduisent, entre autres, par des accords de coopration technologique. Cette politique internationale est soutenue par une politique rcente (fin des annes 90) et indite pour lInde de rformes de ses forces armes. Se dessine ainsi, loin des ides reues, une volution indienne originale. Le pays, depuis la fin des annes 70, vit ce que lintitul du chapitre IV nomme une dmocratisation paradoxale, fonde depuis les annes 1990 sur le systme des castes que lon nattendait pas ncessairement sur ce terrain, et auquel Christophe Jaffrelot a consacr une stimulante tude (Inde : la dmocratie par la caste. Histoire d'une mutation socio-politique 1885-2005, Paris, Fayard, Coll."L'espace du politique", 2005).

La seconde partie, la plus brve, analyse les divers conflits et forces centrifuges que lUnion a d affronter dans la construction difficile dun pouvoir central. Domine par une majorit hindoue (hindi belt), lEtat indien doit depuis 1947 affronter forces centrifuges et tentations autonomistes ou rgionalistes. Tensions religieuses et sociales, ingalits conomiques et exemples des pays voisins jouent dans ce sens. Ces tendances furent constamment contenues, soit par une rpression impitoyable, soit avec compromis et ngociations.

La troisime partie, consacre la population, bouscule allgrement nombre dides reues et pose les grandes lignes dune socit diverse, en proie des mutations profondes, sur fond de croissance dmographique : le seuil du milliard dhabitants est dpass en 2000 ! LInde sera sans doute le pays le plus peupl du monde lhorizon 2040. Cest une population rurale pour sa majorit, qui connat certes lmergence dune classe moyenne, mais demeure fortement structure autour du systme de castes. Cependant, l aussi, le systme est en profonde restructuration : restructuration entreprise ds la priode coloniale, mais acclre par lintroduction du suffrage universel, et plus rcemment par les politiques de discrimination positive qui ont surtout profit aux basses classes. Enfin, lappartenance religieuse pse fortement dans lorganisation sociale. Un nationalisme hindou sest largement dvelopp, et les autres communauts religieuses ont pay un lourd tribut ce renouveau, en particulier la communaut musulmane. La rgle est celle de la diversit (hindous majoritaires, mais aussi musulmans, chrtiens, sikhs, parsis, bouddhistes, minuscules communauts juives).On prsente volontiers limage dune Inde terre de toutes les religions, la ralit est moins idyllique et, dans les moments de crise, les tensions intercommunautaires sexpriment de faon trs violente. Malgr ces tensions, en 2004, lorsque le parti du Congrs revient au pouvoir , le prsident de la Rpublique est un musulman, la prsidente du parti majoritaire Sonia Gandhi est dorigine chrtienne, et, pour la premire fois dans lhistoire du pays, le premier ministre est sikh.

La dernire partie est consacre aux arts et aux mdias. Si depuis quelques annes le terme de Bollywood est devenu une expression consacre (lexpression date en fait des annes 70), les relations entre Inde et cinma sont fort anciennes : en 1896, un oprateur des frres Lumire vend Bombay du matriel cinmatographique ; dans un premier temps, seules les lites y ont accs, mais trs vite se cre un milieu indien de cinastes, dacteurs, de distributeurs commerciaux. Deux tendances cinmatographiques saffirment ds le dbut du XXe sicle, voues lune et lautre une belle postrit : le cinma mythologique et le cinma social. En conqurant un public populaire, les ralisateurs utilisent un rpertoire choisi dans une riche tradition de lgendes et diconographie. Rien ne saurait, en Occident, se comparer lenthousiasme qui entoure le monde du cinma indien ; pour en donner une ide : lorsque meurt en 1987 un des plus clbres acteurs, M.G. Ramachandran, un temple est construit Madras, qui lui est ddi ! Pour expliquer cette russite ingale, Jol Farges constate quil sagit dune symbiose entre un art et une civilisation (p.692). Des gnrations de cinastes se sont succdes : du premier, D.G. Phalke (1870-1944, avec en 1913, Raja Harischandra, premier long mtrage indien, un pisode du Mahabharata), la gnration de Satyajit Ray (1921-1992) avec qui lOccident a dcouvert le cinma indien, tandis que le public indien lui prfrait les mlodrames de Guru Dutt. Chaque gnration a ses ralisateurs, et Cannes en 2002 est prsent Devdas de Sanjay Leela Bhansali. Le cinma est prsent chaque instant de la vie quotidienne : dans les affiches, les loisirs, la fascination quexercent les acteurs. Ceci sexplique aussi dans une civilisation pour laquelle limage est constamment prsente et depuis toujours : peinture, fresques murales, dcorations des maisons, des difices cultuels, arts savants, traditions populaires La richesse de la tradition iconographique indienne simpose tout observateur ; et si celle-ci est fonde sur une tradition millnaire, elle prend aussi le tournant de la modernit, souvre lextrieur, aux influences trangres quelle sapproprie.

Il en est un peu de mme pour la trs riche littrature indienne, dont lOccident na quune trs faible ide. Littrature vernaculaire crite dans les multiples langues du monde indien ; littrature indo-anglaise quillustre Salman Rushdie, M Ondaatje (prix Mdicis tranger 2000 pour son Anils Ghost), V. S. Naipaul (prix Nobel de littrature 2001). Si lon souligne pour la littrature lanciennet de lcriture, de la tradition, et la russite actuelle dans louverture un contexte international, il en est de mme pour la musique : musique savante, musique religieuse, musique populaire, autant de facettes dun art riche, millnaire, dont lOccident na quune ide tout fait partielle et que la lecture des pages qui lui sont consacres invite, de faon intelligente, mieux dcouvrir. Enfin, il faut noter la vitalit de laudiovisuel (en fvrier 2005, la moiti des 220 millions de foyers indiens sont quips dun tlviseur), la premire chane de radio a t fonde en 1927. Aujourdhui la tendance est une mancipation timide par rapport lEtat et au parti du Congrs. Fort lue, la presse nationale et rgionale - atteint des tirages considrables. Dans un pays o lalphabtisation rgresse, alors que la croissance conomique saffirme, les rapports de la presse et de la dmocratie sont une vraie question.

Ce travail collectif est une somme irremplaable pour qui sintresse lInde contemporaine, en passe de devenir lune des trs grandes puissances internationales, un ouvrage de rfrences dans lequel on va chercher un renseignement, une explication, mais que lon peut aussi lire de bout en bout avec un intrt soutenu.

Marie-Paule Caire
( Mis en ligne le 28/02/2007 )
Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2023
www.parutions.com

(fermer cette fenêtre)