L'actualité du livre
Essais & documentset Poches  

Pesticides - Révélations sur un scandale français
de Fabrice Nicolino et François Veillerette
Hachette - Pluriel 2008 /  9,50 €- 62.23  ffr. / 384 pages
ISBN : 978-2-01-279403-0
FORMAT : 11,0cm x 18,0cm

Premire publication en fvrier 2007 (Fayard).

L'auteur du compte rendu : Ingnieur Agronome et Docteur en Epidmiologie Vgtale, Frdric Suffert est chercheur dans un institut de recherche publique, spcialiste des maladies des plantes et de la protection des cultures.


Un éclairage critique sur le lobby agrochimique français

Le livre Pesticides : rvlations sur un scandale franais que Fabrice Nicolino et Franois Veillerette consacrent aux pesticides se veut tre un ouvrage de rfrence. Outre le fait quil se lit telle une intrigue policire - ceci prs que les auteurs tentent de ramener le lecteur une sinistre ralit plutt que de le laisser croire une fiction - il dcrit avec une prcision remarquable la faon dont le fonctionnement des lobbies de lagrochimie (les fabricants de pesticides et leurs prescripteurs) a t lorigine de choix stratgiques aux consquences parfois dramatiques.

Comment expliquer que les erreurs de jugement se rptent encore et toujours ? Sur un ton parfois irrvrencieux, dans un style dynamique, les auteurs assnent ce qui, selon eux, ne peut tre quune vrit, sappuyant sur des rfrences scientifiques se voulant vrifies. Enfin un ouvrage qui dnonce tout en cherchant comprendre, qui critique en se fondant sur des faits avrs, qui agace les experts du secteur parce quil sait mettre le doigt l o a fait mal. On aurait cru que les dcisions publiques avaient t prises en toute objectivit ; il semble que cela ne fut pas le cas. Au premier abord, le livre a tout pour dranger - forcment - et faire rflchir.

Avec cette diatribe du petit monde des pesticides [on a limpression que tout le monde se connait ce qui nest pas faux!], Franois Veillerette, journaliste, prsident du Mouvement pour les Droits et le Respect des Gnrations Futures, et administrateur du rseau europen associatif anti-pesticides, nen est pas son coup dessai. Cest un tueur de pesticides ! Fabrice Nicolino, journaliste et chroniqueur, est un adepte dune cologie que lon pourrait qualifier de radicale, critique lgard de ce qui nest pas conforme une vision verte de la socit. Les pesticides font peur, ce nest pas nouveau. A lire ce livre, il y a de quoi ! Ils seraient partout, jusque dans la rose du matin. Les consquences sanitaires de lexposition aux pesticides sont dores et dj massives. Des centaines dtudes de niveau international montrent que les produits issus de lagrochimie agissent, mme des doses infimes, sur notre quilibre le plus intime. Pourtant, dautres tudes ont tabli labsence de lien de causalit vident, et dautres scientifiques sont plus modrs dans leurs conclusions ; mais le livre ny fait pas rfrence. Ce parti pris de Franois Veillerette et Fabrice Nicolino, qui apparat seulement aprs une lecture plus pousse de louvrage, mrite dtre relev. Le danger li aux pesticides est pourtant incontestable. Cest un fait.

Tout a commenc vers 1945, avec le DDT. Des professeurs rputs, le prestigieux Institut National de la Recherche Agronomique, le Ministre de lAgriculture, les ingnieurs du GREF, ont accept de mener ce qui est dcrit ici comme de la propagande. Le livre montre avec pertinence comment la saga des pionniers des pesticides, tous des gens formidables, passionns, altruistes, a tourn au cauchemar, comment des lobbies ont pu faire main basse sur la quasi totalit des centres de dcisions et comment ils ont infiltr de faon insolente les commissions charges de lvaluation et des contrles. Doit-on pour autant parler de scandale ? Cest possible. Mais si scandale il y a, il tient davantage de la faon dont les pices du puzzle se sont peu peu assembles, de la faon dont le rseau s'est tiss entre industriels, services de l'Etat, organismes de recherche, et syndicats agricoles.

Dailleurs, comment aurait-il pu en tre autrement ? Selon les auteurs, lindustrie des pesticides a pris le pouvoir en France, sans que personne ne sen doute. Mais qui aurait d sen douter lpoque ? Des paysans disparaissant chaque anne par milliers ? Des no-ruraux ? Des urbains redcouvrant la campagne ? Ceux qui font mine de se rapproprier ce scandale prs de quarante ans aprs la parution du livre de Rachel Carson, Le Printemps Silencieux (1962) ? Sont-ce galement les puristes du Bio ? Certains redcouvrent quune parcelle de 1 ha de bl ne produit pas 100 quintaux avec seulement de leau et du soleil et affirment que ctait mieux avant. Avant quoi ? Les consquences de lagriculture intensive sont dramatiques, cest indniable. Mais elles rsultent dun choix collectif que la socit doit assumer dans son ensemble. La faute aux ingnieurs du GREF, aux chercheurs, aux lobbyistes Un argument un peu facile.

Le livre se voulait tre un pav dans la mare. Malheureusement, si mare il y a, elle est sec depuis longtemps. A la diffrence du livre de Rachel Carson, cet ouvrage nest pas un scoop par les connaissances scientifiques quil a su runir. Il est en revanche rellement novateur dans lanalyse quil fait des relations public-priv dans le secteur agrochimique et phytosanitaire, des conflits dintrts non assums, des non-dits. Que le ministre de lAgriculture, lINRA et les diverses commissions charges de lvaluation des pesticides soient accuss de partialit, ce nest pas nouveau. Depuis longtemps, les lobbyistes environnementalistes attaquent tout azimut. Ils existent eux aussi, ce que semblent oublier les auteurs, mme si leur influence na jusqu' prsent pas t vraiment comparable celle de lUIPP (Union des Industries de la Protection des Plantes). En revanche, la nouveaut est que la collusion entre ladministration publique et le secteur priv, taye par des faits et des paroles savamment rapports, est clairement tablie. Cest certainement ce qui fait le plus peur, mme si les auteurs rappellent juste titre que cette collusion a exist la fin des annes 60 pour mieux nourrir la France.

A lire ce livre, on aurait quasiment truqu des congrs scientifiques, avec laide de lobbyistes. Oui, les industriels auraient infiltr jusqu aujourdhui les commissions officielles charges du contrle des pesticides ! Oui, lagriculture raisonne, que la France officielle prsente comme la solution de lavenir, est une farce, une incroyable manipulation ! On ne peut tre indiffrent cette perception, mme si elle est radicale. On s'est mme demand un moment si Fabrice Nicolino et Franois Veillerette navaient pas raison. Et puis on s'est repris : ils nont pas tort, mais certainement pas raison sur tout. Lanalyse du problme est encore plus complexe. Les pesticides sont un moyen de protger les rcoltes contre les maladies (champignons, bactries, virus), les insectes et les mauvaises herbes. Ces agressions, susceptibles de survenir chaque tape de la culture, nuisent la production et la qualit des rcoltes. Cest un fait scientifiquement tabli. Ecrire cela, nest pas faire allgeance aux lobbyistes de lUIPP ! Masquer les risques et les consquences dsastreuses dune utilisation excessive des pesticides serait pour autant irresponsable. Les lobbyistes en sont largement conscients depuis une quinzaine dannes.

Au final, le lecteur se fera sa propre opinion, seul devant un ouvrage dexcellente qualit, bien quau discours parfois un brin simplificateur. Il est difficile de critiquer son contenu. Car louvrage se termine malheureusement par les phrases suivantes : Inutile de dire que ce livre sera attaqu. Inutile dajouter quon tentera de nous discrditer. Cette remarque est lance comme pour dnoncer un monde aux mains de puissances occultes (ici le lobby des pesticides). Pourquoi cet artifice grossier alors que les arguments scientifiques auraient d suffire ? Peut tre parce que les auteurs, qui ne veulent pas reconnatre leur appartenance un autre groupe de lobbyistes, savent que tout nest pas si simple ! Ce type de construction, presque paranoaque, est irrfutable, car, pour ceux qui sy adonnent, toute contestation est vaine dans la mesure o les preuves avances quun complot nexiste pas se transforment en autant de preuves quil existe, comme lanalyse le sociologue Pierre-Andr Taguieff.

Aprs avoir lu cette thse, le mieux est certainement de lire lantithse intitule Abeilles, limposture cologique (Le Publieur, 2006) propose par Gil Rivire-Wekstein. Il sagit dune violente critique, encore plus radicale que celle de Fabrice Nicolino et Franois Veillerette (bien qugalement taye par des faits scientifiques !) qui cherche comprendre comment ces insecticides maudits sont devenus le bouc missaire idal pour cacher les difficults croissantes de lapiculture et pour remettre en cause un modle agricole moderne bas sur le progrs technologique. O ce cachent les vrais lobbies ? Certainement partout mme l o l'on ne pense pas.

Frédéric Suffert
( Mis en ligne le 30/04/2008 )
Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2022
www.parutions.com

(fermer cette fenêtre)