L'actualité du livre
Essais & documentset Divers  

Lettres à Pierre - réunies par Danielle Netter
de Silvia Monfort
Rocher 2003 /  22 €- 144.1  ffr. / 456 pages
ISBN : 2-268-04-552-8

Prface de Franois Nourrissier, de l'Acadmie franaise.

Fragments d'une vie de théâtre et d'amour

Griffonns sur le coin dune nappe, au dos dun programme de thtre ou sur du papier en-tte dun htel, les lettres et mots damour de la comdienne et crivain Silvia Monfort ladresse de son poux Pierre Gruneberg senchanent quotidiennement, voire plusieurs fois par jour. Lettres Pierre est un recueil de ce courrier sur vingt-six ans, de 1965 1991, runi par Danielle Netter, amie de Silvia et son assistante la mise en scne, sur linitiative de Pierre Gruneberg. Une correspondance amoureuse qui dvoile la force du lien entre les deux amants spars pendant de longues priodes de lanne cause de leur travail et passions respectives.

Moniteur de ski et de natation, Pierre Gruneberg officie l'hiver Courchevel, tandis que lactrice travaille Paris, puis lt au Cap Ferrat alors que la sant de Silvia Monfort - dcde le 30 mars 1991 dun cancer des poumons - la contraint passer la priode estivale Courchevel, seule. Le parti pris de prsentation de chaque lettre prcise non seulement le lieu, lheure et la date denvoi, mais aussi le support et le lieu de rsidence du destinataire. Ce choix met en relief lloignement gographique des amants et leur proximit dtre de chaque instant. Si ce recueil dmontre la force du lien, son intrt ne rside pas dans lchange amoureux en tant que tel. Mme si lensemble se rapproche dun journal intime, les lettres voquent parfois des vnements dune manire si allusive que le lecteur sy perd et lattention et le plaisir en ptit. Une difficult de comprhension qui donne la dsagrable sensation de pntrer dans une intimit par effraction, sans russir lapprocher vraiment.

Vraisemblablement, lintrt de ces lettres est dans le regard que la comdienne porte sur ses pairs - les anecdotes y sont nombreuses et, tendres ou acides, toujours savoureuses - agrment de rflexions sur le devenir du thtre. Gnrales : Il faut vraiment mettre les acteurs sous contrat-contraintes et ne jamais se fier leur enthousiasme de travail, ou plus directes, par exemple propos du metteur en scne Patrice Chreau et de la pice Richard II de Shakespeare : je fus lOdon () Eh bien, jai trouv a beau. Bien sr, Chreau narticule pas toujours parfaitement, bien sr, il y a des mlanges, des fausses audaces, des 'si a prend' - mais jai pleur sur la misre mtaphysique des rois ; ou encore sur le comdien et metteur en scne Christian Benedetti, actuellement directeur du Studio-Thtre dAlfortville : Pour le reste, Benedetti se prend pour Strehler (). Tout va, quoi, puisque je taime.

Au long des pages, on suit les craintes, les hsitations, les checs et les succs dune carrire hors norme. Le combat pour installer son chapiteau sur les anciens abattoirs de Vaugirard, pour monter la premire cole de cirque avec Alexis Grss en 1974, et le thtre devenu aujourdhui le Carr Silvia Monfort. Lexistence de cet ouvrage permet de reparler de cette comdienne de talent qui apporta une pierre essentielle dans lhistoire du thtre, en continuit de lesprit de Jean Vilar, malheureusement un peu oublie du grand public aujourdhui.

Actrice populaire bien quexigeante, sa renomme et son pass de rsistante lui valaient pourtant dtre souvent aborde par des admirateurs, mme dans des villages de campagne. On dcouvre une travailleuse acharne, sur les planches ou sur ses romans, reprenant sans cesse et enchanant des journes de 14 heures. A travers les lettres transperce lnergie colossale dune femme qui se battait inlassablement pour sa passion, envers et contre tout, surtout envers une sant toujours plus fragile.

Céline Jacq
( Mis en ligne le 01/07/2003 )
Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2020



www.parutions.com

(fermer cette fenêtre)