L'actualité du livre
Essais & documentset Politique  

Affaires étrangères - Tome 1, 1981-1988
de Roland Dumas
Fayard 2007 /  24 €- 157.2  ffr. / 438 pages
ISBN : 2-213-63017-8
FORMAT : 15,0cm x 23,5cm

L'auteur du compte rendu : Juriste, essayiste, docteur en sociologie, Frdric Delorca a dirig, aux Editions Le Temps des Cerises, Atlas alternatif : le monde l'heure de la globalisation impriale (2006).

Une autre époque

Comment une puissance moyenne comme la France peut-elle exister sur la scne internationale ? L'universalisme franais a-t-il toujours un sens, et si oui, quel contenu doit-il revtir et comment peut-il sexprimer ? Ces questions qui ont intress l'opinion publique franaise pendant la guerre d'Irak en 2003 et durant la campagne rfrendaire sur le trait constitutionnel europen, peuvent tre utilement claires par le livre de rflexions personnelles que l'ancien ministre des affaires trangres socialiste consacre la politique extrieure du premier septennat de Franois Mitterrand.

Le rcit s'ouvre sur une antinomie. Il y a, d'une part, cette phrase du prsident au sommet de Cancun le 20 octobre 1981 : La France aura dire avec force qu'il ne saurait y avoir de communaut internationale tant que deux tiers de la plante continueront d'changer leurs hommes et leurs biens contre la faim et le mpris ; mais, d'autre part, exactement au mme moment, cet apart que rvle Roland Dumas, o Franois Mitterrand glisse son homologue amricain Ronald Reagan : Quand je lis la presse, j'ai le sentiment, qui n'est pas totalement inexact, qu'il y a entre nous beaucoup de points de divergence. Mais quand, au lieu de lire, je rflchis, je me rends compte qu'il y a encore beaucoup plus de points sur lesquels nous sommes d'accord. Entre le tiers-mondisme et latlantisme, le prsident franais fera rapidement son choix : en quelques mois, il abandonne son projet de relance mondiale keynsienne par une aide massive au Sud, met ses pas dans ceux de Guy Mollet et inflchit la politique arabe (gaullienne) de la France par son discours de la Knesset de mars 1982, soutient avec ardeur la guerre de Margaret Thatcher contre lArgentine (que condamnent lpoque lURSS et les pays non-aligns), approuve le dploiement des euromissiles nuclaires amricains en Rpublique fdrale dAllemagne, convertit la France au crdo montariste no-libral anglo-saxon.

A chacune des grandes tapes de lhistoire de la diplomatie franaise des annes 1980, et notamment pour ce qui concerne la priode o il la dirige, partir de 1984, Roland Dumas sefforce de mettre en perspective les choix du chef de lEtat avec sa trajectoire personnelle et ses rapports avec ses pairs trangers. En quatorze chapitres articuls autour de quelques moments cls, il dcrit les intrts en prsence, lenchanement des choix tactiques ou stratgiques au fil des ngociations, et tente de justifier le bilan des prises de positions de la France. On y dcouvre ainsi les coulisses de grands moments de lunification europenne, et aussi dvnements plus anecdotiques comme laffrontement, dans le cadre du dbat tlvis de la campagne lectorale prsidentielle de 1988, entre Franois Mitterrand et Jacques Chirac, propos de la libration du terroriste libanais Anis Naccache.

Roland Dumas a dj crit ses mmoires sous le titre Le Fil et la Pelote (Plon, 1996) et prtend ici clairer seulement quelques grandes dates sans souci dexhaustivit. Il est dommage cependant que ses choix le conduisent souvent ngliger des sujets substantiels pour la comprhension de notre poque. Ainsi, on cherchera en vain dans lindex des noms propres celui du capitaine Thomas Sankara, le prsident progressiste du Burkina Faso, qui attaqua brillamment le no-colonialisme franais lors dune visite du prsident Mitterrand Ouagadougou, en novembre 1986, et fut renvers dans le sang lanne suivante. Le premier-ministre du rgime de lapartheid Peter Willem Botha ny figure pas non plus, pas plus que celui de Nelson Mandela, comme si le problme des rapports avec Pretoria, qui mobilisait tant les consciences de gauche dans les annes 1980 ne stait jamais pos la France. Pas un mot non plus sur le rle pour le moins ambigu de Paris dans la guerre civile qui, en Angola, opposait le gouvernement marxiste aux milices de lUNITA - le bilan de cette guerre, environ un million de morts, tout comme lexploitation qui en fut faite dans certains cercles lis au pouvoir en France, daprs ce quont laiss entrevoir les procs de laffaire Elf, justifiaient pourtant quon en ft mention...

Dune manire gnrale lAfrique est le parent pauvre du livre (un seul chapitre et encore il concerne seulement la Libye contre cinq sur la construction europenne), mais il est vrai que cette zone relevait davantage du ministre de la Coopration et de lElyse, voire de rseaux parallles, que du Quai dOrsay. Dautres sujets qui fchent dans lesquels la diplomatie franaise a jou un rle important mais controvers sont prudemment vits, comme la politique mitterrandienne au Liban en 1982-1983, ou la protection du dictateur hatien Jean-Claude Duvalier aprs sa chute en 1986. Quelles considrations, dans ce genre daffaire, ont conduit Paris renoncer se faire lavocat des droits de lhomme et de la souverainet des peuples pour lgitimer la raison du plus fort ? A lheure o une nouvelle Force multinationale forte composante franaise agit au Sud-Liban et o la justice internationale senquiert du sort des anciens tortionnaires, un tmoignage sur ces thmes aurait somme toute autant sa place dans ce genre de livre, sinon mme davantage, que le souvenir des manuvres diplomatiques autour de lisolement dAndre Sakharov.

Malgr ces lacunes regrettables, louvrage de Roland Dumas, rdig dune plume alerte et lgante, reste une contribution utile lhistoire contemporaine. Les lecteurs les plus gs y retrouveront, et les plus jeunes y dcouvriront, une poque maints gards dj loigne de la ntre, o le dbat sur larmement nuclaire de lUnion sovitique faisait la Une des journaux tlviss. Cependant, ds ce moment l, se mettait en place lhgmonisme tats-unien (dcrit dune manire trs suggestive dans le chapitre sur le sommet de Versailles), et se manifestaient les contradictions internes lEurope qui allaient, au cours des deux dcennies suivantes, et notamment au tournant des annes 1990, rduire encore davantage la marge de manuvre du gouvernement franais lchelle internationale.

Frédéric Delorca
( Mis en ligne le 05/03/2007 )
Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2022
www.parutions.com

(fermer cette fenêtre)