L'actualité du livre
Essais & documentset Pédagogie/Education  

Propos impertinents sur l'éducation actuelle
de Gaston Mialaret
PUF 2003 /  20 €- 131  ffr. / 274 pages
ISBN : 2-13-053902-5
FORMAT : 14x22 cm

L'auteur du compte-rendu : aprs des tudes en mathmatiques pures, Stfan Philippot enseigne actuellement dans un collge class ZEP. Cest un tablissement dans lequel un plan contre la violence a t mis en place ; il sagit en outre dun poste exigence particulire de type PEP IV.

Théorie sans pratique n’est que ruine de l’âme…

Gaston Mialaret propose une rflexion sur de nombreux thmes lis lducation et aux pratiques pdagogiques, sous la forme de textes trs courts ou de quelques pages. Dans de nombreux cas, il met en scne plusieurs personnages tels un conseiller pdagogique et ses stagiaires de lIUFM, dautres professeurs, des parents dlves et de nombreux professionnels lis la communaut scolaire. Ces sayntes constituent lun des rares points forts du livre car en choisissant le dialogue entre des personnages plutt quun expos thorique des notions abordes, il en rend la lecture fort agrable.

Malheureusement, les dveloppements quil fait sont critiquables. En effet ces personnages sont dabord trs caricaturaux. Citons pour preuve le discours quil fait tenir un parent, PDG dentreprise, qui pense que les lves de milieux socioprofessionnels levs sont plus intelligents : En vous proccupant des lves qui sont les plus lents, vous perdez du temps qui serait mieux utilis vous occuper des plus brillants. Le parent dlve ouvrier et syndicaliste qui veut toujours sinstruire pour aider ses camarades du syndicat lui rpond : Le collge ne doit pas tre un lieu de dchec ; il faut que tous nos enfants sinitient au savoir Ce nest pas tant le discours qui est caricatural que les personnages qui le tiennent. Quel besoin de prciser, dans une approche classiste simpliste et cule, les appartenances socioprofessionnelles de ces personnages ?

Lauteur continue cette approche manichenne avec lvocation dun pre dlve possdant une "grosse voiture amricaine" : La mme ducation doit tre impose chacun de nos enfants ; tant mieux pour ceux qui suivront. Si des parents dlves peuvent tenir un tel discours, lauteur ne sort-il pas du cadre des propos sur lducation lorsquil prcise que ce parent dlve conduit une grosse voiture amricaine ? Que veut-il dire ? Pourquoi faire driver le dbat sur le terrain schmatique dune lutte des classes que maints contre-exemples infirmeraient ? Ajoutons quil fait maladroitement citer ses ouvrages par les personnages quil met en scne. Manque dhumilit ou publicit peu discrte ?

Si cet essai sadresse des enseignants, ce qui semble peu probable, d'aucuns pourront se sentir agresss par certains propos en effet impertinents. Dautres souriront peut-tre devant la navet du discours. Larticle intitul la pdagogie du succs commence ainsi : Lide fondamentale de la pdagogie du succs rside dans le fait que lenseignant doit tout mettre en uvre pour aider le sujet, tant donn ses possibilits actuelles et futures, russir et aller le plus loin possible dans ses acquisitions, ses progrs. Est-ce dire que certains enseignants mettent en place une pdagogie de lchec ?! Ce que dcrit lauteur est tout simplement la mission premire de tout professeur.

Gaston Mialaret devient plus agressif lorsquil crit : au lieu dattribuer llve toutes les causes de ses difficults et de ses checs, lenseignant se demandera quelles ont t les maladresses et les erreurs quil a pu commettre. Il faut raliser que la plupart des enseignants remettent en cause frquemment leurs pratiques pdagogiques ; cause de ce type de discours, lauteur rend, de manire simplificatrice et caricaturale, les enseignants directement responsables des checs de leurs lves. Un effort de nuancement aurait permis d'voquer les tares du systme ducatif en gnral, la duret de certains milieux sociaux et, pourquoi pas, les apories de rflexions pdagogiques dconnectes du terrain

Peut-tre aurait-il pu aussi viter quelques lans pathtiques quand il nous explique quil faut aimer llve : Llve doit sentir une profonde et relle tendresse de la part de lducateur, tendresse laquelle il rpondra par un attachement sincre et profond. Cette empathie nest pas toujours facile quand on enseigne par exemple en ZEP ou les agressions verbales sont monnaie courante ! Il ne sagit pas de tout accepter, de bnir avec indulgence les excs les plus condamnables, ajoute-t-il heureusement !

Cest dailleurs sur les problmes dautorit qu'il semble avoir le moins dire, sauf lorsquil se fait le rapporteur des discussions actuelles sur la dlinquance : Au lieux dorganiser un systme complexe de punitions, il vaudrait mieux remonter la source et crer des conditions qui ne conduisent pas la dlinquance. Qui nest pas daccord avec ce beau projet ? Lauteur ne nous explique hlas pas comment y arriver concrtement. Son ouvrage est pav de bonnes intentions

Son grand tort est de ne pas tenir suffisamment compte de la ralit du terrain et de lexistence dlves difficiles, donne sociale nouvelle qui nest plus un piphnomne. Reconnaissons-lui nanmoins certaines rflexions plus mries et utilisables en situation telles celles sur le travail en quipe ou les communauts dapprentissage. Lesquisse quil brosse du thme de lducation nouvelle, sans tre exhaustive, offre un point de dpart intressant pour des discussions ultrieures.

Stéfan Philippot
( Mis en ligne le 24/10/2003 )
Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2020



www.parutions.com

(fermer cette fenêtre)