L'actualité du livre
Essais & documentset Pédagogie/Education  

L'ennui à l'école
de Jean-Didier Vincent et collectif
Albin Michel - Les débats du CNP 2003 /  10 €- 65.5  ffr. / 124 pages
ISBN : 2-226-14188-X
FORMAT : 14x22 cm

Impossible de s’ennuyer !

Le 14 janvier 2003, le conseil national des programmes a organis la Sorbonne un colloque intitul Culture scolaire et ennui. Des biologistes, des psychanalystes, des philosophes, des historiens, des ethnographes et des enseignants ont amorc une rflexion sur le thme de lennui. Lennui lcole constitue les actes de ce colloque. La diversit des approches permet de cerner le problme de lennui lcole.

Est-il possible de dfinir lennui ? Suivant les points de vue, la dfinition nest jamais la mme mais il semble quil y ait un dnominateur commun la pluralit de ces approches : Lennui est une exprience du vide : vide du temps, vide du moi. Ceci tant, lennui chez ladolescent est trs diffrent de celui de ladulte : quand un adulte sennuie, cest la ralit que cette preuve de ngativit se confronte. Chez un jeune, lennui menace ce qui nexiste pas encore, une identit non construite.

Lennui chez ladolescent peut tre destructeur. Il convient alors den comprendre les causes afin de trouver des solutions efficaces pour y remdier. Au XIXe sicle, de nombreux crivains ont projet dans leurs uvres leurs dsirs de rvolte contre lennui quils ont prouv sur les bancs de lcole. On retrouve dans cette littrature trois causes dennui scolaire. Tout dabord lennui est li la claustration : les btiments scolaires sont vieux, tristes, froids et malodorants. La deuxime cause est le foss qui spare le professeur et ses lves. Les enseignants sont considrs comme dconnects de leur poque. Enfin la dernire cause renvoie aux programmes. En effet les dbats pdagogiques portent le plus souvent sur la transmission des savoirs, comme si la pertinence et lintrt du savoir propos taient acquis.

Une des premires solutions serait donc de rendre les programmes attrayants. Une enqute destination des lycens a t ralise ; elle comportait entre autre la question suivante : Quest-ce que vous jugez important dapprendre au lyce mais qui vous ennuie ?. Lobjectif tait de faire rflchir les lves sur le rapport entre limportance et lintrt du savoir : ce qui est important nest pas toujours intressant et inversement. Lennui apparat alors invitable, comme le rappellent les crivains romantiques : Il ny a pas de sens vouloir supprimer lennui : donne invitable du systme social, il est lcole ce quest la pesanteur la nature terrestre, indispensable la mise en mouvement de la pense, tout comme la pesanteur est ncessaire lhomme pour lui faire prouver le besoin de sy arracher par la matrise de son corps et de son espace.

Il est donc raisonnable de penser que les lves ne sennuient pas plus aujourdhui quhier. Alors, pourquoi cet ennui est-il de moins en moins bien support par les lves et les enseignants ? Les lves ont chang, ils ne croient plus en lcole, ils ne peroivent pas lutilit des tudes, et comme la lgitimit de lordre et de lautorit scolaires ne simpose plus naturellement, [] elle repose sur le charme des enseignants et sur les comptences en terme dapprentissage, bien plus que sur une soumission a priori. Cette ide du charisme de lenseignant apparat dans beaucoup darticles comme une solution possible lennui scolaire, mais tous les intervenants ne sont pas daccord et soulignent le caractre paradoxal de la situation : on demande aux enseignants de faire un mtier impossible qui serait de sduire toujours leurs lves (alors quils doivent les commander), de transformer le travail en jeu ou lenseignement en spectacle. Comme lennui semble tre une donne invitable de linstitution scolaire, il convient pour lenseignant de susciter, encourager et maintenir ce got pour leffort, pour le travail, pour la difficult affronte et surmonte. Noublions pas quun bon lve nest pas un lve qui ne sennuie jamais. Cest un lve qui accepte de sennuyer, au moins parfois, qui ny voit pas la rcusation de lcole, du travail, de la culture.

Lennui faisant partie de la condition humaine, il semble donc naturel quil fasse partie aussi de la condition scolaire. Pour lutter contre cet ennui qui bien souvent nuit aux apprentissages scolaires des lves, deux conceptions opposes apparaissent. Le charisme de lenseignant, la diversit des activits proposes et un programme plus attrayant doivent permettre de lutter contre lennui, explique une approche que lon qualifiera doptimiste. Un point de vue plus raliste ou pessimiste insiste sur le fait que leffort exig par le travail scolaire prendra toujours le visage de lennui [] Il faut sen accommoder : llve travaille dabord sous la contrainte, et ce quil apprend lui donne le dsir den apprendre plus. Cette opposition aussi tranche traduit la complexit de la situation scolaire.

Ce livre passionnant, par la pertinence de ses divers articles sur le thme de lennui scolaire, offre aux enseignants soucieux de perfectionner leurs pratiques pdagogiques et aux parents inquiets de lintrt parfois dfaillant de leur enfant pour lcole, des pistes de rflexion pour relever tous ensemble les nouveaux dfis de lducation au XXIe sicle.

Stéfan Philippot
( Mis en ligne le 17/11/2003 )
Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2020



www.parutions.com

(fermer cette fenêtre)