L'actualité du livre
Essais & documentset Questions de société et d'actualité  

Le Bûcher des vaniteux 2
de Eric Zemmour
Albin Michel 2013 /  20,90 €- 136.9  ffr. / 326 pages
ISBN : 978-2-226-24541-0
FORMAT : 14,5 cm × 22,5 cm

Aimez-vous Zemmour ?...

Ce second volume des chroniques dEric Zemmour dans lmission Z comme Zemmour sur RTL est fidle au premier. On retrouve le style incisif, lanalyse en quelques mots de situations fort complexes et langle de vue qui, videmment, ne doit pas plaire tout le monde. Que lon soit daccord ou non avec ce quil crit, le chroniqueur offre une voix qui mrite dtre entendue ; il est dangereux que certains veuillent soit le censurer, soit quon ne lentende plus. Dans une dmocratie, il suffit de contre-argumenter et non dliminer...

Zemmour aborde un grand nombre de sujets et il faut reconnatre que non seulement lhomme est cultiv mais quil possde une matrise des questions abordes. Tout y passe ou presque: politiques franaise et internationale, sports, culture, faits dactualit, conomie, opinion, etc. Une chronique par jour quasiment, sur deux pages avec une concision fruit d'un travail rigoureux et cisel, dans la grande tradition littraire franaise.

Les ides dEric Zemmour sont connues et personne ne s'tonnera donc quil sen prenne par exemple au mariage homosexuel ou la thorie du genre, sopposant ainsi ceux qui sont sans cesse, dit-il, en lutte contre les discriminations. Il est cependant difficile de classer politiquement Eric Zemmour car il npargne personne, de Marine Le Pen Franois Hollande en passant par Nicolas Sarkozy et autres responsables politiques. Comme dautres penseurs avant lui, il met en cause les sujets socitaux points sans arrt du doigt pour masquer limpuissance du politique changer rellement de socit tout en allant dans le sens du march conomique. D'o ces rfrences un monde ancien (ractionnaire, obsolte, ''fasciste'') contre ceux voulant faire adhrer lindividu au monde ''cool'' et flexible contemporain.

Zemmour sinsurge surtout contre cette tentation dradiquer tout ce qui drange, comme dans la chronique intitule ''Les Mots interdits'' qui dnonce la croyance selon laquelle la barbarie serait dun autre sicle et que nous irions vers un monde plus diffrenci. Il sattaque par exemple au fait quon veuille supprimer le mot race alors quon a massacr au nom de la religion, de la nation, de lgalit, de la lutte des classes mais que ces notions-l ne sont pas ostracises. Mais sil ny a plus de race, comment interdire les discriminations selon les races; il ny aura plus de racistes puisquil ny aura plus de races,crit-il logiquement. Et donc plus dantiracistes par la mme occasion. Remplacer le mot race par celui d'ethnie reviendrait au mme problme... Cest cette dimension purificatrice qui nerve grandement Eric Zemmour, comme si brusquement tout le monde tait magiquement gal, en plus de retirer la relation dialectique que lhomme entretient avec le mal.

Dans le mme ordre dides, Il sen prend au lynchage mdiatique qua subi Christian Vanneste quand ce dernier a dclar quaucun homosexuel franais navait t dport dans les camps de concentration allemands cause de son orientation sexuelle. Il fut exclu de lUMP. Eric Zemmour cite le film de Luchino Visconti, Les Damns, qui montre les SA, premiers soutiens paramilitaires dHitler, se faire massacrer par les SS au terme dune nuit dorgie homosexuelle, et rappelle le nom dAbel Bonnard, ministre de lEducation nationale sous Ptain, que lon surnommait ''Gestapette''. Le plus absurde dans cette histoire fut quand Serge Klarsfeld, historien qui a consacr sa vie ltude des camps de concentration et la chasse aux nazis, confirma les propos de Christian Vanneste. Et tout rentra dans l'ordre...

Voil la teneur de ces chroniques qui abordent lactualit dune faon dcapante ou drangeante. Cet clairage nest pas inutile pour remettre certaines choses leur place, du moins donner un son de cloche diffrent ce quon entend habituellement...

Yannick Rolandeau
( Mis en ligne le 15/04/2013 )
Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2024
www.parutions.com

(fermer cette fenêtre)