L'actualité du livre
Essais & documentset Questions de société et d'actualité  

Sans instructions
de Laurence Vichnievsky et Jacques Follorou
Stock - Essais & documents 2002 /  18.6 €- 121.83  ffr. / 256 pages
ISBN : 2234054362

Sans instructions

Avec la dmission dEric Halphen et le dpart dEva Joly, la publication de Sans instructions constitue une troisime pice importante verser au dossier pineux sur ltat actuel de la justice franaise. Mme (surtout ?) si elle concerne la moins mdiatique des trois figures de la lutte contre la corruption politique et financire. Car, de 1993 2001, affecte la galerie financire du TGI de Paris, Laurence Vichnievsky a suivi quelques-uns des dossiers les plus sensibles de la dcennie, du financement du PR et du PCF au scandale du Crdit agricole en passant, comme point culminant, par laffaire Elf et linculpation de Roland Dumas.

Dissipons d'emble l'ambigut : ce livre-bilan n'a rien d'un rglements de comptes. Laurence Vichnievsky est toujours en fonction (elle est dsormais prsidente du TGI de Chartres) et garde donc une confidentialit absolue dans cet ouvrage : pas de noms, pas de rvlations spectaculaires, pas de rfrences directes aux affaires qui ont plac sous les feux de lactualit cette femme plutt discrte. Cest au journaliste Jacques Follorou quil revient de replacer en contexte, par des chapitres didactiques, les propos de la magistrate. Une construction hybride qui aurait mieux tenu la route sous la forme dentretiens et se rvle ici peu convaincante. On lira donc Sans instructions la fois comme un tmoignage sur les heurs et malheurs des juges dinstruction franais et comme un sorte de guide pratique de la profession.

Sur le fond, le constat dress par Laurence Vichnievsky est proccupant : ingalit du justiciable devant la loi ( Il vaut mieux tre riche et puissant face la machine judiciaire que pauvre et faible ) ; dtrioration de la relation entre le juge dinstruction et les avocats, qui donne lieu une vritable gurilla procdurale ; extrme lenteur dans le traitement des dossiers ; dplacement de laction de la dfense sur la forme de l'instruction plutt que sur le fond ; effets dsastreux de la mdiatisation du juge dinstruction et complication de ses rapports avec la presse ; difficult faire voluer le mtier dans le cadre de la mondialisation : la notion de justice europenne relve encore de lutopie ; poids excessif des syndicats dans la gestion de carrire des magistrats ; impossibilit pour un juge de se consacrer exclusivement un dossier qui, par son ampleur et sa complexit, le ncessiterait pourtant ; risque de conflit dintrts dans le traitement daffaires comportant un volet politique et dont le juge doit rendre compte en temps rel au ministre de la Justice

La liste est longue des problmes soulevs par Laurence Vichnievsky, qui nen garde pas moins une dtermination sans faille et une haute ide du service de lEtat - hrite dun oncle prfet et dun autre membre de la Cour de Cassation. Mais elle ne se leurre pas pour autant : au-del de rformes lgales et statutaires, lavenir du mtier de juge dinstruction passe par un changement en profondeur des mentalits, seul mme de mettre la profession en phase avec son temps et la socit.

Pierre Brévignon
( Mis en ligne le 02/04/2002 )
Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2019



www.parutions.com

(fermer cette fenêtre)