L'actualité du livre
Essais & documentset Questions de société et d'actualité  

La Turquie moderne et l'islam
de Thierry Zarcone
Flammarion 2004 /  22.50 €- 147.38  ffr. / 362 pages
ISBN : 2-08-210319-6
FORMAT : 14x22 cm

Lauteur du compte rendu : agrge dhistoire et docteur en histoire mdivale (thse sur La tradition manuscrite de la lettre du Prtre Jean, XIIe-XVIe sicle), Marie-Paule Caire-Jabinet est professeur de Premire Suprieure au lyce Lakanal de Sceaux. Elle a notamment publi LHistoire en France du Moyen Age nos jours. Introduction lhistoriographie (Flammarion, 2002).

Ambivalente Turquie

Thierry Zarcone est chercheur au CNRS et enseigne l'EHESS. Spcialiste de l'islam, il a pass neuf ans en Turquie. l'heure o l'entre de la Turquie en Europe alimente dbats et polmiques, son ouvrage, La Turquie moderne et l'islam, est particulirement bienvenu. Clair, d'une lecture aise, prcis et rigoureux, complt d'une chronologie, d'un lexique, de cartes, d'un index et d'une belle bibliographie, le livre se lit avec un intrt soutenu.

L'auteur pose toute la complexit de la situation turque en 2004 : un pays tout la fois mditerranen et musulman - mais d'un islam pluraliste et original -, europen des confins, ralit que symbolise bien la situation gographique d'Istanbul, un pont entre l'Europe et l'Asie. La lecture de Thierry Zarcone ne convaincra sans doute ni les adversaires ni les partisans de l'entre de la Turquie dans l'Europe (ce n'est d'ailleurs pas son objectif) ; en revanche, elle permettra de mieux approcher l'une des vieilles civilisations des rivages de la Mditerrane, carrefour entre le monde persan, l'islam venu des dserts d'Arabie et Byzance .

Un plan simple et efficace permet de mettre en perspective la complexit de l'hritage historique et la situation actuelle, en deux parties : Un millnaire d'islam non arabe, L'exception turque. Alors que souvent nous rduisons notre connaissance de la Turquie quelques notions autour du kmalisme et de son entreprise originale de lacisation, l'auteur nous renvoie une histoire autrement complexe. C'est en 1071 que les Seldjoukides entrent dans l'histoire en battant les Byzantins la bataille de Manzikert. Commencent alors une longue turquisation et lislamisation de l'Asie Mineure, sous la domination seldjoukide, puis ottomane, dont nous avons surtout retenu la prise de Constantinople en 1453, qui fonde, pour quatre sicles, l'empire ottoman. Cette expansion est ralise par deux populations associes et diffrentes : les seldjoukides, sdentaires, iraniss et islamiss, dont la langue est le persan, et les turcomans, nomades des steppes, islamiss sans pour autant avoir oubli leurs croyances chamaniques et animistes. Il en rsulte un islam qui puise diverses sources spirituelles, travers de contradictions, contraint un syncrtisme qui alimente un pluralisme religieux toujours vivant.

Loin de dcouvrir la vie intellectuelle et les modes europennes avec Mustapha Kemal, les lites turques ont suivi avec passion les dbats europens des Lumires. Ds la fin du XVIIIe sicle, le franais s'impose comme la langue de la modernit, et un effort de modernisation est tent. Il se traduit entre autres par la cration d'une cole d'ingnieurs (1774). Imitation de l'Europe que les milieux religieux observent avec inquitude et hostilit, l'interprtant comme une ruse pour vaincre l'empire ottoman de l'intrieur.
Ds le dbut du XIXe sicle, les sultans mnent une politique de rformes (1826 : suppression du corps des janissaires). En 1839, la suite d'une rvolution de palais, le pouvoir passe entre les mains du grand vizir ("la Porte", en raison du hall d'entre des locaux), et une ordonnance impriale peut faire figure de toute premire constitution. Mais la rforme dcisive intervient avec l'ordonnance de 1856 qui garantit la libert religieuse tous les sujets de l'empire ottoman et interdit la discrimination religieuse. Cette ordonnance est complte de codes et de lois fortement influencs par les europens, qui renforcent la sparation de l'Eglise et de l'Etat (1858 : adoption d'un code pnal imit du code pnal franais). Signe de ces temps nouveaux, l'ouverture Istanbul du lyce de Galatasaray, o l'enseignement se fait en franais. Ceci entrane tout la fois la formation d'une gnration scularise, tourne vers l'Occident, et l'hostilit des institutions religieuses qui se voient dpossdes d'une partie de leur influence. Le mouvement des jeunes ottomans tente de fonder un libralisme musulman dans le cadre de l'empire ottoman. La tentative est ardue, et le pouvoir officiel ne les suivra pas, les contraignant prendre le chemin de l'exil : Paris et Londres les accueillent entre 1865 et 1870. A leur retour, ils s'appuient fortement sur la franc maonnerie dont l'aspect de socit secrte rpond une organisation courante dans la socit turque, alors que les idaux dvelopps puisent la philosophie politique occidentale, en particulier librale, et se posent la question de la dmocratie. Ils sont obsds par le dclin des civilisations. Une premire exprience constitutionnelle (1876) sera sans lendemain. Le sultan Abdlhamid II(1878-1909), rgne sans partage, tourne le dos l'Europe, et revient l'influence religieuse, se voulant au cur d'un empire musulman, largement ouvert vers l'Afrique et l'Asie o il envoie des missionnaires. Il ne peut pour autant loigner des Europens trs prsents en ces temps d'expansion industrielle et de modernisation conomique. C'est cette poque que se prcise le panislamisme. Dans les annes 1880, une nouvelle gnration rve son tour de renouveau : les jeunes-turcs qui obtiennent en 1908 d'Abdlhamid II la restauration de la Constitution, mais leurs initiatives dclenchent en 1909 une violente rvolte aux cris de "Nous voulons la charia!" S'ouvre une poque difficile sur fond de crises balkaniques, qui se termine par l'entre en guerre aux cts des empires centraux.

La seconde partie traite du XXe sicle et rappelle de faon heureuse les grands traits de la rvolution kmaliste, qui fonde la Turquie moderne. Politique intelligent, Mustapha Kemal s'impose comme l'homme de la situation contre Istanbul et les hommes du pass. Ce que l'on appelle les six flches du kmalisme (il s'agit des six principes de son parti aux lections de 1931, intgrs la Constitution en 1937 : rpublicanisme, nationalisme, populisme, tatisme, lacit et rvolutionnarisme) constitue un bon rsum de ses ambitions. Au lendemain du dsastreux trait de Svres, qui signe le dmantlement de l'empire ottoman, il installe la Turquie nouvelle Ankara, mais garde Istanbul, remporte une victoire dcisive contre les Grecs, signe le trait de Lausanne, et annonce en mars 1924 la fin du califat donc de l'autorit religieuse suprme dans le monde musulman. Ceci s'accompagne d'une volont affiche de lacisation, vcue comme une tape ncessaire de la modernisation, et d'une perscution de l'Islam turc (1924-1945). Ce dernier survit malgr tout dans une clandestinit, rendue plus aise par la tradition culturelle des socits secrtes, qui de tout temps ont t une de ses formes d'organisation.

Thierry Zarcone propose d'analyser l'volution politique et l'volution religieuse de la Turquie selon deux chronologies diffrentes. Pour l'histoire politique : les annes de fondation (1924-1946, parti unique, constitution de 1924) ; 1946-1960, le temps du pluralisme et de l'apprentissage dmocratique, puis une succession de coups d'tat, accompagns de nouvelles constitutions (1960, 1971, 1980). Mme s'ils ne participent plus directement aux gouvernements, les militaires sont des observateurs vigilants de la vie turque.
Pour les faits religieux, l'auteur propose une toute autre priodisation : 1923-1946, la priode de la lacisation ; 1946-1973, un temps d'assoupissement qui permet un renouveau de l'islam et la formation de partis islamiques (dont le Parti de l'ordre national, 1970); 1973-1997, le temps de la consolidation de l'islam politique, marqu par la fondation de plusieurs partis islamistes et la participation au pouvoir (en 1973, puis en 1977, puis les lections municipales de 1994, un gouvernement de coalition nouveau en 1996-1997); enfin, depuis 1997, une situation incertaine marque par la surveillance des militaires et la division de l'islam politique. En 2002, limmense succs de celui-ci aux lections lgislatives permet au parti de la justice et du dveloppement (parti musulman) d'occuper seul le gouvernement. Sur ces diffrentes priodes, l'auteur donne une analyse prcise et nourrie de faits et d'exemples. Ces dernires annes sont aussi pour la Turquie des annes de crises de tous ordres : coup d'tat en 1997, tremblement de terre en 1999, crise financire en 2001. Dans ce contexte difficile, on assiste une rorganisation et un progrs de l'islam, ainsi qu une tentation d'islam radical, contre lequel luttent les militaires et le monde politique turc, brisant par une srie de mesures autoritaires en 1997 les progrs de l'islam en politique.

C'est dans cette situation complexe et cette histoire qui peut se lire aussi comme une volution vers la dmocratie, que se pose la question de l'adhsion l'Europe. Ds la fin de la Seconde Guerre mondiale, la Turquie se pose comme un pays europen et en 2003, la communaut europenne encourage le gouvernement de Tayyip Erdogan poursuivre la politique de rforme dmocratique et de libert religieuse afin de voir sa candidature reconnue. Bien des obstacles se dressent cependant : les Kurdes (malgr des amliorations en 2001), l'attitude des diffrents islams, etc.

Ce n'est pas le moindre mrite de ce livre que de prsenter de faon claire la diversit des islams en Turquie : il le fait tout au long des sicles parcourus, et un dernier chapitre (Le pluralisme musulman) dresse un tableau clair de la situation actuelle. L'islam turc est rsum ainsi: "Le pluralisme, qui est la principale originalit de l'islam turc, repose sur trois faits prcis : un fond prislamique singulier, la richesse du soufisme, un attrait hors du commun pour la sociabilit confrrique." La richesse et l'originalit de cet islam se trouve l, puisant aux diffrents courants qui alimentent la spiritualit musulmane, pour construire une culture religieuse foisonnante, mais qui est aussi aujourd'hui un lieu de contradictions et de tensions violentes L'empire ottoman, la Turquie kmaliste, se sont intresss l'Europe, y ont puis des techniques et des ides, mais la synthse ralise a toujours t turque.

Marie-Paule Caire
( Mis en ligne le 01/06/2004 )
Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2023



www.parutions.com

(fermer cette fenêtre)