L'actualité du livre
Essais & documentset Biographies  

Le B.A.BA du BHL - Enquête sur le plus grand intellectuel français
de Jade Lindgaard et Xavier de La Porte
La Découverte - Cahiers libres 2004 /  18.50 €- 121.18  ffr. / 267 pages
ISBN : 2-7071-4478-9
FORMAT : 14x22 cm

Retour sur un intellocrate

Bernard-Henri Lvy est un personnage incontestablement agaant : portant bien de sa personne, formant un beau couple avec A., auteur succs, hritier fortun, intellectuel mdiatique, ditorialiste notable, et papa dune crivain de grand talent Et donc, forcment, il excite les jalousies, les haines.

Certes, il y a dans lindividu quelques asprits : lappellation de philosophe, par exemple, tmoigne plus dun parcours scolaire remarquable (qui le mne Ulm et lagrgation) que dune uvre consquente en ce domaine ( moins quon envisage comme lui la philosophie comme un mode de vie). Mais cest surtout, sa place, trs particulire et assez originale, dans le Paris littraire et mondain, qui mrite que lon se penche sur le phnomne (les nouveaux philosophes) autant que sur lindividu. Cest ce que font, avec application, Jade Lindgaard (des Inrockuptibles) et Xavier de la Porte (de France culture) dans un B.A.BA du BHL sans concession Le projet, dans la foule du lointain Les Intellocrates : rvler, par un cas despce, les travers de lunivers mdiatique.

Lexercice de dconstruction commence par la principale dnomination du personnage, celle de philosophe, ce que les auteurs lui contestent un peu rapidement : certes, il tient plus du romancier ides et de lessayiste que du philosophe acadmique mais de l le faire passer pour un ignare, ce serait quand mme oublier un cursus et des diplmes plus quhonorables, qui le rangent dans cette catgorie et quil a parfaitement le droit de revendiquer. Invoquer les jugements svres des Deleuze, Derrida et autres Vidal Naquet est assurment lgitime : il ne sagirait toutefois pas de fonder une nouvelle orthodoxie mais de dbattre. Dont acte. Luvre philosophique est de fait limite, parfois trs discute (ainsi LIdologie franaise relve plus du pamphlet un peu provocateur que de lessai mrement pens). Il faut donc se tourner vers la littrature et une philosophie plus grand public, non sans certaines facilits de langage (dans lutilisation rcurrente du mot fasciste par exemple) et autres simplifications. Mais uvre il y a, avec son contingent de lecteurs : comment lexpliquer ? Un rseau parisien (presse, dition, mdias) efficace ? Sans doute cela influe-t-il sur une carrire (et il faut faire confiance aux auteurs pour clairer, dans les diffrents chapitres de louvrage les moyens et les rseaux), mais ne peut-on pas considrer quen ce domaine BHL sait conjuguer une belle plume et un sens certain de la publicit, dans un mtier que les mdias ont modifi depuis longtemps (Grasset, le propre employeur de BHL, avait auparavant inaugur la politique des coups mdiatiques).

En fait, le reproche majeur est cette mise en avant, la surface occupe par le personnage qui a construit son image, son couple, son uvre en parfait publicitaire avec, en filigrane, le thme de limposture intellectuelle. Tout cela est fort discutable : BHL na fait quanticiper le poids des mdias dans la construction dun objet littraire, et sait en jouer en virtuose. Si lego de lauteur est sans doute dvelopp (preuves lappui), et si ses crits au succs consquent, quoiquon en dise natteignent pas les cimes de Malraux et Sartre (modles revendiqus), le procs est-il pour autant objectif ? De mme, J.Lindgaard et X. de la Porte dnoncent les amitis politiques et financires qui saffichent dans les bloc-notes du Point, et autres piges de luxe. Encore une fois, il est lgitime de constater la partialit des bloc-notes : nest-ce pas toutefois le propre de lexercice ? Le clerc BHL a-t-il trahi ?

Lautre reproche parallle est le mythe littraire de lcrivain engag, prenant des risques, avec en particulier laffaire Daniel Pearl et le romanqute : les auteurs laissent entendre que BHL naurait pas fait tout ce quil raconte, ou bien quil aurait largement romanc son tude, et quil naurait quune vision simpliste du Pakistan et de lislamisme. De fait, on limagine mal crapahuter dans les quartiers chauds de Karachi (BHL nest pas Olivier Weber, du mme Point), quant lislamisme et aux analyses sur le Pakistan, sans doute faut-il laisser cela aux spcialistes.

Louvrage est amusant, genre procs charge comme les Inrockuptibles aiment les mener (dans le rle de procureurs inflexibles dfenseurs dune orthodoxie, ils sont assez forts). Cest un billet dhumeur (mauvaise) plutt quune biographie objective : rglement de comptes dans le Paris germanopratin, dont BHL et ses juges sont des acteurs. Tout cela reste assez people et potins : on croise quelques noms connus, et la dmonstration concernant le systme mdiatique est difiante. Reste savoir si le procs ad hominem est aussi convaincant : certaines parties relvent de linvective pure et simple (sur llgance de sa plume, indiscutable, ou sur son attitude face lentartage, comprhensible), dautres sont plus justifies (luvre philosophique, un certain snobisme de la citation, les piques lances certains intellectuels comme le Bourdieu de La Reproduction de la part dun homme qui baigne dans ce systme). La charge contre lhomme la mode est un sport franais et il semblait invitable quun BHL en fasse un jour les frais. Il a certes des cts horripilants, des positions qui se discutent (cest le jeu, du reste), des facilits irritantes, mais demeure, malgr les charges, un personnage sympathique : sans doute a-t-il le talent, comme Malraux, de savoir rver sa vie

Une indignit tout de mme : au nombre des victimes et des dgts collatraux, on trouve Justine Lvy et son trs beau livre Rien de grave Cest un peu minable de tirer sur les enfants pour atteindre les parents, mais surtout, cest en loccurrence injuste, car elle a une belle plume dans un genre trs diffrent de celle de son pre - et du style. La critiquer revient dnoncer le fait que les crivains sinspirent de leur vie pour crire ! Vous y croyez, vous ?

Gilles Ferragu
( Mis en ligne le 29/11/2004 )
Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2020
www.parutions.com

(fermer cette fenêtre)